Éditions L'Atelier contemporain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éditions L'Atelier contemporain
Repères historiques
Création 2013
Fondée par François-Marie Deyrolle
Fiche d’identité
Siège social Strasbourg  (France)
Dirigée par François-Marie Deyrolle
Spécialités littérature, poésie, essais
Collections « Écrits d'artistes », « Essais sur l'art », « & », « Monographies »
Langues de publication français
Site web editionslateliercontemporain.net

Les éditions L'Atelier contemporain sont une maison d'édition française sise à Strasbourg et spécialisée dans la littérature contemporaine, les écrits d'artistes et la critique d'art. Elles sont dirigées par l'éditeur François-Marie Deyrolle.

Elles tirent leur nom d'un recueil du poète Francis Ponge consacré à la peinture :

« Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? Que faisons-nous ? Que se passe-t-il, en somme, dans l’atelier contemporain ? »

Historique[modifier | modifier le code]

2000-2002 : la revue, première série[modifier | modifier le code]

Avant d'être une maison d'édition, L'Atelier contemporain est une revue consacrée à la création littéraire contemporaine. Créée en 2000 par François-Marie Deyrolle, elle connaît 5 numéros d'une longueur de 300 à 700 pages, jusqu'à sa disparition en 2002[1].

La revue rassemble notamment des contributions de Bruno Krebs, Antoine Émaz, Gérard Titus-Carmel, François Bon, Emmanuel Laugier, Odile Massé, Jean-Luc Parant, Claude Louis-Combet[2]

2013 : la maison d'édition[modifier | modifier le code]

En 2013, François-Marie Deyrolle refonde L’Atelier contemporain. En plus de la revue, il constitue plusieurs collections consacrées à la littérature, aux écrits d’artistes et à la critique d’art.

La revue, deuxième série[modifier | modifier le code]

Les nouvelles livraisons de la revue explorent le rapport entre texte et image, interrogent la pratique du discours sur l’art et organisent un dialogue entre plasticiens et écrivains. Le premier numéro (été 2013) s’ouvre sur une enquête (« Pourquoi écrivez-vous sur l’art ? ») menée auprès d’écrivains et poètes comme Pierre Bergounioux, Christian Garcin, James Sacré et Frank Venaille. Le deuxième (printemps 2014) inverse la proposition en laissant la parole aux peintres (« Que lisez-vous ? ») : Valérie Favre, Patrice Giorda, Cristine Guinamand, Thomas Lévy-Lasne, Jérémy Liron, Pierre Skira, Gérard Titus-Carmel, etc. y signent des contributions[3],[4],[5].

La revue se donne aussi pour but de faire connaître l’œuvre de peintres peu connus du grand public, tels qu’Ann Loubert ou Monique Tello[6].

Les publications[modifier | modifier le code]

En parallèle, la publication du recueil À vol d’oiseaux de Jacques Moulin (2013), illustré de dessins d’Ann Loubert, marque le début d’une entreprise éditoriale au long cours, consacrée tout à la fois à la littérature (les Fictions du corps[7],[8],[9] de François Bon et les Entretiens d’André du Bouchet avec Alain Veinstein sont des titres-phares), au dialogue artistique (Personne n’est à l’intérieur de rien, correspondance entre Jean Dubuffet et Valère Novarina), à la critique d’art (Admirable tremblement du temps, Gaëtan Picon) et aux écrits d’artistes (Observations sur la peinture et Les Exigences de l’émotion de Pierre Bonnard)[3],[4],[10].

Quelques autres auteurs publiés :

Les expositions[modifier | modifier le code]

Plusieurs expositions ont eu lieu sous l'impulsion des éditions L'Atelier contemporain[6].

Collections[modifier | modifier le code]

Écrits d'artistes[modifier | modifier le code]

Essais sur l'art[modifier | modifier le code]

&[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Revue[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Une revue - L'Atelier contemporain », La Montagne,‎ .
  2. Guillaume Bousquières, « L'Atelier contemporain (2000-2002) [1re série] », sur revues-litteraires.com (consulté le 15 mai 2017).
  3. a et b Serge Hartmann, « Dans L'Atelier contemporain », DNA (Dernières Nouvelles d'Alsace),‎ , p. 22.
  4. a et b Serge Hartmann, « L'odyssée des mots et des images... », DNA (Dernières Nouvelles d'Alsace),‎ , p. 17.
  5. Guillaume Bousquières, « L'Atelier Contemporain (2013-[en cours]) [2e série] », sur revues-litteraires.com (consulté le 15 mai 2017).
  6. a et b Luc Duthil, « Carte Blanche à François-Marie Deyrolle », PUBLICATION(S) - Journal trimestriel de l'Agence régionale du livre et de la lecture de Haute-Normandie,‎ #22 - janvier 2014, p. 2-3 (lire en ligne).
  7. Silvia Carboni, « François Bon, Fictions du corps », article de Critique d'Art, 2016.
  8. Antoine Emaz, « François Bon : Fictions du corps », article Cahier Critique de Poésie (CCP) du 30 août 2016.
  9. Pierre Ménard, « Pour en finir avec l’humanité joyeuse », article liminaire.fr du 8 mai 2016.
  10. Mathieu Lindon, « Dubuffet, un drôle d'épistolier », Libération,‎ (lire en ligne).
  11. Philippe di Melo, « Yves Bonnefoy / Gérard Titus-Carmel : Chemins ouvrant », article Cahier Critique de Poésie (CCP) du 31 mars 2016.
  12. « Éditions L'Atelier contemporain ».
  13. Thierry Romagné, « Dis-moi qui tu hantes... », article de la revue La Nouvelle Quinzaine littéraire n°1139, 14 novembre 2015.
  14. Marie-Josée Desvignes, « La Hante, Éric Pessan & Patricia Cartereau », article La Cause littéraire du 12 novembre 2015.
  15. Hervé Laurent, « Éric Pessan : Parfois, je dessine dans mon carnet / La Hante », article Cahier Critique de Poésie (CCP) du 16 février 2016.
  16. « Nathalie Savey et Ann Loubert exposent à la galerie Omnibus », L'Est républicain,‎ .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]