Gorgeous Ladies of Wrestling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec GLOW (série télévisée).

Gorgeous Ladies of Wrestling, aussi connu comme GLOW ou G. L. O. W., était une fédération de catch entièrement féminine créée pour la télévision qui a débuté en 1986 (le pilote a été tourné en décembre 1985) et qui a continué sous diverses formes après avoir quitté le petit écran. Des personnages colorés, des femmes fortes, et des sketchs comiques ont fait partie intégrante du succès de la série. La plupart des interprètes étaient des actrices, des mannequins, des danseuses ou des cascadeuses femmes espérant entrer dans le show-business.

Débuts[modifier | modifier le code]

GLOW est créé par David B. McLane, inspiré par son observation de la réaction des fans face aux catcheuses féminines lorsqu'il était animateur et promoteur de la World Wrestling Association, dirigée par Dick the Bruiser. Le catch féminin est considéré comme une trop grande nouveauté et il conseille à McLane d'abandonner l'idée.

McLane se rend à Hollywood, annonçant le casting dans The Hollywood Reporter et de Variety. Plus de 500 femmes participent à l'audition au Gold's Gym[1]. De ce groupe sont choisies une douzaine de femmes qui commencent six semaines de formation dans une salle de gym[2] entre la 108e et Broadway[3] dans le quartier de Watts à Los Angeles. Sue Green est choisie, à l'origine, pour former les filles mais elle est remplacée par Mando Guerrero. Cynthia Peretti (en), vétéran du catch féminin, connue sous le nom de Princesse Jasmine, fait également partie des entraîneuses.

McLane forme un partenariat avec la société de distribution de télévision connu comme le Réseau Indépendant Incorporated (INI), dirigé par l'ancien directeur exécutif de Lorimar-Telepictures Irv Holender. C'est grâce à Holender que McLane rencontre Meshulam Riklis, président de la Rapid-American Corporation, un conglomérat d'entreprises qui inclus le Riviera Casino sur le Strip de Las Vegas. Riklis s'arrange alors pour que GLOW soit hébergé à l'hôtel Riviera. La société d'Holender prend en charge la distribution et McLane dirige le tout. Matt Cimber, qui a récemment dirigé le film Butterfly, mettant en vedette la femme de Riklis, Pia Zadora, est amené à fournir des services pour la création et la direction du spectacle[4].

Un certain nombre de la première douzaine de membres de GLOW déménagent à Las Vegas et le casting est complété par des femmes des environs, dont beaucoup d'actrices et de showgirl. Lauri Thompson, maintenant avocate à Las Vegas[5],[6], joue Susie Spirit. Elle était danseuse aux Folies Bergère du Tropicana. Thompson recrute d'autres filles, créant une chaîne d'amies et de connaissances. L'une d'elles, Lorilyn Palmer, qui joue la Colonelle Ninotchka, prend en charge la formation des nouvelles[7]. Jeanne Basone (en), phlébotomiste à l'époque, est la première embauchée, selon MacLane. Elle joue le personnage de Hollywood. Basone est également apparue dans Playboy, dans une série de photos sur les Lethal Women. Elle a continué de faire des cascades et a lancé sa propre société de production de catch, HollywouldProductions.

Le spectacle est introduit en 1986 à la convention NATPE. Après le succès de la vente initiale sur les 30 grands marchés télévisuels des États-Unis et de six autres pays, McLane embauche Jackie Stallone, la mère de Sylvester Stallone, pour jouer la propriétaire de GLOW et la cheffe des Good Girls. Kitty Burke appelée Tante Kitty, est la cheffe des Bad Girls[7].

Huit matches en direct sont diffusés par émission. Le spectacle lui-même diffère de la World Wrestling Federation (WWE) de Vince McMahon du fait que GLOW est créé dans le seul but de faire de l'audience en programmant des spectacles dans plusieurs endroits de la ville chaque semaine. C'est une vraie série, avec des saisons composées de 26 épisodes chacune, rediffusés une fois à la fin de l'année pour terminer. Au total, 104 épisodes sont produits et diffusés. Comme Cimber s'axe sur la production, Andrew Hecker réalise les derniers épisodes. Une cinquième saison est en tournage lorsque la série connaît des problèmes financiers. Hecker réalise une première tentative de renouveau en 1991, qui est devenu le pay per view spécial, GLOW; Gorgeaous Ladies of Wrestling: Canvas Carnage, qui comprends les clips de chaque artiste de l'histoire de la série, et McLane est de retour en tant que présentateur[8].

