Fightstar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fightstar
Description de cette image, également commentée ci-après

Charlie Simpson (à gauche) et Dan Haigh (à droite) en 2010 en concert.

Informations générales
Surnom FS
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Metal alternatif, heavy metal
Années actives Depuis 2003
Labels PIAS, Gut Records, Island Records, Trustkill Records, Deep Elm Records
Site officiel www.fightstarmusic.com
Composition du groupe
Membres Charlie Simpson
Alex Westaway
Dan Haigh
Omar Abidi

Fightstar est un groupe de metal alternatif britannique originaire de Londres, en Angleterre. Formé en 2003, le groupe comprend le chanteur, guitariste et claviériste Charlie Simpson, le guitariste et chanteur Alex Westaway, le bassiste Dan Haigh et le batteur Omar Abidi. Bien que généralement considéré comme groupe de post-hardcore, Fightstar implique communément des éléments de heavy metal et de rock alternatif, ainsi que d'autres genres.

À leurs débuts, les membres n'imaginent pas leur futur succès car Simpson était un ancien artiste pop. Finalement, ils sont bien accueillis par leurs performances scéniques et par leur EP, They Liked You Better When You Were Dead (2005)[1]. Depuis, leurs quatre albums qui succèdent atteindront le top 40 et seront très bien accueillis par la presse spécialisée[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (2003–2005)[modifier | modifier le code]

Alex Westaway et Charlie Simpson se sont rencontrés à une soirée organisée chez ce dernier, qui faisait alors partie du groupe de pop punk Busted, dont sa demie sœur était l'amie de la petite amie d'Alex Westaway. Le groupe naît réellement lors d’une jam session durant une fête chez Simpson. Dan Haigh rejoint le groupe peu après, par le biais de la demie sœur de Charlie, Siham Shnurov avec qui il était. Simpson quitte Busted en janvier 2005, et peu de temps après il commence à faire des concerts avec Fightstar. La première chanson écrite est Too Close to the Sun, mais elle n'est finalement pas retenue, les membres du groupe avouant ne pas l’aimer. D’autres chansons comme Too Much Punch et Make Me subissent le même sort et ne sont pas enregistrées, mais il se pourrait qu’elles le soient un jour.

L'EP They Liked You Better When You Were Dead est composé en 2004, et sort le 28 février 2005[3]. Grand Unification quant à lui sort le 13 mars 2006. Cet album est reçu comme l'un des meilleurs albums de rock de la décennie par le magazine Kerrang!, il comporte quatre singles dont le premier, Paint Your Target, est considéré comme l’emblème du groupe[réf. nécessaire], accompagné de ces faces B Until Then et Cross Out the Stars extraits de l'EP, ainsi que Lost Like Tears in Rain mais celui-ci différente l'originale disponible sur l'EP, le quatrième single.

Grand Unification (2005–2006)[modifier | modifier le code]

Après la sortie et la campagne publicitaire de They Liked You Better When You Were Dead, le groupe cherche à savoir qui va produire leur nouvel album[4]. Ils demandent les services de Colin Richardson qui, malgré son scepticisme, accepte de collaborer après avoir écouté des démos envoyées à leur producteur. Le groupe entre en studio à l'ouest de Londres à Surrey avec Richardson en octobre 2005[5]. Richardson, qui aura produit pour notamment Funeral for a Friend, Machine Head et Fear Factory, est particulièrement méticuleux lors de la préproduction, et prend cinq jours à terminer les morceaux de batterie[6]. Grand Unification est un album-concept, inspiré de l'anime Neon Genesis Evangelion. Les paroles se concentrent sur les déboires personnels des paroliers Charlie Simpson et Alex Westaway, mais le concept qui en résulte se centre sur deux individus vivant quelques jours avant la fin du monde[7].

L'album est publié au Royaume-Uni le 13 mars 2006 au label Island Records, est est précédé par les singles Paint Your Target, Grand Unification Pt. I et Waste a Moment. L'album débute 28e de l'UK Albums Chart, et le premier single Paint Your Target atteint la neuvième place du Singles Chart[8]. En mars 2006, ils sont listés dans le top 100 des groupes à surveiller établi par le magazine Alternative Press[8]. Le groupe joue aussi au Download Festival au Donington Park Race Track et joue en tête d'affiche du festival de rock The Full Ponty avec Biffy Clyro et Funeral for a Friend[9]. Fightstar tourne avec Funeral for a Friend pendant trois mois en 2006 dans des pays comme l'Australie, le Japon et le Royaume-Uni[10]. Le groupe publie Grand Unification, en Amérique du Nord le 17 avril 2007 au label Trustkill Records. Cette version diffère des versions britanniques et japonaise, comprenant la face B du quatrième single Hazy Eyes, intitulée Fight For Us, comme quatorzième chanson[11]

