Drapeau du Honduras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Drapeau du Honduras
Drapeau du Honduras.
Drapeau du Honduras.
Utilisation Drapeau national et pavillon marchand et d'État Version officielle
Caractéristiques
Proportions 1:2
Adoption
Éléments 3 bandes horizontales bleue, blanche et bleue avec 5 étoiles bleues au centre

Le drapeau du Honduras est la pièce d'étoffe de la République du Honduras. Ce drapeau tient son origine du drapeau des Provinces unies d'Amérique centrale qui regroupait entre 1823 et 1839 une grande partie de l'Amérique centrale. Le drapeau est quant à lui utilisé officiellement à partir du .

Description[modifier | modifier le code]

Les trois bandes horizontales évoquent la situation géographique du pays, à savoir une bande de terre (la bande blanche) coincée entre l'océan Pacifique et la mer des Caraïbes (bandes bleues). On retrouve ce schéma dans le drapeau du Nicaragua. La couleur blanche symbolise plus spécifiquement la paix et la prospérité.

Au centre de la bande blanche, sont placées cinq étoiles à cinq branches formant une croix de saint André ; c'est un rappel aux cinq pays – le Honduras, le Costa Rica, le Guatemala, le Nicaragua et le Salvador – qui formaient les Provinces unies d'Amérique centrale. La disposition des étoiles forme la première lettre du pays.

Couleur Consultez la documentation du modèle Blanc
 
Turquoise
(depuis 2022)
Bleu
(ancienne version)
HTML #FFFFFF #00BCE4 #0072CE
RVB 255, 255, 255 0, 188, 228 0, 114, 206
Pantone Process White 118-6 C 285 C
CMJN 0, 0, 0, 0 71, 0, 8, 0 90, 48, 0, 0
Schéma de construction.

Histoire[modifier | modifier le code]

Drapeaux antérieurs[modifier | modifier le code]

Le drapeau actuel du Honduras tire ses origines du drapeau des Provinces-Unies d'Amérique centrale, ancien État fédéral éphémère regroupant cinq pays d'Amérique centrale, qui était également constitué de bandes horizontales turquoises et d'un blason en son centre.

En , l'éphémère État change de dénomination et devient la République fédérale d'Amérique centrale. Son drapeau change également, mais conserve ses caractéristiques principales : seul le blason est légèrement modifié. La République, dissoute en 1849, laisse tout de même le drapeau aux bandes horizontales bleues et blanches comme héritage au Honduras.

Il faut cependant attendre 1866 pour qu'un décret vienne officialiser le drapeau hondurien tel qu'il est connu aujourd'hui. Le décret législatif numéro 7 du , adopté lors de la présidence de José María Medina, prévoit que[1] :

« Art. 1. Le drapeau de la République du Honduras aura, comme celui de l'ancienne fédération centraméricaine, deux bandes bleues et une blanche au milieu, placées horizontalement, ainsi qu'un groupe de cinq étoiles bleues, à cinq angles saillants, au centre du champ blanc.

Art. 2. Les bandes du pavillon auront de trois à quatre varas de longueur et neuf pouces de largeur.

Art. 3. Le pavillon précité sera marchand. Celui de guerre aura les mêmes dimensions et couleurs ; et en outre les armoiries à cinq étoiles sous le même écu, placées en forme de demi-cercle. »

De 1895 à 1898, durant la courte existence de la Grande république d'Amérique centrale, une confédération unissant le Honduras au Nicaragua et au Salvador, un nouveau drapeau est adopté, reprenant plusieurs des éléments du drapeau de la République fédérale. Le Honduras reprend néanmoins son drapeau antérieur lorsque la confédération est dissoute.

Normalisation[modifier | modifier le code]

Le président Juan Manuel Gálvez procède à la normalisation du graphisme, des dimensions et des couleurs du drapeau en adoptant le décret législatif numéro 29 du qui vient modifier le décret de 1866. Celui-ci prévoit que :

« Article 1. Réforme du décret-loi n° 7 du 16 février 1866 portant création du drapeau national, qui se lira comme suit :

Art. 1. Le drapeau national du Honduras sera composé de trois bandes égales et horizontales, la supérieure et la inférieure de couleur bleu turquoise, celle du centre blanche et aura au milieu cinq étoiles de cinq angles saillants de la même couleur bleue, formant avec quatre d'entre eux un rectangle parallèle aux rayures, l'autre étant placée au centre du même quadrilatère. La largeur de l'ensemble des trois bandes doit être contenue deux fois dans la longueur.

