Démographie de l'Islande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Démographie de l’Islande
Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.
Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.
Dynamique (2015)
Population 331 918 hab.
Accroissement naturel 1,21 %
Indice de fécondité 2,02 enfants par
Taux de natalité 13,91 
Taux de mortalité 6,28 
Taux de mortalité infantile 2,06 
Espérance de vie à la naissance 82,97 ans
Âge médian (2015)
Homme 35,4 ans
Femme 36,7 ans
Structure par âge (2015)
0-14 ans 20,43 %
15-64 ans 65,79 %
65 ans et plus 13,78 %
Sex-ratio (2011)
À la naissance 104 /100
Moins de 15 ans 103 /100
15-64 ans 102 /100
65 ans et plus 85 /100
Migration (2015)
Solde migratoire 4,43 
Composition linguistique
Islandais  
Anglais  
Langues scandinaves  
Allemand  
Composition ethnique
Islandais 94 %
Population d'origine étrangère %
Composition religieuse (2006)
Luthéranisme (Église d'Islande) 80,7 %
Église catholique romaine 2,5 %
Église libre de Reykjavik 2,4 %
Église libre de Hafnarfjorour 1,6 %
Autres 3,6 %
Autres ou non-spécifié 6,2 %
Aucune %

Le 25 janvier 2006, l'Althing a officiellement dénombré 300 000 habitants sur le territoire islandais (ne comptant pas les 10 800 Islandais vivant principalement dans le reste de l'Europe, au Canada et aux États-Unis). Au , on dénombre 331 918 habitants[1].

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Avant 1900[modifier | modifier le code]

L'Islande est une île peuplée par la colonisation. En 930, la population était estimée autour de 30000 à 40 000 habitants. À deux reprises, la population disparaît d'un tiers avec les épidémies de peste noire en 1402 et de peste bubonique en 1707. Le premier recensement date de 1703.

1703
 
50358
 
1753
 
48830
 
1803
 
47713
 
1853
 
61875
 
1873
 
70065
 
1883
 
71942
 

Source[2] :

De 1900 à 1960[modifier | modifier le code]

Évolution des principaux indicateurs démographiques[3]
Année Population Naissances annuelles Décès annuels Solde naturel annuel Taux de natalité (‰) Taux de mortalité (‰) Solde naturel (‰) Indice de fécondité
1900 78 000 2 237 1 545 692 28,6 19,8 8,9
1905 81 000 2 271 1 435 836 28,1 17,8 10,4
1910 85 000 2 171 1 304 867 25,6 15,4 10,2
1915 89 000 2 446 1 376 1 070 27,6 15,5 12,1
1920 94 000 2 627 1 360 1 267 28,1 14,5 13,5
1925 99 000 2 554 1 229 1 325 25,7 12,4 13,3
1930 107 000 2 808 1 248 1 560 26,1 11,6 14,5
1935 115 000 2 551 1 402 1 149 22,1 12,2 10,0
1940 121 000 2 480 1 200 1 280 20,5 9,9 10,6
1945 129 000 3 434 1 179 2 255 26,6 9,1 17,5
1950 143 000 4 093 1 122 2 971 28,7 7,9 20,8 3,86
1955 158 000 4 505 1 099 3 406 28,5 7,0 21,6 4,07

De 1960 à 2015[modifier | modifier le code]

Année Population

(au 1er janvier)

Naissances Taux de natalité (‰) Taux de fécondité

(enfants par femme)

