Arans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arans
Administration
Pays Drapeau d'Andorre Andorre
Paroisse Ordino
Démographie
Population 239 hab. (2017[1])
Géographie
Coordonnées 42° 34′ 56″ nord, 1° 31′ 06″ est
Altitude 1 385[2] m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Andorre
Voir sur la carte administrative d'Andorre
City locator 14.svg
Arans

Arans (prononcé en catalan : /əˈɾans/, et localement : /aˈɾans/) est l'un des huit villages de la paroisse d'Ordino en Andorre[2]. Il comptait 239 habitants en 2017[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Arans serait d'origine bascoïde[3],[4]. Le linguiste catalan Joan Coromines avance une construction à partir de la racine arans (« plante épineuse ») qui donne aujourd'hui le mot arantza (« épine ») en basque[5]. Il rapproche en ce sens Arans d'autres toponymes andorrans qu'il considère construits sur la même racine tels que Arinsal et Ransol ou encore le village d'Aransís dans le Pallars[5]. Xavier Planas Battle et ses co-auteurs ne remettent pas en cause l'origine bascoïde du toponyme mais objectent à l'hypothèse de Coromines l'absence de concordance entre la racine arans et la végétation des environs de Ransol[6].

Les formes anciennes suivantes du toponyme sont attestées : Aranss (en 1176), Arans (en 1241, 1390, 1440 et 1485)[6].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village d'Arans se trouve dans la vallée glaciaire de la Valira del Nord[7], sur la rive droite de la rivière, à une altitude de 1 385 m[2]. Un verrou glaciaire rocheux rétrécissant la vallée surplombe le village d'Arans à l'ouest (Plana del Grau[8],[7]). Ce dernier protège le village de potentielles avalanches issues de ce versant de la vallée[7].

Arans se trouve également le long de la route CG-3 entre les villages de La Cortinada au sud et de Llorts au nord[8]. Le village d'Arans se situe ainsi à 3 km d'Ordino et à une quinzaine de kilomètres de la capitale Andorre-la-Vieille[9].

Le GR 11 espagnol passe par le village et permet de rejoindre Arinsal à pied par le Coll de les Cases[8].

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique d'Arans (1981 - 2010)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −2,9 −2,8 −0,7 1,2 4,8 8,4 10,8 10,6 7,7 4,6 0,5 −1,9 3,4
Température moyenne (°C) 1,4 2,1 4,5 6,1 10,1 14,2 17,1 16,8 13,5 9,6 4,8 2,2 8,5
Température maximale moyenne (°C) 5,6 6,8 9,7 11 15,2 19,9 23,4 22,7 19 14,5 9,2 6,2 13,6
Précipitations (mm) 67,7 40,3 53,1 88,1 102,7 91,6 67,3 83,4 86,2 86,5 92,6 77,4 936,8
Source : Atlas Climàtic Digital d'Andorra [10]


Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • la « Route du fer » est un itinéraire touristique reliant l'ancienne mine de Llorts à la forge Rossell passant par le village d'Arans et permettant de découvrir l'histoire de la sidérurgie andorrane[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

Une source de 1838 ne signale que l'existence de quelques maisons à Arans sans donner d'estimation concernant la population[12]. Une seconde source, de 1875, décrit la présence « d'habitations rapprochées » regroupant 12 habitants[13].

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992
41344456707374100111
1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
104126145161182204203201192
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
193207210216220221217207214
2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 - -
217231223224217218239--
(Sources : Departament d’Estadística d'Andorra - Població per poble[1])

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (ca) « Població per poble », sur Departament d’Estadística d'Andorra (consulté le )
  2. a b et c (ca) « Arans », Gran Enciclopèdia Catalana, sur enciclopedia.cat, Barcelone, Edicions 62.
  3. (es) « Topónimos biológicos », sur Tesis Doctoral en Xarxa (consulté le )
  4. (es) « Una caracterización de la toponimia pirenaica catalana » (consulté le )
  5. a et b (ca) Recueil de Travaux, Librairie Droz, 289– (ISBN 978-2-600-04521-6, présentation en ligne)
  6. a et b (ca) Xavier Planas Batlle, Carles Gascón Chopo, Juan Karlos López-Mugartza et Mikel Belasko, Anàlisi fisiogràfica de topònims andorrans d'arrel prerromana : una visió propera i tècnica del territori a través dels noms de lloc, Govern d'Andorra, , 298 p. (ISBN 978-99920-0-862-1), p. 94 - 101
  7. a b et c Jean Becat, Andorre, un pays pyrénéen. Le cadre physique et les formes du relief. Joan Becat, Institut catalan de recherche en sciences sociales, , p. 37-43
  8. a b et c (ca) « Mapa « Muntanyes d'Andorra » - Carte des montagnes andorranes éditée par le Govern d'Andorra » (consulté le )
  9. Google Maps
  10. (ca) « Atlas Climàtic Digital d'Andorra » (consulté le )
  11. « Route du fer », sur www.visitandorra.com (consulté le )
  12. Tomàs Junoy, Relació sobre la vall de Andorra, Imprimerie de P. Montaubin, , 4– (lire en ligne)
  13. Jean-François Bladé, Études géographiques sur la vallée d'Andorre, J. Baer, , 97– (lire en ligne)