Aller au contenu

Arrondissement administratif du Jura bernois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arrondissement administratif du Jura bernois
Blason de Arrondissement administratif du Jura bernois
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Berne Berne
Chef-lieu Courtelary
Préfet(s) Stéphanie Niederhauser (PLR)[1]
No OFS B0241
Démographie
Population
permanente
53 628 hab. (2022[2])
Densité 99 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 12′ nord, 7° 11′ est
Superficie 541,72 km2
Subdivisions
Communes 40
Localisation
Localisation de Arrondissement administratif du Jura bernois
Carte de la subdivision.
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
Arrondissement administratif du Jura bernois
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
Arrondissement administratif du Jura bernois
Géolocalisation sur la carte : canton de Berne
Voir sur la carte administrative du canton de Berne
Arrondissement administratif du Jura bernois

L'arrondissement administratif du Jura bernois est l'un des dix arrondissements administratifs du canton de Berne en Suisse.

Arrondissement francophone du Jura bernois, il est créé le en remplacement des trois anciens districts de Courtelary, de La Neuveville et de Moutier.

La commune de Courtelary est le chef-lieu de l'arrondissement, qui a une population de 51 539 habitants au pour une superficie de 540,95 km2. L'arrondissement compte 46 communes en 2014 puis 40 en 2015 à la suite de la fusion de plusieurs communes (Valbirse créée avec les communes de Pontenet, Malleray et Bévilard, Petit-Val avec les communes de Châtelat, Monible, Sornetan et Souboz et Péry-La Heutte avec les communes de Péry et La Heutte).

Seules les communes d'Elay (Seehof) et de La Scheulte (Schelten) ont pour langue officielle l'allemand. Toutes les autres communes ont pour langue officielle le français.

La ville de Moutier, commune la plus peuplée de l'arrondissement, vote deux fois favorablement à un rattachement au canton du Jura : d'abord le , mais ce vote est annulé, puis le . L'entrée de la ville dans son nouveau canton est prévue pour le 1er janvier 2026[3].

Liste des communes

[modifier | modifier le code]
Les 40 communes de l'arrondissement administratif
Nom N° OFS[4] Population
(décembre 2022)[2]
Belprahon 681 +000276,
Champoz 683 +000160,
Corcelles 687 +000201,
Corgémont 431 +001 789,
Cormoret 432 +000505,
Cortébert 433 +000683,
Court 690 +001 394,
Courtelary 434 +001 420,
Crémines 691 +000508,
Elay (Seehof) 709 +0 00071,
Eschert 692 +000384,
Grandval 694 +000399,
La Ferrière 435 +000539,
La Neuveville 723 +003 798,
La Scheulte (Schelten) 708 +0 00032,
Loveresse 696 +000362,
Mont-Tramelan 437 +000110,
Moutier 700 +007 189,
Nods 724 +000804,
Orvin 438 +001 236,
Perrefitte 701 +000472,
Péry-La Heutte 450 +001 960,
Petit-Val 716 +000410,
Plateau de Diesse 726 +002 118,
Rebévelier 715 +0 00040,
Reconvilier 703 +002 425,
Renan 441 +000977,
Roches 704 +000190,
Romont 442 +000222,
Saicourt 706 +000623,
Saint-Imier 443 +005 080,
Sauge 449 +000826,
Saules 707 +000152,
Sonceboz-Sombeval 444 +001 921,
Sonvilier 445 +001 210,
Sorvilier 711 +000284,
Tavannes 713 +003 430,
Tramelan 446 +004 587,
Valbirse 717 +003 918,
Villeret 448 +000923,
Total +053 628,

En 1952, Tramelan-Dessous et Tramelan-Dessus deviennent Tramelan.

En 2014, Diesse, Lamboing et Prêles deviennent Plateau de Diesse ; Plagne et Vauffelin deviennent Sauge.

En 2015, Péry et La Heutte deviennent Péry-La Heutte ; Châtelat, Monible, Sornetan et Souboz deviennent Petit-Val ; Bévilard, Malleray et Pontenet deviennent Valbirse.

Article connexe

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. « Arrondissement du Jura bernois - Contact », sur jgk.be.ch (consulté le ).
  2. a et b « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel » Accès libre, sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  3. « Projets en cours | Application des communes suisses », sur www.agvchapp.bfs.admin.ch (consulté le ).
  4. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2016 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).