Hépatite F

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le virus de l’Hépatite F est un virus à l’existence hypothétique et qui serait responsable d’une forme d’hépatite virale. Plusieurs virus candidats pour l’hépatite F ont émergé dans les années 1990, mais aucun des cas rapportés n’a été suffisamment étayé[1],[2],[3].

Plus récemment, en 1994 Deka et al. ont indiqué que des particules virales nouvelles avaient été découvertes dans les selles de patients atteints d’hépatites post-transfusionnelles, non-A, non-B, non-C, non-E[4]. L'injection de ces particules, dans le sang de singes rhésus Indiens a provoqué une hépatite et le virus a été nommé virus de l’hépatite F, ou virus de Toga. D'autres investigations n'ont pas confirmé l'existence du virus et il a été radié de la liste des virus responsables d'hépatite infectieuse[3],[5].

Le dernier virus responsable d’une forme d’hépatite dont l’existence a été confirmée est celui de l'hépatite G.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Uchida T, « Genetic variations of the hepatitis B virus and their clinical relevance », Microbiol Immunol, vol. 37, no 6,‎ , p. 425-39 (PMID 7694049)
  2. (en) Fagan EA, « Acute liver failure of unknown pathogenesis: the hidden agenda », Hepatology, vol. 19, no 5,‎ , p. 1307-12 (PMID 8175156)
  3. a et b (en) Bowden S, « New hepatitis viruses: contenders and pretenders », J Gastroenterol Hepatol, vol. 16, no 2,‎ , p. 124-31 (PMID 11207890)
  4. (en) Deka N, Sharma MD, Mukerjee R, « Isolation of the novel agent from human stool samples that is associated with sporadic non-A, non-B hepatitis », J Virol, vol. 68, no 12,‎ , p. 7810-5 (PMID 7966570)
  5. (en) Kelly D, Skidmore S, « Hepatitis C-Z: recent advances », Arch Dis Child, vol. 86, no 5,‎ , p. 339-43 (PMID 11970925)