Reprise par Ursula Hayden[modifier | modifier le code]

La société détenant et exploitant la franchise GLOW appartient depuis 2001 à Ursula Hayden (en), qui a joué Babe the Farmer's Daughter, Princess of Darkness et Donna Matrix. Son premier projet avec GLOW est un spectacle live au Théâtre El Rey à Hollywood en Californie. Suivie par une pay-per-view sur DirecTV produite par Ursula Hayden et Johnny Cafarella, le présentateur des saisons 3 et 4. En avril 2012, GLOW retourne à Las Vegas pour un spectacle qui réuni d'anciennes participantes : Hollywood (Jeanne Basone), Babe the Farmer's Daughter, Gremlina, Lightning,Thunder Bolt, Melody Trouble Vixen, Ashley Cartier, Godiva, Daisy, et Corporal Kelly. Le spectacle présente également de nouvelles catcheuses pour GLOW, y compris Sara Deathray et VH1. En 2012, Ursula Hayden apparaît dans le documentaire GLOW: The Story of the Gorgeous Ladies of Wrestling. En 2017, après quelques années de travail avec des écrivaines Liz Flahive et Carly Mensch, GLOW – une série dramatico-comique basé sur la fédération – est repris par Netflix. Hayden sert maintenant comme consultante sur le tournage[9].

Documentaire[modifier | modifier le code]

Un film documentaire, GLOW: The Story of the Gorgeous Ladies of Wrestling, sort en 2012. Le film est réalisé par Brett Whitcomb et est écrit par Bradford Thomason. Il est mis en musique par ESG. Le film est présenté en avant-première au Hot Docs Canadian International Documentary Festival où il est bien accueilli, et est sélectionné par plusieurs magazines dont New York Magazine, LA Weekly, RogerEbert.com, VICE, /Film, The Village Voice, et Mental Floss. Il remporte le prix du Meilleur Documentaire lors de l'édition 2012 du Comic-Con Film Festival de San Diego, et le Choix du Public du Meilleur Documentaire au Sidewalk Film Festival à Birmingham, en Alabama[10],[11],[12].

La série Netflix[modifier | modifier le code]

GLOW est une série télévisuelle créée sur Netflix en 2017. Ecrit comme une comédie dramatique, elle raconte l'histoire fictive d'une fédération de catch fictive des années 1980 basée sur les vraies Gorgeous Ladies of Wrestling. Elle a été créé par Liz Flahive et Carly Mensch, avec les actrices Alison Brie, Betty Gilpin, et Marc Maron[13],[14].

Alumnae[modifier | modifier le code]

