Great White (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Great White.
Great White
Surnom Dante Fox (1977–1980)
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hard rock, heavy metal, glam metal, blues rock
Années actives Depuis 1978
Labels Capitol Records, Frontiers Records
Site officiel www.greatwhiterocks.com
Composition du groupe
Membres Great White
Mark Kendall
Audie Desbrow
Michael Lardie
Scott Snyder
Terry Ilous
Jack Russell's Great White
Jack Russell
Tony Montana
Matthew Johnson
Derrick Pontier
Robby Lochner

Great White est un groupe de hard rock et heavy metal américain, originaire de Los Angeles, en Californie. Formé en 1978, par Jack Russell (chanteur) et Mark Kendall (guitare), le groupe connait une très grande popularité durant les années 1980 et le début des années 1990, sort de nombreux albums à la fin des années 1980, et est diffusé sur MTV avec des chansons telles que Once Bitten, Twice Shy. Le groupe connait son pic de popularité avec l'album ...Twice Shy en 1989. Great White continuera de sortir de nombreux albums dans les années 1990, bien qu'aucun n'ait été classé aux États-Unis.

En février 2003, il fait les titres des journaux lors de l'incendie de la boite de nuit The Station qui tua 100 personnes à West Warwick, dans Rhode Island, y compris le guitariste du groupe Ty Longley. Au mois d'août 2007, Great White compte plus de 8 millions d'albums vendus dans le monde. En 2011, Jack Russell quitte Great White et forme Jack Russell's Great White alors que Terry Ilous le remplace.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et succès (1977–1989)[modifier | modifier le code]

À côté de compositions au format assez classique (hard rock teinté de blues), ils se font remarquer par de nombreuses reprises : Substitute des Who sur l'album Great White en 1984, Face the Day d'Angel City et Gimme Some Lovin' du Spencer Davis Group sur Shot in the Dark en 1986, Once Bitten Twice Shy de Mott the Hoople sur ...Twice Shy en 1989, Can't Shake it d'Angel City sur Hooked en 1991, Down at the Doctors de Doctor Feelgood sur le maxi The Blue E.P. en 1991, ainsi que des albums entièrement constituée de reprises : Recovery : Live, sorti en 1987 (Beatles, Jimi Hendrix, Humble Pie...), Great Zeppelin en 1999 en hommage à Led Zeppelin et Recover en 2002, (The Cult, Free, AC/DC...).

Once Bitten... sort en 1987. L'album devient très vite un succès grâce aux titres, Rock Me, All Over Now et Save Your Love. Il est certifié disque de platine aux États-Unis en avril 1988. La suite de l'album sort en 1989, ...Twice Shy, et connaît également le succès avec les chansons Once Bitten Twice Shy, The Angel Song et House of Broken Love. L'album est certifié double disque de platine aux États-Unis en septembre de la même année. Great White est nommé aux Grammy Awards pour la meilleure performance hard rock.

Déclin et chute (1993–2001)[modifier | modifier le code]

Suit en 1991, l'album Hooked, certifié disque d'or aux États-Unis. Puis en 1992, sort Psycho City. Pour la promotion de cet album, le groupe part en tournée américaine aux côtés de Kiss.

Great White sort ensuite trois albums, Sail Away, Let It Rock, et Can't Get There from Here en 1999. Pour ce dernier album, ils partent en tournée avec Ratt, Poison et L.A. Guns. Le titre Rollin' Stoned atteindra la 8e place au classement Billboard.

Jack Russell's Great White (2002–2005)[modifier | modifier le code]

Au début de 2001, le groupe se sépare et se reforme fin 2002[1]. Une tournée début 2003 est annoncée, mais le 20 février 2003 lors d'un concert à la boite de nuit The Station, dans Rhode Island, les effets pyrotechniques utilisés pour le concert vont créer un incendie, tuant plus de 100 spectateurs, ainsi que le guitariste du groupe, Ty Longley. Du fait de cet événement ainsi que des problèmes liés à l'alcool et à la drogue de Jack Russell, le groupe ne fera sa réapparition qu'en 2006.

Retour sous Great White (2006–2010)[modifier | modifier le code]

Le 13 mars 2009, l'album Rising sort en Europe, et le 21 avril aux États-Unis.

En 2010, Jani Lane (Warrant) remplace Jack Russell, lors de sa convalescence après son opération pour un intestin perforé. Durant l'été, Terry Ilous (XYZ) le remplace lors du concert au Coach House et Paul Shortino (Rough Cutt,Quiet Riot, King Kobra) lors du Stockholm Rock Out Festival en septembre.

