David Grosclaude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

David Grosclaude
Illustration.
David Grosclaude à l'université de Régions et peuples solidaires en Corse en août 2014.
Fonctions
Conseiller régional d'Aquitaine

(5 ans, 9 mois et 9 jours)
Élection 21 mars 2010
Successeur Fusion de la région
Biographie
Nom de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Chinon (France)
Nationalité Française
Parti politique Partit occitan
Profession Journaliste
Site web david-grosclaude.com

David Grosclaude, né le à Chinon, est un journaliste et un homme politique français membre du Partit occitan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Michel, David Grosclaude arrive en Béarn avec ses parents, quelques mois après sa naissance. Il est connu pour son travail de journaliste en occitan. Il fait partie des créateurs des émissions en Occitan de France 3 puis en 1983 il participe a la création de la radio de langue occitane Ràdio País dont il est un des principaux animateurs[1],[2].

En mars 1995, il lance le premier hebdomadaire d'information en langue occitane La Setmana[1].

Il est président de l'Institut d'études occitanes jusqu'en 2010[3].

Il est membre du Partit occitan et est élu conseiller régional sur la liste Europe Écologie qui fait partie de la majorité régionale lors des élections régionales de 2010. Son mandat prend fin lors des élections régionales de 2015.

David Grosclaude protestant pour la création de l'OPLO en mai 2015.

David Grosclaude est président de la commission Langues régionales à l'Assemblée des régions de France[4]. Il est invité à ce titre le à l'émission Le téléphone sonne de France Inter pour un débat sur la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires[4].

Il participe à la création de l'Office public de la langue occitane - Ofici public de la lenga occitana (OPLO) fondé le et en est le premier président[5]. David Grosclaude a même été obligé de faire une grève de la faim commencé le et arrêté le pour que l'État finalise son accord à la création de l'OPLO, dans son action il bénéficie de soutiens bien au delà de l'Occitanie[6],[7],[8],[9],[10],[11]. Alain Rousset, président de la région Aquitaine remerciera d'ailleurs le conseiller régional David Grosclaude pour « son action déterminante à ses côtés »[12].

Il devient vice-président de l'Alliance libre européenne à l'occasion de l'assemblée générale de 2016[13],[14].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Une Tentative de presse régionaliste en Béarn au début du siècle, "La Bouts de la tèrre", Orthez : Per Noste, 1982.
  • Astérix a l'escòla gallesa : catòrze istòrias completas d'Astérix, traduit en occitan par David Grosclaude, Paris : Éditions Albert René, 2004.
  • Les mots et le bâton (préf. Max Simeoni), Gaillac, Adeo, , 182 p. (présentation en ligne)[15].
    Une édition en occitan existe sous le titre Los mots e lo baston

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alain Viaut et Jean-Jacques Cheval, Langues d'Aquitaine : Dynamiques institutionnelles et patrimoine linguistique, Talence, Publications de la Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine, , 312 p. (ISBN 2-85892-217-9 et 978-2-85892-217-8).
  2. « Grosclaude, David », sur www.bedetheque.com
  3. « Pierre Bréchet, nouveau Président de l’IEO », sur ieo-oc.org, IEO, (consulté le )
  4. a et b « La charte des langues régionales », sur franceinter.fr, Le téléphone sonne, France Inter, (consulté le )
  5. « Installation officielle de l’Office public de la langue occitane par l’Etat, les Régions Aquitaine et Midi-Pyrénées », sur prefectures-regions.gouv.fr, Préfecture de la région Occitanie, (consulté le )
  6. Jacme Delmas, « David Grosclaude fabrique l’actualité pour l’occitan », sur 7seizh.info, (consulté le )
  7. Xavier Ridon, « Le conseiller régional occitan David Grosclaude poursuit sa grève de la faim à Bordeaux », sur francebleu.fr, France Bleu, (consulté le )
  8. Hubert Bruyère, « Le conseiller régional occitan David Grosclaude poursuit sa grève de la faim à Bordeaux », sur larepubliquedespyrenees.fr, La République des Pyrénées, (consulté le )
  9. Gaël Briand, « Victoire pour David Grosclaude et pour l’occitan ! », sur lepeuplebreton.bzh, Le Peuple breton, (consulté le )
  10. « La reconnaissance des langues régionales : le combat de David Grosclaude », sur france3-regions.francetvinfo.fr, France 3 Nouvelle-Aquitaine, (consulté le )
  11. (ca) « El conseller d'Aquitània David Grosclaude finalitza la vaga de fam en defensa de l'occità », sur lavanguardia.com, La Vanguardia, (consulté le )
  12. « Création de l'Office public de la langue occitane », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le )
  13. (en) « Recapitulative poltical statement on the main issues discussed in the General Assembly 2016 », sur e-f-a.org, ALE, (consulté le )
  14. Fiche biographique sur le site de l'ALE
  15. « David Grosclaude a séduit son auditoire », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]