Hatari !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Atari.
Hatari !
Titre original Hatari !
Réalisation Howard Hawks
Scénario Leigh Brackett
Harry Kurnitz
Acteurs principaux
Sociétés de production Malabar Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 151 min.
Sortie 1962

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hatari ! est un film d'aventures américain réalisé par Howard Hawks, sorti en 1962. Le terme Hatari (ou hatwari) signifie en swahili : «  Attention, danger ! »[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Hatari ! C'est l'histoire d'un groupe d'aventuriers résidant dans l'Afrique des Grands Lacs, qui s'est engagé dans l'activité lucrative mais dangereuse d'attraper des animaux sauvages et exotiques pour les vendre à des zoos dans le monde entier. Nommés "Momella Game Ltd.", ils opèrent depuis un camp près de la ville d'Arusha. Le responsable du groupe est John Mercer (John Wayne) ; les autres sont : le vétéran de safari Little Wolf alias "l'Indien" (Bruce Cabot), les conducteurs "Pockets" (Red Buttons) et Kurt (Hardy Krüger), le roper Luis Francisco Garcia Lopes, un ancien matador mexicain (Valentin de Vargas) et Betty (Michèle Girardon), une jeune femme dont le défunt père a été membre du groupe et qui a grandi avec eux.

Leur méthode (montrée dans plusieurs scènes) est de poursuivre l'animal choisi à travers les plaines avec un camion, conduit par Pockets, un ancien chauffeur de taxi de Brooklyn. John est debout dans le plateau du camion avec un nœud coulant au bout d'une perche, attrapant les animaux par leur cou. Pour les animaux de petite taille, John est assit sur un siège placé sur l'aile gauche du camion. Pendant ce temps là, Kurt, ancien conducteur de courses automobiles allemand, pilote un véhicule plus petit et maniable en compagnie de l'Indien, afin de forcer les animaux à se rabattre vers le camion de capture. Une fois l'animal attrapé, Luis, expert en cordes, lui ligote les jambes et l'immobilise. L'animal est alors mis dans une caisse de voyage transportée par Betty dans un troisième véhicule jusqu'au camp où les animaux sont gardés dans des parcs jusqu'à la fin de la saison de chasse. Betty était la fille de François Delacourt, l'homme qui était autrefois à la tête du groupe, et qui fut tué par un rhinocéros.

Un jour, alors que l'un des membres du groupe est blessé, a savoir l'Indien, encorné par un rhinocéros lors d'une chasse, débarque une photographe suisse, Anna Maria D'Allessandro, dite « Dallas », et d'une jeune recrue, Charles Maurey, qui souhaite les rejoindre et s'avère être un excellent tireur. Dallas suivra alors le groupe en chasse afin de photographier les animaux capturés pour le zoo qui achète ces mêmes animaux.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Musiques du film[modifier | modifier le code]

Musiques composées par Henry Mancini.

  • 1. Theme From « hatari »
  • 2. Baby Elephant Walk
  • 3. Just For Tonight
  • 4. Your Father's Feathers
  • 5. Night Side
  • 6. Big Band Bwana
  • 7. The Sounds Of Hatari
  • 8. The Soft Touch
  • 9. Crocodile, Go Home!
  • 10. Just For Tonight (Bonus)

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film fut entièrement tourné au Arusha National Park au Tanganyika (la partie continentale de l'actuelle Tanzanie)[1].
  • Le tournage dura 6 mois et fut très agréable d’après Gérard Blain[1].
  • Au fur et à mesure du tournage les animaux devenaient des acteurs à part entière, le guépard apprivoisé Sonia circulait librement au milieu des acteurs ainsi que les autruches, les singes ou encore la hyène et les éléphanteaux[1].
  • Les scènes de chasses ont été vécues par les acteurs eux-mêmes et jamais l'un d'entre eux ne fut doublé quel que soit le danger[1].
  • Durant le tournage John Wayne dut abattre un éléphant qui les chargeait. Bien que filmée, cette scène ne fut pas retenue au montage final afin de ne pas choquer les amis des bêtes qui sont nombreux chez les fans de l'acteur[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Woobinda, série télévisée américaine de 1969 sur un vétérinaire dans la brousse africaine
  • Daktari, série télévisée américaine de 1966 sur une clinique vétérinaire en Afrique

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Pierre Tchernia, Jean-Claude Romer; 80 grands succès du cinéma d'aventures, Édition Casterman, 1988, (ISBN 2-203-29804-9)