Geneviève Pernin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Geneviève Pernin

Naissance Brignoles
Activité principale Danseuse
Style Danse contemporaine
Activités annexes Chorégraphe
Lieux d'activité BRRFTTTT de Besançon
Collaborations Odile Duboc
Formation Centre de Formation Professionnelle de Danse Walter Nicks de Poitiers
Danse sur le parvis du CHU de Besançon, 2015. Photographie Brigitte Chartreux

Geneviève Pernin est une danseuse contemporaine et chorégraphe française, née le à Brignoles dans le Var. Elle est fondatrice de la compagnie BRRFTTTT.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est actuellement domiciliée à Mamirolle en Franche-Comté dans le Doubs. Elle est danseuse et chorégraphe.

Après des années de cours de danse dans sa ville natale, elle poursuit sa formation à dix-huit ans au Conservatoire à rayonnement régional de Poitiers, un enseignement de deux ans pluridisciplinaire en danse moderne, classique, jazz, flamenco, claquettes, musique, anatomie, histoire de l'art. Elle obtient son diplôme à la fin des deux années. Danseuse dans plusieurs compagnies, elle se produit au sein de divers spectacles.

Elle a travaillé avec des chorégraphes comme Paul Les Oiseaux, Odile Cazes, Kilina Cremona, Florence Girardon. Elle rejoint Odile Duboc au milieu des années 90 ; elle dansera le fameux Trois Boléros[1].

En 2002, elle crée sa compagnie BRRFTTTT située à Besançon et devient également chorégraphe.

Elle danse dans des théâtres, mais aussi dans des lieux un peu surprenants car non dédiés au spectacle vivant, tels que les hôpitaux, à Lons-le-Saunier[2],[3], Nantes, Dole, Belfort[4], Toulon, Berck-sur-Mer[5], Sherbrooke (Canada)[6], Singapour, les maisons de retraites comme Saint-Herblain[7], Brignoles, les galeries d'art[8], les musées[9],[10], Nantes, Angers, Besançon, Nancy ou encore les centres de psychothérapie comme celui de Bully-les-Mines[11].

Elle aime aussi partager sa passion avec des publics différents comme les personnes âgées, les personnes en situation sociale difficile, les enfants[12], les adolescents, les adultes amateurs ou professionnels. Elle travaille souvent avec d'autres créateurs de champs artistiques différents, notamment avec Christophe Fourvel, écrivain, mais aussi avec des vidéastes comme Anne Vauclair, des plasticiens, des créateurs son. Elle anime des ateliers avec des collégiens et des lycéens[13].

Cette danseuse s'est spécialisée dans de petites formes proposées à une ou deux personnes dans des chambres d'hôpitaux[14],[15]. Chaque malade a le choix entre 13 musiques (la plus courte dure 26 secondes et la plus longue 5 minutes). Le passage dans la chambre se termine toujours par une discussion. Elle propose un moment d'évasion aux malades et à ses proches. Elle fait ainsi entrer la culture à l’hôpital et offre une approche de la danse contemporaine à des personnes peu ou pas du tout initiées.

Elle a écrit un livre publié en 2013 qui s'intitule Un même moment d'existence[16] qui raconte ses expériences de danse auprès des personnes hospitalisées. Ce livre recueille les notes prises lors des représentations à l'hôpital[17],[18].

Elle a également participé au projet Bud Blumenthal/Hybrid : Dancers en 2011 et fait partie de la base de danseurs en solo dans une vidéo en ligne sans musique[19].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Danseuse
  • 1985 : Mise en pièces de Kilina Cremona et Roger Méguin
  • 1986 : Copernic opéra F6 de Kilina Cremona et Roger Méguin
  • 1989 : La Semaine des 4 jeudis de Paul Les Oiseaux
  • 1991 : Casa Blù d'Odile Cazes
  • 1992 : Gestes d'Odile Cazes
  • 1993 : Les Salutations d'un ami lointain d'Odile Cazes
  • 1994 : Et puis, après d'Odile Cazes
  • 1995 : Pour mémoire d'Odile Duboc
  • 1995 : Folie douce d'Odile Duboc
  • 1996 : Trois Boléros d'Odile Duboc[20],[21]
  • 1996 : Au milieu des choses de Florence Girardon
  • 1997 : Dont actes de Florence Girardon
  • 1998 : Tour de rôle de Pascaline Richtarch-Castellani
  • 2001 : Spiccavolu de Pascaline Richtarch-Castellani
  • 2003 : Envers de Pascaline Richtarch-Castellani[22]
  • 2007 : Figure de Pascaline Richtarch-Castellani
  • 2007-2008 : La Pierre et les Songes d'Odile Duboc
  • 2011 : Bud Blumenthal/Hybrid : Dancers[23]
Chorégraphe et danseuse
  • 1999 : Ce grand néant qu'elle veut combler
  • 2003 : Si vous avez cinq minutes, je viens danser rien que pour vous[24]
  • 2004 : Une blouse, deux mouvements...
  • 2004 : Si vous avez 30 minutes, passez nous voir dans le patio
  • 2005 : J'ose la pose, un parcours[25]
  • 2005 : 0-1-2-1-0
  • 2006-2009 : Sous les couches et les couches, de peinture, le pigment de la peau[26]
  • 2008-2009 : Passer outre
  • 2011 : Maquette pour un solo
  • 2013 : Avec, Blabla, Commencer, Danser, Encore...[27]
  • 2015 : Une danse en images Solo de danse proposé dans les chambres des patients du service hématologie du CHRU de Besançon, suivi d’une discussion au cours de laquelle le patient passe « commande » d’une photo de danse. Cette photo prendra vie à travers le travail du photographe Lin Delpierre et de Geneviève Pernin. Exposition d’une série de 15 photos et d’un texte.
  • 2016-2017 : Création d'une pièce de théâtre avec 3 comédiennes et une danseuse, à partir du livre de Christophe Fourvel «  La dernière fois où j'ai eu un corps  ». Editions du Chemin de Fer.
Ouvrages
  • Geneviève Pernin et Lin Delpierre, Un même moment d'existence, Médiapop, , 83 p. (ISBN 978-2-918932-15-4)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Vol d'eau de Frédéric Caussil, chorégraphie de Florence Azaïs
  • 1992 : Le Masque de Ray de Florence Azaïs-Caussil
  • 2010-2011 : Je pensais de Jacques Séchaud et Emmanuelle Prétot, à partir de textes écrits par Christophe Fourvel
  • 2015 : Solo en terrasses, 4 films réalisés par Jacques Séchaud

