Frontière entre la Croatie et la Serbie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frontière entre la Croatie et la Serbie
Carte de la frontière croato-serbe (en rouge le tracé revendiqué par la Croatie).
Carte de la frontière croato-serbe (en rouge le tracé revendiqué par la Croatie).
Caractéristiques
Délimite Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau de la Serbie Serbie
Longueur totale 217 km
Historique
Création

La frontière entre la Croatie et la Serbie est la frontière séparant la Croatie et la Serbie.

Description[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 217 km, dont 137 délimités par le Danube, la frontière est grossièrement orientée du nord au sud. En partant du nord, elle démarre au tripoint entre les deux pays et la Hongrie et suit le cours du Danube, qui s'infléchit vers l'est, jusqu'à la ville serbe de Bačka Palanka. Elle bifurque alors vers le sud, puis l'ouest, et de nouveau le sud, jusqu'à rejoindre le tripoint avec la Bosnie-Herzégovine.

Les deux pays s'opposent au sujet de la partie danubienne de leur frontière : pour la Serbie, c'est le talweg qui sert de délimitation, alors que la Croatie revendique le tracé des anciennes limites entre les comitats hongrois de Baranya et de Bács-Bodrog, remontant à une époque où le cours du fleuve suivait plusieurs méandres, pour la plupart situés à l'Est du talweg actuel. Ces revendications croates du côté serbe du fleuve, impliquent pour la Croatie le renoncement à une zone qui n'est donc revendiquée par aucun des deux pays (terra nullius).

Histoire[modifier | modifier le code]

La frontière entre la Croatie et la Serbie a été délimitée en 1945 comme limite interne de la République fédérative socialiste de Yougoslavie, entre ces deux républiques fédérées. Sa partie fluviale suivait le talweg du Danube ; sa partie terrestre était initialement presque rectiligne nord-sud du Danube (Opatovać) à la Save (Jamena). En 1946 et 1948 elle a été modifiée par un échange territorial rallongeant la rive croate (droite) du Danube jusqu'à Ilok vers l'Est et la rive serbe (gauche) de la Save jusqu'à Račinovci vers l'Ouest. Lors de la dislocation de la Yougoslavie, cette frontière est devenue internationale, son tracé a été contesté par les deux pays et finalement accepté en 1996, à l'exception de la partie danubienne où subsiste le litige issu de la différence entre l'ancien talweg et l'actuel.

Revendications de la terra nullius[modifier | modifier le code]

Trois micronations revendiquent la terra nullius entre les deux pays :