Gorges de la Dordogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Dordogne vue depuis le barrage de Bort.

Les gorges de la Dordogne sont le canyon creusé par la Dordogne, entre Bort-les-Orgues (Corrèze), en amont, et Argentat (Corrèze) en aval. Longues de plus de 80 kilomètres, elles séparent les départements de la Corrèze à l'ouest, et du Cantal à l'est.

Les gorges accueillent de nombreux ouvrages hydroélectriques, preuve de l'importance que revêt la Dordogne dans la production d'énergie, dont les principaux sont, d'amont vers l'aval :

Les gorges sont incluses dans la zone spéciale de conservation (ZSC) des « Gorges de la Dordogne, de l'Auze et de la Sumène »[1], un site d'intérêt communautaire (SIC) selon la directive habitats qui s'étend sur 4 206 hectares et treize communes[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. FR8301057 « Gorges de la Dordogne, de l'Auze et de la Sumène » - FR8301057. Fiche et cartographie ZSC Natura 2000.
  2. Les treize communes de la ZSC des Gorges de la Dordogne, de l'Auze et de la Sumène sont : Ally, Arches, Bassignac, Brageac, Chalvignac, Champagnac, Chaussenac, Drignac, Jaleyrac, Mauriac, Pleaux, Tourniac et Veyrières. Les communes de Loupiac, Saint-Christophe-les-Gorges et Sourniac, qui en faisaient partie, ont été intégrées à Pleaux en 1972.