Great White et Jack Russell's Great White (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

En décembre 2011, Jack Russell, qui a récupéré de ses soucis de santé, forme une nouvelle incarnation de Great White avec de nouveaux membres sous le nom de Jack Russell's Great White. Les autres membres du groupe objectent fermement, affirmant que « Jack Russell n'a pas le droit de former son propre Great White ou d'utiliser le nom Great White sans nos noms. Nous porterons réclamation auprès de tout promoteur qui engagera ‘Jack Russell's Great White’ ou utilisera tout logo figurant le nom Great White. » En septembre 2013, la cour de justice décide finalement que Jack Russell peut légalement tourner et utiliser le nom Jack Russell's Great White avec son propre groupe ; pendant que les membres du groupe original, avec le nouveau chanteur Terry Ilous [XYZ], continuent d'utiliser le nom officiel Great White.

Le 18 mars 2012, Great White annonce la sortie de son tout premier album avec le chanteur Terry Ilous, Elation, sorti en mai[2], ainsi qu'un album live, Great White : 30 years - Live On the Sunset Strip, et le DVD du concert pour le 30e anniversaire du groupe au Key Club, à Hollywood, le 22 mars. En juillet 2013, le bassiste Dario Seixas quitte Jack Russell's Great White, et est remplacé par l'ancien bassiste Tony Montana[3]. Lorne Black, l'ancien bassiste de Great White, meurt le 27 septembre 2013[4].

En novembre 2015, Michael Lardie annonce que Great White « espérait publier un prochain album pour plus tard[5]. » En octobre 2016, Great White est attendu au WireWorld Studio de Mount Juliet, dans le Tennessee, le 2 janvier 2017 pour l'enregistrement d'un nouvel album avec le producteur Michael Wagener[6]. Jack Russell's Great White publiera quatre singles jusqu'au 9 janvier 2017. Le nouvel album de Jack Russell's Great White est annoncé pour le 27 janvier 2017.

Membres[modifier | modifier le code]

Great White
  • Mark Kendall – guitare, chant (1977–2000, 2001, 2002–2005, depuis 2006)
  • Audie Desbrow – batterie (1985–2000, depuis 2006)
  • Michael Lardie – guitare rythmique, claviers, harmonica (1985–2000, 2001, depuis 2006)
  • Scott Snyder – basse (depuis 2008)
  • Terry Ilous – chant (depuis 2010)
Jack Russell's Great White
  • Jack Russell – chant (1977–2001, 2002–2005, 2006–2010, depuis 2011)
  • Tony Montana – basse (1987–1992, depuis 2013)
  • Matthew Johnson – guitare rythmique, claviers (2000–2001, depuis 2011)
  • Derrick Pontier – batterie (2001, depuis 2011 ; live 2002–2005)
  • Robby Lochner – guitare (depuis 2011)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Great White
  • 1986 : Shot in the Dark
  • 1987 : Once Bitten...
  • 1988 : ...Twice Shy
  • 1991 : Hooked
  • 1992 : Psycho City
  • 1994 : Sail Away
  • 1996 : Let it Rock
  • 1999 : Great White [Rollin' Stoned]
  • 1999 : Can't Get There from Here
  • 2007 : Back to the Rhythm
  • 2009 : Rising
  • 2012 : Elation
  • 2017 : Full Circle

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Recovery: Live
  • 1990 : Live in London
  • 1996 : Stage
  • 2002 : Thank You... Goodnight
  • 2004 : Extended Versions
  • 2006 : Once Bitten, Twice Live
  • 2013 : 30 Years (Live from the Sunset Strip)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1993 : The Best of Great White: 1986-1992
  • 1998 : Rock Me
  • 1999 : Stick It
  • 2000 : The Best of Great White
  • 2000 : Latest and Greatest
  • 2001 : Greatest Hits
  • 2001 : Rock Champions
  • 2001 : Gallery
  • 2002 : The Final Cuts
  • 2004 : A Double Dose
  • 2004 : Revisiting Familiar Waters
  • 2005 : Rock Breakout Years : 1988
  • 2006 : Rock Me: The Best of Great White

Tributes[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Great Zeppelin: A Tribute to Led Zeppelin
  • 2002 : Recover
  • 2005 : Tribute to Led Zeppelin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Audie Desbrow, « Great White Drummer Gets Fired and Goes Off on the Band », Metal Sludge, (consulté le 4 avril 2011).
  2. (en) « GREAT WHITE To Release New Studio Album In May », Blabbermouth.net (consulté le 17 janvier 2017).
  3. (en) « Jack Russell Is 'Excited' To Be Playing With Bassist Tony Montana Again », Blabbermouth.net, (consulté le 8 octobre 2013)
  4. (en) « Original GREAT WHITE Bassist LORNE BLACK Dies - Blabbermouth », Blabbermouth.net, (consulté le 20 avril 2014).
  5. (en) « GREAT WHITE Guitarist Michael Lardie - "We're Hoping To Get Into The Studio In February Or March To At Least Flesh Out Some Ideas" », Bravewords.com, (consulté le 18 novembre 2015).
  6. (en) « GREAT WHITE's MARK KENDALL Talks Next Studio Album, Upcoming Concert DVD/Blu-Ray », Blabbermouth.net, (consulté le 5 octobre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]