Personnages Actrices Saisons
Americana Cindy Maranne (Ferda) 1, 2
Amy The Farmer's Daughter Trudy Adams (en) 2
Angel Andrea Laird 2
Ashley Cartier Nadine Kadmiri 1, 2
Attache Laura Fisher 1, 2
Babe the Farmer's Daughter Ursula Hayden (en) 3, 4
Beastie Kelle Favara 3, 4
Big Bad Mama Lynn Braxton 3, 4
The Brat Brittany Astor 5
Broadway Rose 1 Eva Chirumbolo
Broadway Rose 2 Andrea Janell 3
Brunhilda Deanne Murray 4
The California Doll 2 Jayne Hamlin 1, 2
The California Doll 1 Lynda Aldon Pilot
Cheyenne Cher Dee Chocktoot 3, 4
Colonel Ninotchka Lori (Lynn) Palmer 1–4
Corporal Kelly Olympia Hartauer (en) 1
Corporal Kelly 2 Lillian Weaver Crabtree 3
Daisy Helena LaCount 3, 4
Dallas Debi Pelletier (en) 1
Debbie Debutante Ann LaBree 1, 2, interim 3
Dementia 2 Nancy Daley 3
Draculetta Unknown 4,5
Dementia, Sugar Michelle Duze 2
Draculetta Unknown 4
Ebony Jan White 1, 2
Evangelina Christy M. Smith 3
Godiva Dawn Maestas 3–5
Gremlina Sandy Manley 3, 5
Habana Christina Garcia 3
The Heavy Metal Sisters
The Housewives, Arlene and Phyllis
The Hicks
Sharon "Spike" Wilinsky and Donna "Chainsaw" Wilinsky 1, 2
Hollywood Jeanne Basone (en)[15] 1–5
Jailbait Trish Casella/Trish King Casella 3 (non-diffusé), 5
Jungle Woman Annette Marroquin 1
Justice Narice Crockett 3, 4
Liberty Penny/Penelope Johnson 3
Lightning Cheryl Rusa[16] 3–5
L'il Mama Jerrie Micheline Swoopes 5
Little Egypt Angelina Altishin 1, 2, 5
Little Feather Kuno 1
Little Fiji Theresa Woo 1–3
Magnolia The Southern Bell Unknown 4
Major Tanya Noelle Rose 3, 4
Matilda the Hun Dee Booher 1, 2
Melody "Trouble" Vixen (MTV) Eileen O'Hara 3–5
Mexi-Cali Red (Spanish Red's Cousin) Also Liberty in PPV Match Unknown 4–5
Mana the Headhunter Myra Singleton 1, 2
Mountain Fiji Emily Dole (en) 1–4
Nature Boy Tony Cimber
Ninotchka Lori Weathers 1–5
Olympia Debbie Pavlica 1
Palestina Janeen Jewett 1, 2
Pepper Cynthia Peretti (en) 1
Princess of Darkness Janet Bowers, Ursula Hayden 1, 2
Queenie Cindy Bromley 4
Roxy Astor Tracee Meltzer 3–5
The Royal Hawaiian April Homm 1
Sally The Farmer's Daughter Beckie Mullen 1, 3
Salt Charli Haynes 1
Scarlet the Southern Belle Janice Flynn 1
Shannon Obrien Tresha Bowers Unaired Episodes
Sneaky Unknown 3, 4
The Soul Patrol, Envy and Adore Carmen "Envy" Campbell, Teressa "Adore" Sherrod 1, 2
Spanish Red Ericka Marr/Martinez 1, 2
Star Suzanne Duplessis 3, 4
Stinky Michelle Javas 3, 4
Sunny Patricia Summerland 3 [17]
Susie Spirit Laurie Thompson 1, 2
Tammy Jones Debbie D'Amato 1
Tara the Southern Belle Shiela Best 1, 2
Thunderbolt Dana Felton Howard 3
Tiffany Mellon Sandra Margot Escott 3–5
Tina Ferrari Lisa Moretti 1, 2
Tulsa Jody Haselbarth 2 (interim), 3, 4
Vallerie Vendetta Sarah Del Ray 5
VH1 Taeler Hendrix 2012 Battle Royal
Vicky Victory Peach Janae 3, 4
Vine Janet Bowers 1–3
The Widow Nancy Daley 4
Zelda The Brain Marie Moore 3, 5

Championnats[modifier | modifier le code]

Championnat GLOW[modifier | modifier le code]