One Day Son, This Will All Be Yours (2007–2008)[modifier | modifier le code]

Après s'être séparé d'Island Records à la suite de divergences musicales[12], Fightstar signe à un label indépendant appelé Institute Records, une division de Gut Records, pour publier son deuxième album[13]. Charlie Simpson explique qu'ils ont réussi à trouver un accord, car le label souhaitait du groupe une musique plus « grand public »[14]. Le groupe enregistre One Day Son, This Will All Be Yours à Los Angeles avec Matt Wallace[14], qui a produit des albums pour Faith No More, Satchel, Deftones et Sugarcult.

En soutien à l'album, le groupe publie initialement le single 99 en téléchargement libre en mai 2007. La chanso nest mise à disposition sur le microsite du groupe, et s'accompagne d'un clip vidéo[15]. Le premier single officiel, We Apologise for Nothing, est publié en septembre, une semaine avant l'album, et atteint la première place de l'UK Independent Chart, ainsi que la 63e place de l'UK Singles Chart[16]. Le troisième single, Deathcar, devient le premier publié en format VinylDisc au Royaume-Uni[17]. La chanson, inspiré par un documentaire sur les wagons chinois d'exécution[18], et la séparation de Simpson et de sa compagne, produit un clip low-fi qui n'a coûté que £500[18]. Le single VinylDisc atteint la 29e place de l'UK Singles Chart[16]. Le quatrième single, Floods est publié en fin mars. Le single s'inspire du réchauffement climatique comme expliqué dans le documentaire d'Al Gore, An Inconvenient Truth[19]. Ils jouent aussi en live à la BBC Radio 1[20]. Le groupe se lance dans une tournée britannique en 10 dates en mai avec Brigade et We Are The Ocean[21].

Alternate Endings et Be Human (2008–2010)[modifier | modifier le code]

Le 11 août 2008, le groupe publie un album de faces B intitulé Alternate Endings. Il comprend donc des faces B, des sessions live, des reprises et d'anciennes chansons inédites[22]. Gut Records indisponible en fin 2008[23], Fightstar décide de publier lui-même son nouvel album, Be Human, via une joint venture avec la société Raw Power sur un label appelé Search and Destroy. Il est distribué par PIAS Records[24]. Fightstar publie leur premier single extrait de Be Human, The English Way, le 3 novembre 2008 et atteint la première place des classements britanniques. Le clip est joué sur les chaines Kerrang! et Scuzz T.V. et atteint la top 10 de la chaine MTV2. L'album est coproduit par le groupe et Carl Bown, aux Treehouse Studios de Chesterfield. Charlie Simpson explique qu'ils auraient voulu expérimenter un son plus « rock opera » avec des chœurs, tout en restant fidèle à leurs éléments dark et heavy metal[25]. Le groupe soutien Feeder en première partie de leur tournée britannique, qui a commencé le 21 octobre 2008.

Mercury Summer est annoncé comme single le 2 février 2009 sur leur page MySpace, et publié le 6 avril 2009. Ils annoncent ensuite une tournée en 12 dates avec In Case of Fire et Laruso. Le clip de Mercury Summer est publié sur MySpace le 25 février. Leur chanson A City on Fire est jouée à l'émission de Fearne Cotton sur Radio 1, le 19 octobre 2009. Le single est publié en téléchargement légal le 20 décembre[26], atteignant la 116e place de l'UK Singles Chart, et les quatrième et dixième place des Rock et Indie Charts, respectivement[27],[28]. Ils publieront aussi une version de luxe de Be Human le 1er mars 2010.

Pause et projets parallèles (2010–2014)[modifier | modifier le code]

Le groupe annonce une pause en 2010 afin de se consacrer à leurs projets parallèles. En dehors du groupe, Westaway et Haigh jouent dans un groupe de synthwave appelé Gunship, se consacrant aux musiques de film[29]. Le duo termine la production d'un projet avec Philip Koch de Lucas Film. Westaway et Haigh terminent également des chansons pour le court-métrage de Grzegorz Jonkajtys, The 3rd Letter, avec Audrey Riley. Le film est récompensé dans plusieurs festivals dans le monde[30]. Entretemps, Simpson commence à enregistrer un album solo en 2010. Ce décembre, il publie un EP intitulé When We Were Lions, sur PledgeMusic[31] Son premier album, Young Pilgrim, est publié en août 2011[32].

