Frontière entre la Roumanie et la Serbie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frontière entre la Roumanie et la Serbie
Caractéristiques
Délimite Drapeau de la Roumanie Roumanie
Drapeau de la Serbie Serbie
Longueur totale 476 km
Particularités
Historique
Création 1859 (Danube) et 1918 (Banat)
Tracé actuel 1918
Porte de fer, Gorge frontalière près du tripoint Bulgarie - Roumanie - Serbie.

La frontière roumano-serbe est une frontière séparant la Roumanie et la Serbie.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Elle débute au tripoint Roumanie - Serbie - Hongrie (46° 07′ 00″ N, 20° 16′ 00″ E), entre les localités de Beba Veche en Roumanie et de Rabe en Serbie qui ne sont toutefois pas reliées par une route et coupe le Banat serbe du Banat roumain dans la direction générale du Sud-Est. Après environ la moitié du parcours, c'est le Danube qui sert de frontière naturelle. Elle aboutit au tripoint Roumanie - Serbie - Bulgarie (44° 13′ 00″ N, 22° 40′ 00″ E).

Division du Banat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Banat historique.

Le premier passage routier se trouve plus au sud-est entre la localité de Comloșu Mare du côté roumain et la ville de Kikinda du côté serbe, plus précisément entre les localités de Lunga (Roumanie) et de Nakovo (Serbie). Il n'y a pas de douane mais le trafic transfrontalier a été permis, notamment par l'accord bilatéral du 13 janvier 1970 entre la République socialiste de Roumanie et la République socialiste fédérale de Yougoslavie[1].

La première douane se trouve au niveau de Jimbolia en Roumanie où passent d'une part la route TimișoaraZrenjanin (la douane du côté serbe se trouvant dans la localité de Srpska Crnja), et d'autre part la voie de chemin de fer entre Timișoara et Kikinda.

À une trentaine de kilomètres plus au sud, au niveau de la localité serbe de Jaša Tomič se trouve un autre passage routier et ferroviaire. D'une part il raccorde Jaša Tomič à une autre localité serbe, Meda, en traversant une petite protubérance de la Roumanie sur six kilomètres, d'autre part, il permet le passage transfrontalier avec les localités roumaines de Foeni, Cruceni et Granicerii par la route ainsi que la liaison ferroviaire entre Zrenjanin et Timișoara.

La seconde douane routière et ferroviaire se trouve à Moravița. De l'autre côté de la frontière se trouve la localité de Vršac. C'est un passage important, étant donné qu'il se trouve sur l'axe Belgrade — Timișoara. La route est d'ailleurs la E70 qui traverse l'Europe du sud d'Ouest en Est.

La dernière douane avant le Danube se trouve à la hauteur de Kaluderovo en Serbie et mène dans les Monts Locva en Roumanie.

Frontière naturelle du Danube[modifier | modifier le code]

Le Danube ne peut être franchi qu'au niveau des Portes de fer à l'ouest de Drobeta-Turnu Severin (Roumanie) et Kladovo (Serbie). Il s'agit d'un barrage hydraulique qui fournit de l'énergie aux deux pays.

Historique[modifier | modifier le code]

La frontière actuelle remonte à 1739 pour la partie définie par le Danube, lorsque l'Empire d'Autriche a du rétrocéder la Serbie à l'Empire ottoman et que le fleuve est redevenu frontière (militarisée du côté autrichien). En 1817 la principauté de Serbie remplace l'Empire ottoman. Durant la Grande guerre la Serbie et la Roumanie (créée en 1859 par l'union entre la Moldavie et la Valachie) s'accordent, en cas de victoire sur l'Allemagne et l'Autriche, sur le principe du partage du Banat à raison d'un tiers pour la Serbie et deux tiers pour la Roumanie (avec convention sur les minorités roumaines et serbes de part et d'autre). La frontière coupant le Banat en deux fut définie fin 1918 par une commission présidée par le géographe français Emmanuel de Martonne, et confirmée par le Traité de Trianon de 1920, laissant une toute petite partie à la Hongrie près de la ville de Szeged, et 2/3 du Banat à la Roumanie, un tiers revenant au Royaume de Yougoslavie.

Notes et références[modifier | modifier le code]