Démographie de l'Albanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Démographie de l'Albanie
Image illustrative de l'article Démographie de l'Albanie
Dynamique (2016)
Population 2 886 026 hab.
Accroissement naturel 0,31 %
Indice de fécondité 1,51 enfant par
Taux de natalité 13,1
Taux de mortalité 6,7
Taux de mortalité infantile 12,3
Espérance de vie à la naissance 78,3 ans
Âge médian (2016)
Homme 31,2 ans
Femme 33,8 ans
Structure par âge (2016)
0-14 ans 18,37 %
15-64 ans 70,05 %
65 ans et plus 11,58 %
Sex-ratio (2016)
À la naissance 110 /100
Moins de 15 ans 112 /100
15-64 ans 105 /100
65 ans et plus 89 /100
Migration (2016)
Solde migratoire −3,3
Composition ethnique
Albanais 95 %
Grecs 3 %
Autres 2 %
Composition religieuse
Islam 70 %
Orthodoxie 20 %
Catholicisme 10 %

La démographie de l'Albanie est l'ensemble des données et études concernant la population de l'Albanie à toutes les époques.

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Année Population

(au 1er janvier)

Naissances Taux de natalité (‰) Taux de fécondité

(enfants par femme)

Décès Taux de mortalité (‰) Taux de variation naturelle (‰) Solde migratoire Croissance démographique (‰)
1960 1 583 800 69 686 43,3 16 775 10,4 32,9 -2 911 31,1
1965 1 839 866 65 692 35,2 16 731 9,0 26,3 888 26,7
1970 2 110 612 69 507 32,5 19 774 9,3 23,3 0 23,3
1975 2 377 635 70 688 29,4 16 296 6,8 22,6 0 22,6
1980 2 645 198 70 680 26,5 16 981 6,4 20,1 - 102 20,1
1985 2 936 177 77 535 26,2 17 179 5,8 20,4 -3 186 19,3
1990 3 286 500 82 125 25,1 18 193 5,6 19,5 -90 618 - 8,2
1995 3 248 836 72 081 22,1 18 060 5,5 16,5 -19 857 10,5
2000 3 058 497 51 242 16,7 16 421 5,4 11,4 -30 000 1,6
2005 3 134 975 39 612 12,6 1,61 17 124 5,4 7,2 -8 320 4,5
2011 2 831 741 32 628 12,15 19 636
2015 2 892 302 32 715 11,3 1,67 22 418 7,8 3,6 -16 573 - 2,2
Source : Eurostat[1],[2]
Évolution démographique

En 1960, avec un taux de natalité de 43,3 et un nombre moyen d'enfants par femme de 6,57, l'Albanie affichait un comportement démographique équivalent à celui de l'Afrique centrale. Il est vrai que l'exubérance du taux des naissances était tempéré par une forte mortalité infantile. Il y eut cette année-là 5 786 décès d'enfants de moins d'un an, soit un tiers des décès et un taux de mortalité infantile de 83,0 , et cette situation se maintint jusque dans les années 1970. Depuis lors l'Albanie a achevé sa transition démographique, c'est-à-dire le passage à une moyenne de deux enfants par femme. Avec un taux de fécondité actuel plus ou moins 1,48, l'Albanie a rejoint la masse des autres pays d'Europe.

Migration et composition culturelle[modifier | modifier le code]

Des écoliers en Albanie.

Lors du dernier recensement national de 2001, l'Albanie avait une population d'un peu moins de 3 millions d'habitants, avec une densité de 106,7 habitants par km²[3]. Cependant les chiffres publiés par l'INED et concernant l'année précédente (2000) étaient largement supérieurs (3 409 650 comme moyenne de l'année). C'est dire que le relevé exact de la population du pays reste une gageure présentant bien des difficultés.

L'Albanie est l'un des pays les plus homogènes ethniquement parlant. 95 % de la population est composée d'Albanais de souche, répartis en deux groupes : les Guègues (au nord) et les Tosques (au sud). Les Grecs, les Aroumains, les Roms, les Serbes et les Macédoniens constituent des groupes minoritaires. La longue occupation ottomane ne réussit pas à changer globalement la structure ethnique de la population, mais les luttes successives et les immigrations incessantes eurent pour conséquence un ralentissement du rythme d'augmentation démographique de la population albanaise.

L’Albanie est le pays d’Europe qui connaît la plus forte émigration, avec plus d’un tiers de ses ressortissants vivant à l’étranger, soit environ 900 000 personnes en 2006, principalement dans les deux pays frontaliers : la Grèce et l’Italie. Ce phénomène est dû à un niveau de vie parmi les plus bas du continent européen. En conséquence, la population du pays a diminué de 100 000 habitants entre 1991 et 2001, malgré un solde naturel positif. Le phénomène d’émigration se poursuit même si les données officielles semblent le sous-estimer.

D'après le Pew Research Center, 80 % des Albanais seraient musulmans et 18 % chrétiens[4]. Selon le mouvement albanais Vargmal (« chaîne de montagnes »), 75 % des Albanais seraient plus ou moins athées ou sans religion définie[réf. nécessaire].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :