Géants du Web

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les expressions « géants du Web », ou parfois « géants du numérique », désignent la quinzaine d'acteurs d'Internet d'envergure mondiale, dont (par ordre alphabétique) : Airbnb, Alibaba, Amazon, Apple, Facebook, Google, LinkedIn, Microsoft, Netflix, Twitter, Uber, Yahooetc.

Ces sociétés partagent comme caractéristiques :

Origine[modifier | modifier le code]

L’acronyme GAFAM (apparu au milieu des années 2000 sous la forme GAFA) est un acronyme formé par la lettre initiale des cinq entreprises Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft[1].

On trouve parfois également l'acronyme FANG (Facebook, Amazon, Netflix et Google (qui est aussi utilisé sous le terme "Alphabet").

Il existe également les NATU (pour NetflixAirbnbTesla et Uber) et, en Chine, les BATX (pour Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi).

Gigantisme[modifier | modifier le code]

La principale caractéristique des « géants du Web » est leur envergure internationale en termes d'utilisateurs et de stockage des données.

Nombre d'utilisateurs[modifier | modifier le code]

Le nombre d'utilisateurs atteint dans la deuxième moitié des années 2010

Volume de demandes[modifier | modifier le code]

Le flux de demandes s'établit à :

  • 400 millions de messages quotidiens pour Twitter[8] ;
  • plus de 18 milliards de requêtes par mois aux États-Unis pour Google[9].

Capacités de stockage[modifier | modifier le code]

Les capacités de stockage ne sont pas en reste. Par exemple :

  • en , Facebook héberge plus de 71 milliards de photos[10] ;
  • Google stocke un volume considérable :

Faculté d'innovation[modifier | modifier le code]

De par leur envergure, les « géants du Web » ont réinventé l'informatique :

  • Google a mis au point en 2004 le traitement distribué MapReduce, diffusé en 2007 le système d'exploitation mobile Android et entreprend aujourd'hui de numériser tous les livres imprimés ;
  • Facebook propose un espace illimité pour stocker des photos ;
  • Amazon commercialise des liseuses ;
  • Amazon, Facebook et LinkedIn ont créé de nouvelles bases de données nommées NoSQL car elles remettent en cause les principes de SQL :
  • Gmail connaît des évolutions au moins chaque mois[11].

Critique[modifier | modifier le code]

Leur puissance, ou leur caractère incontournable fait parfois parler de "complexe numérico-industriel"[12],[13] par analogie au Complexe militaro-industriel ou au (en) « complexe médicalo–industriel », depuis les NSA Leaks.

Relations avec les puissances publiques[modifier | modifier le code]

Les Géant du Web américains sont accusés par certains États européens de ne pas contribuer suffisamment à leur budget sous forme d'impôt sur les sociétés alors qu'une partie importante de leur activité est réalisée sur leur territoire. C'est pour cela que Bruno Le Maire, ministre de l'économie français, a décidé de créer en 2019 la taxe GAFA qui frappera directement les sources de revenu des grandes sociétés du numérique ayant des activités en France[14],[15].

Controverse[modifier | modifier le code]

En 2019, après une enquête de la BBC, les Géant du Web sont accusés de faciliter, via leurs applications notamment Instagram, les marchés illégaux d’esclaves, notamment au Koweït, où les domestiques venues d’Afrique sont nombreuses[16],[17].

Articles Connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. voir https://www.glossaire-international.com/pages/tous-les-termes/gafa.html.
  2. Rédaction, « Nombre d'utilisateurs de Facebook dans le monde », sur journaldunet.com, (consulté le 7 novembre 2019)
  3. Roch Arène, « Gmail compte désormais 1,5 milliard d'utilisateurs - CNET France », sur CNET France, (consulté le 7 novembre 2019).
  4. (en-US) Lauren Dugan, « Twitter To Surpass 500 Million Registered Users On Wednesday », Adweek,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2017).
  5. (en) Daniel Terdiman, « Microsoft aiming to clean up Hotmail user's inboxes », CNET,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2017).
  6. « LinkedIn : les chiffres clés 2019 », sur EarlyCom, (consulté le 7 novembre 2019)
  7. Adrien Lelièvre, « Les cinq chiffres fous de l'empire Amazon », sur Les Echos, (consulté le 7 novembre 2019).
  8. (en) Daniel Terdiman, « Report: Twitter hits half a billion tweets a day », CNET,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2017).
  9. (en-US) Adam Lella, « comScore Releases March 2012 U.S. Search Engine Rankings », comScore, Inc,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2017).
  10. https://www.planetoscope.com/Internet-/1217-nombre-de-photos-deposees-sur-facebook.html.
  11. on peut les suivre sur le blog Google Apps.
  12. « 300 millions d’Américains espionnés par la NSA avec l’appui des majors du numérique », sur GLOBAL RELAY NETWORK, WordPresscom, (consulté le 25 avril 2019).
  13. « Les géants américains du Net à l'épreuve de la défiance », sur La revue européenne des médias et du numérique, LaREMedias, (consulté le 25 avril 2019).
  14. Ouest-France avec AFP, « Taxe sur les Gafam. L’Assemblée nationale adopte le projet de loi », sur Ouest-France.fr, (consulté le 19 août 2019)
  15. La Rédaction, « GAFAM : les géants du web seront taxés en 2019 en France, et bientôt en Europe ? », sur TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone (consulté le 19 août 2019)
  16. Des marchés d’esclaves illégaux facilités par les géants du web, metrotime.be, 4 novembre 2019
  17. (en) Slave markets found on Instagram and other apps, bbc.com, 31 octobre 2019

Bibliographie[modifier | modifier le code]