Règne Nombre de règne remporté par la championne
Lieu Ville dans laquelle le titre a été remporté
Evénement L'événement où le titre fut gagné
Indique que le changement de titre n'est pas reconnu par GLOW
+ Indique un règne qui change de jour en jour
<1 Indique que le règne a duré moins d'une journée
No. Wrestler Reign Date Jours de règne Lieu Evènement Notes Ref.
1 Tammy Jones 1 58 Las Vegas, Nevada GLOW: Gorgeous Ladies of Wrestling Jones bat Matilda the Hun pour devenir la première championne de GLOW. [18]
2 The Royal Hawaiian 1 120 Las Vegas, Nevada GLOW: Gorgeous Ladies of Wrestling [19]
3 Americana 1 N/A Las Vegas, Nevada GLOW: Gorgeous Ladies of Wrestling [20]
Vacated Las Vegas, Nevada GLOW: Gorgeous Ladies of Wrestling Fini par un controverse sur le match en Americana et Col. Ninotchka [21]
4 Tina Ferrari 1 N/A Las Vegas, Nevada GLOW: Gorgeous Ladies of Wrestling Bat Col. Ninotchka dans un match simple pour le titre. [22]
5 Col. Ninotchka 1 N/A Las Vegas, Nevada GLOW: Gorgeous Ladies of Wrestling [23]
Vacated Las Vegas, Nevada GLOW: Gorgeous Ladies of Wrestling [24]
6 Cheyenne Cher 1 N/A Las Vegas, Nevada Gorgeous Ladies of Wrestling Bat Godiva dans le tournoi final pour récupérer le titre vacant. [25]
7 Daisy 1 >10,000 Las Vegas, Nevada GLOW: Gorgeous Ladies of Wrestling Diffusé le [26]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Christopher Lawrence, « A look back at Vegas wrestling show ‘GLOW’ before Netflix debut », Las Vegas Review-Journal, (consulté le 26 juin 2017).
  2. Robert J. Lopez, « Broadway Boxing Gym a positive outlet for South L.A. », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  3. Michael Krikorian, « A Ring of Truth », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  4. Kirsten Fleming, « These ‘Gorgeous’ ladies were the true pioneers of women’s wrestling », New York Post, (consulté le 26 juin 2017).
  5. « Lauri S. Thompson – Intellectual Property attorney », sur gtlaw.com, Greenberg Traurig LLP (consulté le 26 juin 2017).
  6. « Netflix Revives Gorgeous Ladies of Wrestling That Starred Now Attorney and UNLV Professor », Fox 5 Vegas,‎ (lire en ligne).
  7. a et b Greg Oliver, « 'Slop' matches haven't stopped Ivory », SLAM! Wrestling, (consulté le 16 août 2008).
  8. « GLOW: Gorgeous Ladies of Wrestling: Canvas Carnage (Video 1991) » (consulté le 27 juin 2017).
  9. Eric Francisco, « How the Original G.L.O.W. Wrestlers Helped Shape the Netflix Hit », sur Inverse, (consulté le 26 décembre 2017)
  10. (en-US) « The Woman Who Invented Phone Sex and Wrestled Bears », sur Vice.com (consulté le 15 mars 2017)
  11. Araceli Cruz, « Angelina Altishin, GLOW Female Wrestler, on GLOW: The Story of the Gorgeous Ladies of Wrestling », Village Voice,‎ (lire en ligne)
  12. Siran Babayan, « G.L.O.W.'s Gorgeous Ladies of Wrestling, the Female WWF From the '80s, Reunite at Cinefamily », L.A. Weekly,‎ (lire en ligne)
  13. James Poniewozik, « Review: In Netflix's GLOW, Empowerment Comes Through Power Slams », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  14. Sonia Saraiya, « TV Review: GLOW on Netflix, Starring Alison Brie », Variety,‎ (lire en ligne)
  15. « JEANNE BASONE Stuntwoman | Actress | Model », sur www.jeannebasone.com (consulté le 19 août 2017)
  16. (en-US) « THE WORLD OF GLAMAZON QUEEN KONG | The World of Glamazon », sur queenkong.com (consulté le 15 mars 2017)
  17. https://greeninkradio.wordpress.com/2017/10/04/wrestling-champion-or-super-hero/
  18. Épisode Pilot, premier épisode de la première saison de la série Gorgeous Ladies of Wrestling. Diffusé pour la première fois le 13 septembre 1986.
  19. Épisode Tammy's Reign, Part Three, troisième épisode de la première saison de la série Gorgeous Ladies of Wrestling. Diffusé pour la première fois le 1er février 1986.
  20. Épisode Royal Hawaiian's Reign, Part Eight, onzième épisode de la première saison de la série _Gorgeous Ladies of Wrestling. Diffusé pour la première fois le 1er juin 1986.
  21. Épisode Americana's Reign, Part Seven, 26e épisode de la première saison de la série Gorgeous Ladies of Wrestling.
  22. Épisode Crown Still Vacant, Part Six, neuvième épisode de la deuxième saison de la série Gorgeous Ladies of Wrestling.
  23. Épisode Tina Ferrari, Part Seventeen, 26e épisode de la deuxième saison de la série Gorgeous Ladies of Wrestling.
  24. Épisode Ninotchka's Reign, Part Twelve, douzième épisode de la troisième saison de la série Gorgeous Ladies of Wrestling.
  25. Épisode Run for the Rubies, Part Thirteen, 26e épisode de la troisième saison de la série _Gorgeous Ladies of Wrestling.
  26. Épisode Cheyenne Cher's Reign, Part Twenty Four, 26e épisode de la quatrième saison de la série Gorgeous Ladies of Wrestling.

Liens externes[modifier | modifier le code]