España sagrada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
España sagrada
Image illustrative de l'article España sagrada
Première page du volume XVIII de España sagrada, publié en 1764

Pays Espagne
Directeur de publication Enrique Flórez, Manuel Risco, Pedro Sainz de Baranda, Vicente de la Fuente, Carlos Ramón Fort, Eduardo Jusué, Ángel Custodio Vega
Genre histoire du christianisme espagnol
Lieu de parution Madrid
Date de parution 1747–1957

España sagrada. Teatro geográfico-histórico de la Iglesia de España est une œuvre de l'histoire ecclésiastique espagnole, d'une très grande importance par la somme de documents, notices, illustrations et histoires de tout genre qu'elle rassemble. Elle a été conçue et en grande partie réalisée par le frère augustin espagnol Enrique Flórez au XVIIIe siècle.

Ce travail monumental est remarquable par la critique serrée et objective, employée dans le traitement des questions de géographie et de chronologie, de l'authenticité des sources et des faits historiques. Cette œuvre est un excellent exemple de ce qu'a produit le Siècle des Lumières en Espagne. Encore aujourd'hui l'España sagrada continue d'être une véritable encyclopédie d'histoire ecclésiastique de l'Espagne et une œuvre classique de l'historiographie espagnole.

L'origine de l'idée de publication de l'œuvre monumentale du Padre Flórez doit probablement être cherchée dans d'autres publications qui étaient diffusées en Europe sur l'histoire de l'Église: elle s'inspire clairement de la Gallia christiana in provincias ecclesiasticas distributa; qua series et historia archiepiscoporum, episcoporum et abbatum Franciae vicinarumque ditionum ab origine Ecclesiarum ad nostra tempora deducitur et probatur ex authenticis instrumentis ad calcem appositis... (Paris, 1715–1785, 13 volumes) de Denis de Sainte-Marthe et de la Italia sacra (Venise, 1717–1722, 10 vols.) de Ferdinando Ughelli, deux des plus ambitieuses entreprises historiographiques de leur temps, ainsi que des Acta Sanctorum en Belgique.

Histoire de la publication[modifier | modifier le code]

En 1747 a été publié le tome premier de l'ouvrage. Le père Flórez a préparé les vingt-huit tomes suivantes, aidé à partir de 1749 par Francisco Méndez (1725–1803) qui est devenu son collaborateur. Après la publication des cinq premiers tomes, le roi Ferdinand VI a pris en 1750 sous sa protection royale cette œuvre gigantesque.

À la mort de Flórez (1773), l'Ordre des Augustins a continué la publication et a chargé Manuel Risco (1735–1801) de l'édition des deux tomes (XXVIII–XXIX) préparés par Flórez, et lui a demandé de poursuivre le travail de recherche jusqu'au tome XLII. Un nouvel élan a été donné par Antolín Merino (1745–1830) et, après la Guerre d'indépendance, il a publié les tomes XLIII et XLIV, aidé par le P. La Canal. Ce dernier, déjà âgé et nommé Directeur de la Real Academia de la Historia, a réussi à prolonger l'œuvre jusqu'au tome XLVII.

Enfin, Pedro Sainz de Baranda, Vicente de la Fuente (es), Carlos Ramón Fort (es), Eduardo Jusué (es) et, à nouveau, un autre augustin, Ángel Custodio Vega (es), ont préparé et publié les derniers tomes de l'España sagrada, jusqu'au tome LVI.

L'Editorial Agustiniana a publié une nouvelle édition complète de l'España sagrada (2000–2012), avec une mise-à-jour orthographique et une modernisation des graphies, tâches réalisées par Rafael Lazcano (es).

L'éditeur Órbigo propose depuis 2007 les cinquante-deux premiers tomes suivant le plan suivant:

Volumes non republiés :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]