Simpson explique que Fightstar se consacrera à un nouvel album, mais pas avant d'avoir achevé son deuxième album[33]. En décembre 2012, Charlie Simpson confirme son deuxième album courant 2013[34].

Retour et Behind the Devil's Back (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Le 2 5septembre 2014, le site web officiel du groupe publie une mise à jour avec une section News et un décompte[35]. Le décompte se termine le 13 octobre et annonce finalement un concert spécial dix ans au Forum à Londres[36]. Il affiche complet en moins d'une minute, mais le groupe annonce un second concert à l'O2 Academy Brixton pour décembre[37] qui est repoussé pour février 2015[38]. Ils joueront aussi à Birmingham, Glasgow et Manchester[38]. Le 25 février, le groupe est confirmé au Download Festival 2015[39].

Le 12 mai 2015, Simpson annonce sur Instagram le retour du groupe en studio avec leur producteur Carl Bown. Le 22 juillet 2015, Fightstar annonce son quatrième album studio intitulé Behind The Devil's Back le 16 octobre 2015, suivi de quelques concerts[40]. Le 26 juillet, la BBC Radio 1 Rock Show diffuse Animal, la première nouvelle chanson du groupe depuis cinq ans[41]. Animal est publié sur iTunes le 7 août 2015[42].

Le 10 novembre 2015, Simpson revient dans son ancien groupe Busted pour enregistrer et tourner[43], mais annonce que Fightstar continuera à enregistrer et à tourner également[44]. Après cette annonce, Tom Bryant de teamrock.com explique que Simpson avait besoin de plus d'argent depuis Fightstar afin de subvenir aux besoins de sa famille, et est retourné avec Busted pour qu'il puisse rester financièrement stable[45].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Fightstar.
Année Album Classement
UK[46]
2005 They Liked You Better When You Were Dead N/A
2006 Grand Unification 28
2007 One Day Son, This Will All Be Yours 27
2008 Alternate Endings 83
2009 Be Human 20
2015 Behind the Devil's Back
  • Album studio
  • Sortie : 22 juillet 2015
  • Label : Indépendant
  • Formats : CD[47], musique téléchargeable[48]
N/A

