Harry Kurnitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Harry Kurnitz
Alias
Marco Page
Naissance
New York, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 60 ans)
Los Angeles, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain

Harry Kurnitz, né le à New York dans l'État de New York et décédé le à Los Angeles en Californie, est un scénariste, producteur, dramaturge et romancier américain. Il est principalement connu pour son activité cinématographique, puis pour son travail de dramaturge et de romancier. Comme écrivain, il a utilisé le pseudonyme de Marco Page à ses débuts, puis a repris son patronyme. Il compte deux traductions en France, l'une en 1956 sous le nom de Kurnitz au sein de la collection Un mystère, l'autre sous le pseudonyme de Page au sein de la collection Série rouge en 1948.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance à New York. Il fréquente l'université de Pennsylvanie où il étudie le journalisme. Diplômé, il amorce une carrière de reporter pour le The Philadelphia Record (en) et couvre notamment le début de la Grande Dépression des années 1930.

Il publie un premier roman intitulé Fast Company en 1937, sous le pseudonyme de Marco Page, qui narre l'histoire d'une couple de chasseurs de livres rares tentant de résoudre une affaire de meurtre. Les droits du livre sont achetés par la Metro-Goldwyn-Mayer qui embauche Kurnitz pour travailler sur l'adaptation de ce roman qui devient au cinéma le film Règlement de comptes réalisé par Edward Buzzell.

Kurnitz s'installe alors à Hollywood et devient scénariste pour le cinéma et la télévision. Particulièrement prolifique, il participe à l'écriture de nombreux scénarios au cours des années 1940 et 1950, travaillant pour de nombreux réalisateurs réputés comme Edward Buzzell, W. S. Van Dyke, Busby Berkeley, Richard Thorpe, Howard Hawks, William Wyler ou encore Stanley Donen. Polyvalent, il jongle entre l'écriture d'histoires originales et l'adaptation de romans, nouvelles et pièces de théâtre.

Il a ainsi collaboré avec W. S. Van Dyke sur le film Rendez-vous avec la mort, quatrième titre de la série Thin Man, inspiré du roman L'Introuvable de Dashiell Hammett, puis sur le cinquième titre de la sérié intitulé L'introuvable rentre chez lui, réalisé par Richard Thorpe. Il adapte le livre See Here, Private Hargrove (en) du journaliste américain Marion Hargrove (en) pour le film du même nom réalisé par Wesley Ruggles. Son travail sur What Next, Corporal Hargrove? de Richard Thorpe, suite du film de Ruggles, lui vaut une nomination à l'Oscar du meilleur scénario original en 1946. Il adapte la pièce de théâtre Le Revizor de Nicolas Gogol pour Henry Koster qui tourne le film Vive monsieur le maire en 1949. Il écrit le scénario de La Valse de Monte-Carlo pour Lewis Milestone, inspiré de la vie de la soprano australienne Nellie Melba. Il transpose la pièce de théâtre Goodbye Charlie de George Axelrod au cinéma pour Vicente Minnelli qui réalise Au revoir, Charlie. Comment voler un million de dollars de William Wyler lui est inspiré par la nouvelle Venus Rising de l'écrivain George Bradshaw.

Encarté au parti communiste, il est contraint pendant le maccarthysme de s'exiler quelques années en Europe avant de revenir aux États-Unis.

Il a également exercé une petite carrière de dramaturge et de romancier et a souvent mêlé ses diverses activités. Ainsi, la pièce de théâtre Once More, With Feeling devient le film Chérie recommençons de Stanley Donen et il adapte pour la scène son roman Reclining Figure sous le même nom avant d'utiliser le même récit pour la télévision. Il a également adapté pour Broadway la pièce de théâtre L'Idiote de Marcel Achard en 1960 qui a inspiré Blake Edwards et William Peter Blatty pour le film Quand l'inspecteur s'emmêle de la série La Panthère rose. La comédie musicale The Girl Who Came to Supper (en), écrite avec Noël Coward en 1963, est fondée sur la pièce de théâtre The Sleeping Price (en) de Terence Rattigan.

Auteur de quatre romans, il connaît deux traductions en français, l'une en 1948 au sein de la collection Série rouge, l'autre en 1956 au sein de la collection Un mystère.

Kurnitz décède à Los Angeles en 1968 d'une crise cardiaque. Son œuvre continue d'être utilisé à titre posthume. Ainsi le film Témoin à charge, réalisé par Billy Wilder sur un scénario écrit en partie par l'auteur, devient le téléfilm Witness for Prosecution réalisé par Alan Gibson en 1982, ou encore Au revoir, Charlie, le film de Vicente Minnelli, devient le téléfilm Goobye Charlie de Charlotte Brown en 1985.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Sous le pseudonyme de Marco Page[modifier | modifier le code]

  • Fast Company (1937)
    Publié en français sous le titre Viens, ô douce mort ..., Paris, Morgan, Série rouge no 15, 1948
  • The Shadowy Third (1946)
  • Reclining Figure (1952)

Sous le nom de Harry Kurnitz[modifier | modifier le code]

  • Invasion of Privacy (1955)
    Publié en français sous le titre Entrez sans frapper, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 282, 1956

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

Comme auteur original adapté au théâtre[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions notables[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]