Ashkalis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ashkalis
Description de cette image, également commentée ci-après

Drapeau des Ashkalis

Populations significatives par région
Drapeau du Kosovo Kosovo

15 436

personnes
Drapeau de l'Albanie Albanie

3 368

personnes
Drapeau de la Serbie Serbie 1 834
Population totale 20 000 env.
Autres
Régions d’origine

Roms

albanisé où Égyptiens des Balkans
Langues albanais
Religions Islam sunnite
Ethnies liées Égyptiens des Balkans, Albanais, Roms

Les Ashkalis (Aškalije, Haškalije, Hashkalis, Egyptiani, Gjupci ou Jevgs) sont une minorité ethnique vivant au Kosovo, en Albanie, en Macédoine, au Monténégro et en Serbie. Ils sont albanophones, musulmans et jadis nomades : les ethnologues les considèrent comme des Roms albanisés, mais eux-mêmes ne se reconnaissent pas comme Roms et s'affirment Égyptiens installés dans les Balkans à l'époque ottomane.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Ashkalis ont été classés comme une « nouvelle identité ethnique dans les Balkans », formée dans les années 1990[1].

En 1990, une « association égyptienne » s'est formée à Ohrid, en Macédoine. Pendant la guerre du Kosovo, les Roms albanisés ont été déplacés en tant que réfugiés en Albanie et en République de Macédoine. Beaucoup d'Ashkalis ont combattu dans l'Armée de libération du Kosovo. Les Roms albanisés Roma ont formé le groupe ethnique Ashkali après la fin de la guerre en 1999, pour affirmer leur position pro-albanaise et se distinguer des Roms, perçus négativement comme pro-serbes pendant la guerre. Beaucoup de Roms albanisés ont également été envoyés dans des camps de réfugiés avec d'autres Roms, avec lesquels ils ne partagent ni la langue ni les coutumes. De nombreux réfugiés se sont installés en Serbie et au Monténégro. Là, ils ont été identifiés comme Romano-Palestiniens. Le premier parti ashkali (Parti démocratique des Albanais du Kosovo Ashkali) a été formé en 2000 sous Sabit Rrahmani, qui a soutenu l'indépendance du Kosovo au nom de tous les Ashkalis.

Démographie[modifier | modifier le code]

La plupart des Ashkalis vivent au Kosovo et en République de Macédoine, mais ils résident également en Albanie, en Serbie et au Monténégro. Lors du recensement macédonien de 2002, 3 713 personnes se sont déclarées « égyptiennes ». Lors du recensement serbe de 2002 (exclusion du Kosovo), 814 personnes se sont déclarées « égyptiennes ». Lors du recensement monténégrine, 225 personnes se sont déclarées « égyptiennes »[2].

Les Ashkalis sont majoritaires dans les régions centrales et orientales du Kosovo : Ferizaj, Kosovo Polje et Lipljan. Les Égyptiens vivent dans l'ouest du Kosovo : à Gjakova, Istok, Peć et Deçan. La communauté Ashkali/communauté égyptienne du Kosovo comptait 98% de chômage en 2009.

Culture[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcel Courthiade, Les Roms, Ashkalis et Gorans de Dardanie : Kosovo, INALCO, Paris, 2000, 47 p.
  • (en) Nicolae Gheorghe, Identity formation among minorities in the Balkans : the cases of Roms, Egyptians and Ashkali in Kosovo, Minority Studies Society Studii Romani, Sofia, 2001, 60 p. (ISBN 954-908551-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]