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Kerrang! Awards - « meilleur nouveau venu britannique »[49]
  • 2007 : Kerrang! Awards - « meilleur groupe britannique »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « INTERVIEW: Fightstar », Yorkshire Evening Post (consulté le 29 janvier 2009).
  2. (en) « I Am Fightstar » (consulté le 5 août 2009).
  3. (en) « Fightstar's "Making Palahniuk's Laughter – Post production" », Fightstarmusic (consulté le 19 septembre 2006).
  4. (en) Steffen, Chris, « Fightstar », (ISSN 1068-2872, consulté le 19 juillet 2010), p. 78–79.
  5. (en) Garner, George, « Fightstar Get Down To Work On Debut Album », Kerrang!, no 1079,‎ , p. 30 (ISSN 1740-9977, lire en ligne).
  6. (en) « Charlie Simpson's Treasure Chest – An Intimate Portrait of A Life In Rock », Kerrang!, no 1264,‎ , p. 40.
  7. (en) K, Johnny, « The Science of Thing », Big Cheese, no 73,‎ , p. 52 (ISSN 1365-358X, lire en ligne).
  8. a et b (en) Byrne, Mike, « Post-hardcore foursome just full of surprises », Express and Echo (consulté le 2 mai 2009).
  9. (en) « The Full Ponty '06 », eFestivals (consulté le 20 mars 2006).
  10. (en) Colothan, Scott, « Fightstar To Support Funeral for a Friend », Gigwise (consulté le 13 mars 2006).
  11. (en) Roth, Kaj, « Fightstar Signs With Trustkill And Releases 'Grand Unification' With Bonus Track », Melodic.net (consulté le 23 février 2007)
  12. (en) « Fightstar end Island Records contract », Digital Spy (consulté le 8 septembre 2006).
  13. (en) « Fightstar Biography », NME (consulté le 15 juillet 2009).
  14. a et b (en) DeAndrea, Joe, « Fightstar – 06.04.07 – Interview », AbsolutePunk (consulté le 6 mai 2007).
  15. (en) « Fightstar return with free single », NME (consulté le 21 avril 2007).
  16. a et b (en) « Fightstar Chart History », Chart Stats (consulté le 15 septembre 2009).
  17. (en) Allen, Katie, « Half vinyl, half CD, all new format », The Guardian, Londres, (consulté le 15 octobre 2007).
  18. a et b (en) Smith, Kelly, « Fightstar : Interview », Penny Black Music (consulté le 28 octobre 2008).
  19. (en) « Fightstar Rock Global Warming », Rock Sound (consulté le 11 février 2008).
  20. (en) Al Fox, « BBC - Review of Fightstar - Alternate Endings », British Broadcasting Corporation (consulté le 25 octobre 2016).
  21. (en) « Fightstar announce May UK tour », NME, (consulté le 25 octobre 2016).
  22. (en) « Fightstar to release 'Alternate Endings' Album », Melodic.net (consulté le 3 mai 2008).
  23. (en) « Gut Records' status in question », Music Week (consulté le 14 août 2008).
  24. (en) « Fightstar will Never Change », The Music Fix (consulté le 7 juin 2009).
  25. (en) « Fightstar do it The English Way », Female First (consulté le 27 octobre 2008).
  26. (en) « Fightstar release brand new single », Alt Sounds (consulté le 30 octobre 2009).
  27. (en) « UK Top 30 Indie Singles Chart », BBC Radio One.
  28. (en) « UK Top 30 Rock Singles Chart », BBC Radio One.
  29. (en) Melody Mak, « Interview: Fightstar “We’re going to write new material” », Fortitude Magazine, (consulté le 27 octobre 2016).
  30. (en) « The 3rd Letter Client: Marauder Film », sur horsieinthehedge.com (consulté le 27 octobre 2016).
  31. (en) « Charlie Simpson on Apple Music », sur itunes.apple.com (consulté le 27 octobre 2016) : « Following a group hiatus in 2010, Simpson began work on an acoustic solo record and released an EP, When We Were Lions, through the fund-raising initiative Pledgemusic on Christmas Day. »
  32. (en) « Fightstar Interview », Norwich Gigs.
  33. (en) « Charlie Simpson makes his acting debut 'In God We Trust' », NME, (consulté le 29 septembre 2012).
  34. (en) « Charlie Simpson makes his acting debut 'In God We Trust' », (consulté le 26 décembre 2012).
  35. (en) Shukti Patadia, « Fightstar reveal mysterious countdown », On Record Magazine, (consulté le 28 octobre 2016).
  36. (en) Amy Davidson, « Fightstar announce live London show to celebrate 10th anniversary », sur Digital Spy, Hearst Magazines UK, (consulté le 29 octobre 2016).
  37. (en) Chris Hilson, « Fightstar Release Video for Acoustic Version of 'Open Your Eyes' », sur Punktastic.com, (consulté le 29 octobre 2016).
  38. a et b (en) « Fightstar Announce New Tour Dates », sur Kerrang!, (consulté le 29 octobre 2016).
  39. (en) Alexander Bradley, « Fightstar on Their Return to Music and Touring », sur gigsandfestivals.com, (consulté le 29 octobre 2016).
  40. (en) « Fightstar announce new album and headline tour », sur Kerrang!, (consulté le 31 octobre 2016).
  41. (en) « Fightstar Unleash Comeback Single, Animal », sur Kerrang!, (consulté le 31 octobre 2016).
  42. (en) « Animal - Single », sur itunes.apple.com, (consulté le 31 octobre 2016).
  43. (en) Jess Denham, « Busted reunion: 2016 tour confirmed as Charlie Simpson returns », sur The Independent, (consulté le 31 octobre 2016).
  44. (en) Tom Bryant, « Why did Fightstar lose their minds and split in 2010? », sur teamrock.com, (consulté le 31 octobre 2016).
  45. (en) Tom Bryant, « Why this Busted reunion isn't as evil as you think », sur teamrock.com, (consulté le 31 octobre 2016).
  46. « Fightstar Chart History de Chart Stats »
  47. « Behind The Devil's Back », sur Amazon (consulté le 25 mars 2016).
  48. (en) « Behind The Devil's Back Download », sur iTunes (consulté le 25 mars 2016).
  49. (en) « Fightstar up for best band award », CBBC, (consulté le 15 juillet 2009).

Liens externes[modifier | modifier le code]