Ethel Waters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Waters.
Ethel Waters
Ethel Waters crop.jpg
Ethel Waters.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
Label
Genres artistiques
Distinction
Temple de la renommée du Gospel (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Ethel Waters.

Ethel Waters, née le à Chester (Pennsylvanie) et morte le à Chatsworth, Los Angeles (Californie), est une chanteuse de blues et actrice américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Venue du vaudeville et familière du classic blues dès le début des années 1920, Ethel Waters triomphe, en 1933, sur la scène du Cotton Club, dans la chanson Stormy Weather. Elle domine la première génération des vraies chanteuses de jazz. Celle-ci eut influence décisive sur Billie Holiday et sur Ella Fitzgerald. Remarquée dans les concours d’amateurs new-yorkais, Ella intègre en 1935 l’orchestre de Chick Webb, dont elle prend la direction à la mort de ce dernier 1939.

Chantant dans un style sentimental et pop, Ethel Waters a notamment enregistré pour le label Black Swan[1]. C'est d'ailleurs su ce jeune label qu'elle fait sses premiers enregistrement, avec notamment Down Home Blues[2].

Elle est la seconde afro-américaine à être nommée aux Oscars du cinéma.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. LeRoi Jones (trad. Jacqueline Bernard, 1967), Le Peuple du blues : La musique noire dans l'Amérique blanche [« Blues People: Negro Music in White America »], Gallimard, coll. « Folio » (no 3003), (1re éd. 1963), 336 p. (ISBN 978-2-07040-344-8)
  2. (en) Edward Komara (dir.), Encyclopedia of the Blues, vol. 1 et 2, New York, Routledge, , 2e éd. (1re éd. 2004), 1440 p. (ISBN 0-415-92699-8, lire en ligne [PDF])

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :