El Tarter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

El Tarter
El Tarter
Sant Pere del Tarter
Administration
Pays Drapeau d'Andorre Andorre
Paroisse Canillo
Démographie
Population 821 hab. (2017[1])
Géographie
Coordonnées 42° 34′ 49″ nord, 1° 38′ 56″ est
Altitude 1 766 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Andorre
Voir sur la carte administrative d'Andorre
City locator 14.svg
El Tarter

El Tarter (prononcé en catalan : /əɫ tərˈte/, et localement : /eɫ taɾˈte/) est un village d'Andorre, situé dans la paroisse de Canillo[2], qui comptait 821 habitants en 2017[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village d'El Tarter se trouve à une altitude de 1 700 m[3] sur la rive droite de la Valira d'Orient entre l'abouchement des vallées d'Incles et de Ransol[2],[4]. El Tarter est accessible par la route CG-2 qui le relie à Canillo (5 km) mais également à la frontière française (20 km du Pas de la Case)[4].

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique d'El Tarter (1981 - 2010)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −4,7 −4,9 −2,6 −1 2,6 6,1 8,5 8,4 5,7 2,7 −1,2 −3,6 1,3
Température moyenne (°C) 0,3 0,5 3,1 4,3 7,8 12 15,1 14,8 11,6 7,7 3,6 1,3 6,9
Température maximale moyenne (°C) 5,6 6,4 9,1 9,9 13,5 17,9 22,1 22,4 18,7 13,8 9,1 6,1 12,9
Précipitations (mm) 71,4 42,5 55,7 93,1 109,6 104,7 73,6 90,7 94,8 94,1 92,7 83,6 1 006,4
Source : Atlas Climàtic Digital d'Andorra[5]


Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Le village abrite l'église Sant Pere del Tarter, de style baroque, dont la construction s'est déroulée entre 1527 et 1545. De plan rectangulaire, l'église possède des murs de pierre et un toit couvert d'ardoise. Elle est classée bé d'interès cultural depuis juillet 2003 et a bénéficié d'une restauration en 1966[6].
  • Le domaine skiable du village, appartenant à celui de Grandvalira, s'étend face au village sur les pentes dominant la rive gauche de la Valira d'Orient (Obac d'El Tarter)[3],[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

La population d'El Tarter était estimée à 12 habitants en 1875[8].

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992
4252708097121193334385
1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
449474438453487495475471575
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
6207319071 0521 2441 2941 3841 4541 527
2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 - -
958722726747672737821--
(Sources : Departament d’Estadística d'Andorra - Població per poble[1])

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le terme tarter est une variante du catalan tartera qui désigne un éboulis à flanc de montagne[9],[10],[11].,[12]. Le linguiste catalan Joan Coromines supporte une origine gréco-latine à ce terme catalan à partir de tartarus[13] (« les Enfers » , le Tartare dans la mythologie grecque[14]). Il cite le toponyme andorran Collet d'infern (dans la vallée du Madriu), siège d'un éboulis, pour souligner le lien entre ce type d'éléments du paysages et les enfers[13].

Coromines soulève néanmoins une seconde hypothèse qu'il juge intéressante à explorer (et qui sera reprise également par Anglada). Il propose que tarter soit d'origine pré-romane comme de nombreux toponymes pyrénéens. Il envisage ainsi les morphèmes ibériques kar- (« pierre ») et tar- (« grand »). Coromines suppose que ceux-ci puissent provenir d'un éventuel élément commun tar / kar dont la répétition afin d'indiquer une grande quantité (tar-tar) soit à l'origine de tarter[13],[11]. La racine kar- est d'ailleurs proposée pour expliquer d'autres toponymes pyrénéens, qu'ils soient andorrans comme le Roc del Quer (au col d'Ordino), le roc d'Esquers (Escaldes-Engordany)[11] ou plus à distance comme Carança dans les Pyrénées-Orientales françaises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (ca) « Població per poble », sur Departament d’Estadística d'Andorra (consulté le 21 mars 2018)
  2. a et b (ca) « El Tarter », Gran Enciclopèdia Catalana, sur enciclopedia.cat, Barcelone, Edicions 62.
  3. a et b (ca) « Mapa « Muntanyes d'Andorra » - Carte des montagnes andorranes éditée par le Govern d'Andorra » (consulté le 4 avril 2018)
  4. a et b Google Maps
  5. (ca) « Atlas Climàtic Digital d'Andorra » (consulté le 22 mars 2018)
  6. « Sant Pere del Tarter », sur www.cultura.ad (consulté le 4 avril 2018)
  7. OpenStreetMap
  8. Jean-François Bladé, Études géographiques sur la vallée d'Andorre, J. Baer, , 97– p. (lire en ligne)
  9. (ca) « Entrée « tartera » », sur Diccionari de la Llengua Catalana (consulté le 9 avril 2018)
  10. (ca) « Toponimia de la Vall d'Ordino » (consulté le 9 avril 2018)
  11. a b et c (ca) Xavier Planas Batlle, « Etimologia de la toponímia andorrana relacionada amb riscos geològics naturals » (consulté le 3 août 2018)
  12. Entrée tartera sur le wiktionnaire anglais
  13. a b et c (ca) Xavier Planas Batlle, Carles Gascón Chopo, Juan Karlos López-Mugartza et Mikel Belasko, Anàlisi fisiogràfica de topònims andorrans d'arrel prerromana : una visió propera i tècnica del territori a través dels noms de lloc, Govern d'Andorra, (ISBN 978-99920-0-862-1), p. 229
  14. Entrée Tartarus sur le wiktionnaire