Art. 2. Le drapeau de guerre aura la même largeur et la même longueur que celui décrit dans l'article précédent avec les autres conditions prescrites à l'article 1682 de l'ordonnance militaire en vigueur.

Art. 3. Aucune inscription de quelque nature que ce soit ne sera utilisée sur le drapeau national marchand.

Art. 4. Habiliter le pouvoir exécutif à réglementer l'usage du drapeau institué. »

Ce décret vient notamment statuer sur la teinte du bleu qui doit être utilisée, aspect dont le décret de 1866 n'avait pas spécifiquement traité.

Controverse sur la couleur[modifier | modifier le code]

Drapeau du Honuras usuel avant la standardisation de la couleur

Malgré la tentative de normalisation effectuée par décret en 1949, qui prévoyait que les bandes horizontales sont bleues turquoise, le drapeau demeure affiché avec plusieurs teintes distinctes de bleu, la plupart sombres, notamment le bleu cobalt, le bleu saphir et le bleu marine[2]. Cette absence d'uniformité est remarquée par plusieurs, notamment le ministre de la Culture sous Porfirio Lobo, Tulio Mariano González, qui admet une « tolérance malsaine, même de la part de l'État, dans le choix d'une couleur qui ne respecte pas la loi »[2].

Selon l'historien José Carlos Cardona, la tradition de représenter le drapeau avec une teinte de bleu plus foncée s'est institutionnalisée durant la présidence de Vicente Mejía Colindres (1929-1933) et s'est consolidée durant le régime, devenu une dictature, de Tiburcio Carías Andino (1933-1949), qui pratique une politique de diffusion des symboles nationaux, notamment lors d'événements civiques[3]. Ceci ayant rendu sa popularisation plus difficile lorsque le décret de 1949 est venu déclarer que la couleur turquoise devait être utilisée.

L'utilisation du drapeau avec la couleur bleu marine semble aussi en contradiction avec l'hymne national du pays, Tu bandera es un lampo de cielo (Ton drapeau est une splendeur du ciel), adopté en 1915, qui fait état dans son refrain d'un « drapeau qui est une splendeur du ciel traversé par un bloc de neige » et de « cinq étoiles bleu pâle »[4].

La présidente Xiomara Castro lors de son investiture, avec l'écharpe présidentielle à bandes turquoises.

Vu l'absence d'une norme gouvernementale à cet effet, l'Université nationale autonome du Honduras déclare en se conformer au décret de 1949 et n'utiliser à partir de ce moment que la couleur turquoise (code hexadécimal : #00BCE4) dans ses communications qui incluront le drapeau national[5].

Le changement se concrétise lors de l'entrée en fonction de la présidente Xiomara Castro. Une semaine après son élection, elle déclare que le drapeau qui sera utilisé à partir du , jour de son investiture, sera celui turquoise et blanc[4]. Les Forces armées honduriennes suivent et annoncent le que leurs uniformes, drapeaux et logotypes changeront pour faire place à la couleur turquoise, toujours en conformité avec le décret[6].

Pavillon naval[modifier | modifier le code]

FIAV 000001.svg pavillon naval.

Les navires de guerre du Honduras hissent un pavillon légèrement différent puisque les cinq étoiles sont remplacées par les armoiries du pays.

Jour du drapeau[modifier | modifier le code]

Le décret législatif numéro 84-95 du , adopté sous la présidence de Carlos Roberto Reina, prévoit que le de chaque année sera le jour du drapeau du Honduras.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) RedHonduras, « Bandera Nacional de Honduras – Pabellón y símbolo patrio », sur RedHonduras.com - El referente de Honduras, (consulté le )
  2. a et b (es) Alex Flores, « ¿Dónde está el azul turquesa de la Bandera Nacional? », sur elheraldo.hn, (consulté le )
  3. (es) Katherine Eunice Ramirez Rivas, Universidad Nacional Autónoma de Honduras, « Bandera Nacional: ¿azul marino o turquesa? », sur presencia.unah.edu.hn, (consulté le )
  4. a et b (es) Agencia EFE, « Xiomara Castro marcará el fin del bipartidismo y retomará el color original de la bandera en Honduras », sur efe.com, (consulté le )
  5. (es) Eduin Funes, « UNAH confirma: usará azul turquesa en Bandera Nacional », sur tiempo.hn, (consulté le )
  6. (es) Proceso Digital, « FFAA confirman que cambian monogramas al color azul turquesa de la bandera desde este enero », sur proceso.hn, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]