Ève Luquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eve Luquet)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Luquet (homonymie).
Ève Luquet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Ève Luquet (née le à Paris) est une dessinatrice et un graveur français de timbres-poste. Elle dessine des timbres pour les postes françaises depuis 1986, et est la première femme à avoir créé un timbre d'usage courant pour la France, la Marianne du 14 juillet

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1981, elle sort diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts où elle était entré en 1976. Elle apprend la gravure sur acier avec le dessinateur-graveur de timbres Jacques Jubert.

Ses premiers timbres-poste sont réalisés en 1986 et émis la même année pour le service postal français en Andorre, et l'année suivante en France[1]. Spécialisée dans les paysages et les monuments, elle a reçu le Grand Prix de l’art philatélique pour le timbre « Pont de Nyons - Drôme » en 1995.

Elle est la première femme à avoir créé un timbre d'usage courant pour la France, la Marianne du 14 juillet, dite aussi « de Luquet », émise le .

Liste des timbres émis[modifier | modifier le code]

Andorre, poste française[modifier | modifier le code]

  • « Sant Vicenç d'Enclar » dans la paroisse d'Andorre-la-Vieille, 18 octobre 1986, premier timbre d'Ève Luquet pour l'Andorre.
  • « Borda de Cal - Tor d’Ansalonga » dans la paroisse d'Ordino, 11 juin 1988.
  • « Pont de la Margineda » dans la paroisse d'Andorre-la-Vieille, 24 février 1990.
  • « Chapelle de Sant Roma dels Vilars », 9 mars 1991.
  • « Esglesia de Sant Andreu d’Arinsal » dans la paroisse de La Massana, 21 mars 1992.
  • « Jorge Dubon : estructures autogeneradores » (structures autogénératrices) dans la paroisse de Canillo, émission Europa, 15 mai 1993.
  • « Michael Warren : Un lloc paga » (un endroit païen) dans la paroisse d'Encamp, 16 octobre 1993.

France[modifier | modifier le code]

Monaco[modifier | modifier le code]

Saint-Pierre-et-Miquelon[modifier | modifier le code]

Terres australes et antarctiques françaises[modifier | modifier le code]

Wallis-et-Futuna[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources de l'article[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Decaux, « Conversation avec... Ève Luquet », entretien publié dans Timbres magazine n°59, juillet-août 2005, pages 26-28.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martin Hella, « Les dix ans de la Marianne d'Ève Luquet », article paru dans l'Écho de la timbrologie n°1809, juillet-août 2007, pages 38-42.

Liens externes[modifier | modifier le code]