Frontière entre la Croatie et le Monténégro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frontière entre la Croatie et le Monténégro
Image illustrative de l'article Frontière entre la Croatie et le Monténégro
Caractéristiques
Délimite Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau du Monténégro Monténégro
Longueur totale 25 km
Particularités
Historique
Création
Tracé actuel ?

La frontière terrestre entre la Croatie et le Monténégro est une frontière internationale continue longue de seulement 25 kilomètres séparant le Monténégro et la Croatie dans les Balkans. Depuis le et l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne, elle constitue une frontière extérieure de l'Union européenne.

Tracé[modifier | modifier le code]

La frontière débute au nord par un tripoint qu'elle forme avec les frontières qu'entretiennent le Monténégro et la Croatie avec la Bosnie-Herzégovine. Puis elle rejoint au sud les bouches de Kotor culminant à 1 089 mètres et traversant au passage la vallée de la Sutorina.

Passages[modifier | modifier le code]

La principale route permettant de passer d'un pays à l'autre emprunte la vallée de la Sutorina reliant les deux cités touristiques de Cavtat en Croatie et d'Herceg Novi au Monténégro, c'est un axe de communication stratégique pour le développement touristique des deux pays sur lequel se situent Dubrovnik d'une part et Kotor de l'autre. Le seul autre point de passage est une route côtière se trouvant à l'extrémité des bouches de Kotor

Conflit frontalier[modifier | modifier le code]

Le territoire frontalier situé dans la péninsule de Prevlaka contrôlant l'accès des bouches de Kotor a été occupé par la Yougoslavie dès le début du conflit l'ayant opposée à la Croatie nouvellement indépendante en 1991. Les présidents croate et yougoslave, Franjo Tudjman et Dobrica Ćosić se mirent d'accord le par une déclaration conjointe à Genève pour démilitariser la zone. En conséquence de quoi le Conseil de sécurité des Nations unies émit la résolution 779 confiant cette mission à une force de la FORPRONU à laquelle succéda ensuite la Mission d'observation des Nations unies à Prevlaka (MONUP). En 2002 un accord définitif fut trouvé et la présence de l'ONU prit fin le 15 décembre de cette même année, depuis lors la péninsule est revenue dans le giron croate.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]