Eschert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eschert
Blason de Eschert
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Berne Berne
Arrondissement administratif Jura bernois
Communes limitrophes Court, Moutier, Belprahon, Grandval, Gänsbrunnen
Maire Jean-Daniel Parrat
NPA 2743
N° OFS 0692
Démographie
Population
permanente
377 hab. (31 décembre 2018)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 16′ 35″ nord, 7° 24′ 00″ est
Altitude 596 m
Superficie 6,58 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Eschert
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Berne
Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
Eschert
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Eschert
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Eschert
Liens
Site web www.eschert.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Eschert est une commune suisse du canton de Berne, située dans l'arrondissement administratif du Jura bernois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village d'Eschert se trouve dans le Grand Val à 2 km à vol d’oiseau de Moutier. Au nord, il est en partie délimité par la Rauss.

Le hameau de Sous-la-Rive, situé au bord de la Rauss et sur la route cantonale Moutier-Balsthal, fait partie de la commune d’Eschert.

Le territoire communal est compris entre 542 mètres d’altitude, à Sous-la-Rive, et 1 297 mètres d’altitude, sur l’Oberdörferberg, à la frontière du canton de Soleure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Eschert

La première mention écrite d'Eschert apparaît en 1179 sous le nom d’Escert, dans une bulle du pape Alexandre III

Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le village dépendait de l’Abbaye de Moutier-Grandval.

De 1797 à 1815, Eschert a fait partie de la France, au sein du département du Mont-Terrible, puis, à partir de 1800, du département du Haut-Rhin, auquel le département du Mont-Terrible fut rattaché. Par décision du congrès de Vienne, le territoire de l’ancien évêché de Bâle fut attribué au canton de Berne, en 1815.

Transports[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

  • École de formation des apprentis de la construction

Économie[modifier | modifier le code]

Jusqu’à la deuxième moitié du XXe siècle, Eschert est demeuré un village agricole. On y trouve aujourd’hui de petits ateliers du domaine de la mécanique et de l’industrie de la construction. De nombreux actifs sont des pendulaires travaillant à Moutier.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eschert 1179-1979, plaquette éditée à l’occasion du 800e, Eschert 1979

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :