Ectot-lès-Baons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ectot-les-Baons)

Ectot-lès-Baons
Ectot-lès-Baons
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Rouen
Intercommunalité Communauté de communes Plateau de Caux-Doudeville-Yerville
Maire
Mandat
Claude Bouteiller
2020-2026
Code postal 76970
Code commune 76228
Démographie
Gentilé Ectotais
Population
municipale
392 hab. (2018 en diminution de 1,26 % par rapport à 2013)
Densité 80 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 38′ 37″ nord, 0° 48′ 28″ est
Altitude Min. 132 m
Max. 151 m
Superficie 4,92 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Rouen
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Yvetot
Législatives Dixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Ectot-lès-Baons
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Ectot-lès-Baons
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ectot-lès-Baons
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ectot-lès-Baons

Ectot-lès-Baons est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Ectot-lès-Baons est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Rouen, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 317 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Esketoth, juxta Banna en 1074; Escetot de Banceis en 1142; Eschetot de Banceis (variante de Bancis) en 1142; Esquetot justa Bancos fin du XIIe siècle; Esketot en 1198; Apud Esquetot vers 1210; Ecclésia de Esquetot vers 1240; Esquetot jouxte les Bans le Comte en 1263[6]; Parrochia de Esquetot juxta Banna comitis en 1265; Parrochia Beate Marie de Esquetot juxta Banna comitis en 1276[7]; Esquetot sur les Banz en 1423; Esquetot entre 1319 et 1398, entre 1403 et 1422[8]; Sancta Maria d'Esquetot juxta Banna comitis XVIe siècle; Hectot sur les Bans en 1660; Fief d'Esquetot en 1679[9]; Esquetot sur les Baons en 1680[10]; Notre Dame d'Ectot sur les Bans en 1714; Baronnie d'Ectot sur les Baons en 1744; Esquetot sur les Bans le Comte en 1402[11]; paroisse d'Esquetot sur les Bans en 1503; Equetot sur les Baons en 1682; Notre Dame d'Ectot en 1692; Esquetot en 1694; Equetot en 1695 et 1697; Ectot sur les Bans en 1706; Hectot en 1710; Ectot en 1712; Esquetot en 1648; Esquetot sur les Bans en 1704; Ectot sur les Baons en 1738 (Pouillés) ; Ectot sur les Bancs en 1715 (Frémont); Ectot les Baons en 1757 (Cassini)[12].

Eschetot en 1142 procède du norrois eski « frênes » et topt, toft « ferme, domaine »[13].

lès-Baons signifie « prés de Baons-le-Comte ». En français, la préposition « lès » signifie « près de ». D'usage vieilli, elle n'est guère plus rencontrée que dans les toponymes, plus particulièrement ceux de localités.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1790   Lasnon    
1790   Jacques Dubuc    
1792   Langlois    
1794   Poret    
1795   Jean Lasnon    
1795   Langlois    
1798   Corroyer    
1801   Lecouroyer    
1807   Jean Lasnon    
1816   Jacques Lemelle    
1826   Pierre Viard    
1827   Louis Bruno    
1830   Jacques Lemelle    
1834   André Carpentier    
1835   Jean Varin    
1842   Pierre Yzet    
1843   Louis Bruno    
1848   Hippolyte Fessard    
1871   Gustave Leblic    
1876   Armand Cabot    
1896   Gustave Leblic    
1901   Armand Cabot    
1903   Henri Leblic    
1936   Henri Leblic fils    
1945   Jules Lebourg    
1945   Émile Auvage    
1965   Charles Bouteiller    
1980   René Lecoufle    
1999   Claude Duramé    
mars 2001 2014 Philippe Comont    
2014[14] En cours
(au 10 août 2020)
Claude Bouteiller   Agriculteur[15]
Réélu pour le mandat 2020-2026[16]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[18].

En 2018, la commune comptait 392 habitants[Note 3], en diminution de 1,26 % par rapport à 2013 (Seine-Maritime : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
610640576513526567552549569
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
530535502455458359317321348
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
320327313296298246234273259
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
249232317355355383405408397
2017 2018 - - - - - - -
394392-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école d'Ectot-lès-Baons.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame.
  • Le monument aux morts.
  • La croix du cimetière.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 4 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction d'Rouen », sur insee.fr (consulté le 4 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  6. Archives départementales de la Seine-Maritime, 16 H cart. f. 181 v. 314, 315 v.
  7. Archives départementales de la Seine-Maritime, 16 H cart. f. 191 v., 191.
  8. Archives départementales de la Seine-Maritime, G 3267, 3268.
  9. Archives départementales de la Seine-Maritime, 16 H.
  10. Archives départementales de la Seine-Maritime, G 1675.
  11. Archives départementales de la Seine-Maritime, Tab. Rouen.
  12. Dictionnaire topographique de la France comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Dictionnaire du département : Seine-Maritime, page 326.
  13. François de Beaurepaire, Les Noms des communes et anciennes paroisses de Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , p. 69.
  14. « Un nouveau maire a été élu », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 25 août 2020) « Après deux mandats à la tête de la commune d’Ectot-lès-Baons, Philippe Comont a décidé de ne pas se représenter. C’est le conseiller sortant Claude Bouteiller qui s’est lancé dans la bataille des municipales en constituant sa propre liste ».
  15. « Le maire d’Ectot-lès-Baons ouvre les portes de sa ferme : La visite a été commentée par Claude Bouteiller », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 25 août 2020).
  16. « Ectot-lès-Baons. Nouveau mandat pour Claude Bouteiller », Le Courrier cauchois,‎ (lire en ligne, consulté le 25 août 2020) « Candidat à sa propre succession, Claude Bouteiller a été réélu maire à l'unanimité ».
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.