BATX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le mot de “GAFAM” américain désigne les géants du web Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. Ils semblent partout dans la vie, au travail comme à la maison, et gagnent des milliards de dollars chaque trimestre. Partout sauf en Chine, qui s’est construit son propre écosystème numérique

Le “GAFAM” chinois correspond au “BATX” : les entreprises Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi[1].

Baidu : le 4ème site internet le plus visité au monde [2][modifier | modifier le code]

Créé en 2000, Baidu,est le moteur de recherche le plus utilisé en Chine continentale, il est d'ailleurs surnommé le Google chinois, derrière Facebook, Youtube et Google., Baidu est le 4ème site internet le plus visité au monde, il propose de la musique, des films et des solutions de cartographie, de stockage et de paiement en ligne. Baidu devrait même dévoiler une voiture autonome en 2016.

Capitalisation boursière : 57,3 milliards de dollars

Chiffre d’affaires : 10,25 milliards de dollars en 2015 (+35%)

Alibaba : 4% du PIB chinois passe par ses sites[3][modifier | modifier le code]

Alibaba est peut-être l’entreprise chinoise la plus connue en dehors de l’Empire du Milieu. En 2014, sont entrée en bourse à été la plus grosse de l’histoire. Fondé en 1999 par Jack Ma, Alibaba possède les principales plateformes de e-commerce du pays (Tmall, Taobao, Aliyun) elles totalisent ensemble plus de 420 millions de clients. Le groupe possède également son propre système de paiement (Alipay) et détient aussi des parts dans Youku Tudou ( l'équivalent de « YouTube » en Chine, et Sina Weibo (le Twitter chinois).

Capitalisation boursière : 193 milliards de dollars

Volume d’affaires : 485 milliards de dollars en 2015 (+27%), soit 4% du PIB chinois !

Chiffre d’affaires : 15,7 milliards de dollars en 2015 (+33%)

Tencent et son application WeChat !!![4][modifier | modifier le code]

Tencent est une entreprise fondé en 1998, qui gère les services internet les plus populaires en Chine comme le portail QQ.com, le site d’enchères PaiPai.com ou encore de nombreux jeux en ligne et l’application de messagerie instantanée WeChat. Cette dernière connaît comptabilise plus de 700 millions d’utilisateurs mensuels soit 200 millions de plus qu’il y a un an. Son succès s’explique par le fait qu'elle propose de nombreuses fonctionnalités (messagerie, partage de fichiers, photos, actualités, e-commerce, paiement) qui combinent toutes celles des applis américaines (Whatsapp, Apple Pay, Google Actualités...).

Capitalisation boursière : 204 milliards de dollars

Chiffre d’affaires : 15,8 milliards de dollars en 2015 (+30%)

Xiaomi : la 2ème start-up la plus valorisée au monde[5][modifier | modifier le code]

Encore peu connu en dehors de la Chine, l'entreprise Xiaomi est considéré comme l’Apple asiatique. Lancé il y a 6 ans, cette entreprise a tiré son succès en concevant des produits au design très proche de celui de la marque Apple. Après le succès de ses smartphones, elle décide désormais de fabriquer des télévisions, des objets connectés et même de l’électroménager.

Valorisation : 46 milliards de dollars

Chiffre d’affaires : 12,5 milliards de dollars (+5%).

  1. Siyi ZHAO, « “GAFA” Chinois : leur développement rapide dans le monde », Économie numérique,‎ (lire en ligne)
  2. « Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi : ces incroyables «GAFA» chinois », Capital.fr,‎ (lire en ligne)
  3. « Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi : ces incroyables «GAFA» chinois », Capital.fr,‎ (lire en ligne)
  4. « Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi : ces incroyables «GAFA» chinois », Capital.fr,‎ (lire en ligne)
  5. « Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi : ces incroyables «GAFA» chinois », Capital.fr,‎ (lire en ligne)