Garnotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garneau et Michel Garneau.
Garnotte
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Michel GarneauVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
GarnotteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Michel Garneau, dit Garnotte, né en 1951 à Montréal, est un caricaturiste ainsi qu'un scénariste et dessinateur québécois de bande dessinée.

Ses principales activités sont des caricatures éditoriales dans le quotidien montréalais Le Devoir depuis 1996.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en géographie à l'Université du Québec à Montréal, Michel Garneau se dirige vers le dessin d'humour et la bande dessinée. Il fait paraître ses premiers dessins dans les années 1970, sous le pseudonyme de Garnotte, dans des publications comme Zone Libre, Baloune, Graf iti et Le Temps fou.

Le public a commencé à découvrir Garnotte dans des magazines comme Croc[1] — il se joint à l'équipe dès le premier numéro. en — et Titanic dans les années 1980. Il s'y fait connaître d'un grand public comme un dessinateur engagé avec sa série « Pauvres riches ! », où il pourfend à la fois les gauchistes de salon et le capitalisme sauvage[2] . Ses dessins ont aussi été publiés chez TV Hebdo, Protégez-vous, le magazine Les Débrouillards et La Terre de chez nous.

Depuis 1996, il contribue quotidiennement à la page éditoriale du quotidien montréalais Le Devoir où il signe la caricature.

Lors du drame de l'incendie de Notre-Dame de Paris, il se fait remarquer en proposant une caricature pour répondre au concours de la reconstruction de la flèche lancé par le Premier Ministre français Edouard Philippe[3]. Il représente aussi, à la suite des dons massifs pour la reconstruction, Émmanuel Macron en stryge crachant des billets de banque[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1981 : N'ajustez pas votre appareil, Éditions Ludcom, Montréal ;
  • 1989 : C'est pas parce qu'on travaille que c'est drôle !, Nouvelles CSN, Montréal ;
  • 1990 : Pauvres riches et autres contradictions, Éditions Kami Case (ISBN 2-98011-055-8), Montréal ;
  • 1993 : Stéphane l'apprenti inventeur, Éditions Héritage, Montréal ;
  • 1995 : Sophie et ses plus chouettes recettes d'entourloupettes, texte de Henriette Major, Éditions Héritage, Montréal ;
  • 2003 : Les plus meilleures caricatures de Garnotte en 2003, Éditions du Concassé, Montréal ;
  • 2004 : Des caricatures propres à 2004, Éditions du Concassé, Montréal ;
  • 2005 : Garnotte 2005, Éditions Les Intouchables, Montréal ;
  • 2006 : Garnotte 2006, Éditions Les Intouchables, Montréal ;
  • 2007 : Garnotte 2007, Éditions Les Intouchables, Montréal ;
  • 2008 : Garnotte 2008, Éditions Les Intouchables, Montréal.

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bibliothèque et Archives Canada, « La percée du marché québécois », Au-delà de l'humour, (consulté le 10 avril 2009)
  2. Michel Viau, « Garnotte », sur bdquebec.qc.ca, (consulté le 10 avril 2009)
  3. « Le coup de crayon du 20 avril », sur Le Devoir (consulté le 25 avril 2019)
  4. « Le coup de crayon du 18 avril », sur Le Devoir, (consulté le 26 avril 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]