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Duboc, « Trois Boléros hors du cercle », in Spectacles, 15 mars 1996.
  2. « La danseuse et le malade » in Voix du Jura, 7 novembre 2013.
  3. Jean-Pierre Tenoux, « Elle danse à l'hôpital » in Viva régions, juillet-août 2003.
  4. Karine Frelin, « Un doux corps à corps quand le corps fait mal » in Le Pays de Belfort, 11 avril 2007.
  5. « Geneviève Pernin danse pour les patients » in Le Réveil de Berck, 14 mai 2014.
  6. Annabel Colin, « Will you see this season's blockbuster ? » in The Campus Canada, 09/2008.
  7. « Elle fait oublier la maladie en dansant » in Ouest-France, 18 novembre 2011.
  8. Galerie d'art Foreman et Université Bishop's, « À la croisée de l'art et de la médecine : 10 septembre au 13 décembre 2008 », sur Foreman art gallery, (consulté le 25 janvier 2015)
  9. « J'essaie de ressentir l'atmosphère qui se dégage des lieux » in La Scène, printemps 2010.
  10. Lysiane Ganousse, « Le musée entre dans la danse » in L'Est républicain, vendredi 3 juillet 2009.
  11. Lucie Ichi, « Les patients et les soignants, embarqués « ailleurs » par la grâce de la danse », La voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2015).
  12. « La chorégraphe Geneviève Pernin a initié les jeunes du centre de loisirs à l'expression corporelle », La voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2015).
  13. Julien Bénéteau, « Passer du soin à la danse », L'Est républicain,‎ (lire en ligne, consulté le 19 mai 2015).
  14. Jean-Pierre Legrand, « La danse en corps à corps avec la maladie », Vie des arts, vol. 52, no 213,‎ 2008-2009, p. 72-73 (ISSN 0042-5435, lire en ligne, consulté le 25 janvier 2015).
  15. Aurore Després, « Entre Temps... dans une chambre d'hôpital », dans Sylvie Fortin, Danse et santé du corps intime au corps social, Presse de l'université du Québec, (ISBN 9782760519732, lire en ligne).
  16. Geneviève Pernin et Lin Delpierre, Un même moment d'existence, Médiapop, , 83 p. (ISBN 978-2-918932-15-4)
  17. Frédérique Meichler, « " Si vous avez cinq minutes, je viens danser pour vous" », L'Alsace,‎ (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2015).
  18. Jean-Pierre Tenoux, « La chambre d’hôpital est sa scène », L'Est républicain,‎ (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2015).
  19. « Geneviève Pernin », sur Dancers, (consulté le 2 février 2015).
  20. Marie-Christine Vernay, « DANSE. S'emparant de l’œuvre de Ravel maintes fois ressassée, la chorégraphe belfortaine crée « Trois Boléros » d'un coup. Loin des clichés et du crescendo, elle opte pour la nuance et les ralentis. Duboc, « Trois Boléros » hors du cercle. », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2015).
  21. Le corps accord in Télérama, 20 mars 1996 p. 30.
  22. Hervé Gauville, « " Envers", un duo bien cadré" », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2015).
  23. Bud Blumenthal/Hybrid : Dancers
  24. Portrait : Geneviève Pernin :"Si vous avez cinq minutes, je viens danser rien que pour vous" in Lettre d'information Centre chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort, n°16, mai, juin, juillet, août 2003 .
  25. Pierre Laurent, Corps et graphie in L'Est républicain, 10 novembre 2005.
  26. Quand la danse lie la peinture aux pigments de la peau in Le Quotidien jurassien, 13 mars 2008 .
  27. Gwenaëlle Défossez, L'alphabet surprenant de Geneviève in l'Avenir de l'Artois, 28 mars 2013.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aurore Després, « Danse dans une chambre d'hôpital », in Danse et santé, Presses Universitaires du Québec, 2008, 326 pages, D1543 (ISBN 978-2-7605-1543-7).