Nella Larsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nella Larsen
NellaLarsen1928.jpg
Nella Larsen en 1928
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ManhattanVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Nella WalkerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Columbia
New York Public Library
Hôpital Lincoln (Bronx) (en)
Université Fisk (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Elmer Imes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Mouvement
Distinctions
Bourse Guggenheim
Prix de la fondation William E. Harmon pour accomplissement exceptionnel parmi les Afro-Américains (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Nellallitea "Nella" Larsen () était une auteure métisse de la Renaissance de Harlem, qui écrivit deux romans et plusieurs récits courts. Elle est née à Chicago d'une mère danoise et d'un père antillais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle étudia à la Fisk University, à Nashville (Tennessee) puis passa quatre années au Danemark avant de retourner aux USA. Elle passa son diplôme d'infirmière à New York puis travailla au Tuskegee Institute à Tuskegee (Alabama). C'est là qu'elle fit la rencontre de Booker T. Washington. Elle retourna vivre à New York et épousa Elmer Samuel Imes en 1919. Son mari était docteur en physique. Le couple s'installa dans le quartier de Harlem ; Nella Larsen travailla à section de la bibliothèque de New York de la 135e rue. Elle se fit des relations parmi les artistes, écrivains et intellectuels afro-américains de Harlem, elle se consacra entièrement à l'écriture dès 1926 : elle publia en 1928 Quicksand, un roman autobiographique, puis Passing en 1929, qui connut un grand succès. Après avoir été accusée de plagiat pour Sanctuary en 1930, elle voyagea en Europe et retourna à New York en 1933 et divorça.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie

  • Passer la ligne, ACFA Éditions Marseille, 2009. Traduction française de Passing, publié pour la première fois aux États-Unis par Alfred A. Knopf, New York, 1929.
  • Clair-obscur, Flammarion, coll. Climats, 2010. Traduction française de Passing par Guillaume Villeneuve, préface de Laure Murat.
  • Sables mouvants, Éditions La Cheminante, 2015, Collection "Harlem Renaissance", traduction française par Florence Canicave. Titre original : Quicksand, Alfred A. Knopf, New York, 1928.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]