Décès Taux de mortalité (‰) Taux de variation naturelle (‰) Solde migratoire Croissance démographique (‰)
1960 173 855 4 916 28,0 1 167 6,6 21,4 - 312 19,6
1965 190 652 4 721 24,6 1 294 6,7 17,8 - 160 17,0
1970 204 042 4 023 19,7 1 458 7,1 12,5 -1 773 3,9
1975 216 695 4 384 20,1 1 415 6,5 13,6 - 402 11,8
1980 226 948 4 528 19,8 1 541 6,8 13,1 - 608 10,4
1985 240 606 3 856 16,0 1 652 6,8 9,1 - 607 6,6
1990 253 785 4 768 18,7 2,30 1 704 6,7 12,0 - 983 8,2
1995 266 678 4 280 16,0 2,08 1 923 7,2 8,8 -1 377 3,7
2000 279 049 4 315 15,3 2,08 1 828 6,5 8,8 1 825 15,3
2005 293 577 4 280 14,4 2,05 1 838 6,2 8,2 3 872 21,3
2010 317 630 4 907 15,4 2,20 2 020 6,4 9,1 -2 065 2,6
2015 329 100 4 129 12,5 1,80 2 178 6,6 5,9 1 478 10,4
Source : Eurostat[4],[5]

Distribution de la population[modifier | modifier le code]

La plupart des Islandais habitent la côte sud, au climat plus clément que les rivages septentrionaux. Près de 60 % d'entre eux sont regroupés dans la région de Reykjavik. Seule véritable exception, Akureyri, avec ses 17 754 habitants en 2011, est située au nord du pays, au bord de l'Eyjafjörður ; bien que proche du cercle polaire, Akureyri bénéficie d'un climat d'abri, ce qui lui vaut une végétation arbustive unique en Islande (nombreux sorbiers des oiseleurs). Le reste du pays est peu urbanisé et ne comprend que de rares petites villes.

C'est un pays faiblement peuplé. La densité de population y est particulièrement faible (3,1 hab/km2 en 2011), la plus faible de toute l'Europe et l'une des plus faibles du monde.

Composition ethnique et migration[modifier | modifier le code]

Carte des pays dont viennent les résidents islandais nés à l'étranger.
  •      3 000 +
  •      1 500-3 000
  •      750-1 500
  •      500-750

Parmi les immigrants, la minorité la plus forte est la minorité polonaise, au nombre d'environ 13 000 personnes[6]. D'ailleurs, certains portails web islandais ont une version polonaise[7]. Les autres communautés proviennent essentiellement des pays d'Europe du Nord, d'Asie et des pays Baltes.

Au Canada, plus de 100 000 personnes se reconnaissent Islandais ou descendants d'Islandais dont 19 155 en Colombie-Britannique.

Population par pays de naissance[8]
2014 2015 2016 2017

Drapeau de l'Islande Islande

288 442 289 879 290 509 291 834
Population totale née à l'étranger 37 229 39 221 42 020 46 515
Drapeau de la Pologne Pologne 10 172 10 967 12 025 13 811
Drapeau du Danemark Danemark 3 247 3 283 3 287 3 412
Drapeau des États-Unis États-Unis 2 015 2 019 2 095 2 183
Drapeau de la Suède Suède 1 889 1 920 1 962 2 001
Drapeau de la Lituanie Lituanie 1 451 1 499 1 631 1 901
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1 581 1 649 1 703 1 757
Drapeau des Philippines Philippines 1 540 1 565 1 640 1 727
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 1 238 1 307 1 424 1 489
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande 1 167 1 196 1 232 1 279
Drapeau de la Norvège Norvège 1 004 1 036 1 056 1 132
Drapeau de la Lettonie Lettonie 702 735 805 886
Drapeau du Portugal Portugal 520 576 636 741
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam 583 613 651 709
Drapeau de la Roumanie Roumanie 312 400 522 704
Drapeau de l'Espagne Espagne 432 540 631 682
Drapeau de la France France 466 538 627 635
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 550 582 609 624
Total 325 671 329 100 332 529 338 349
Acquisition de la nationalité Islandaise par pays d'origine[8]
2015 2016
Drapeau de la Pologne Pologne 265 224
Drapeau des Philippines Philippines 74 55
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande 42 48
Drapeau du Danemark Danemark 11 35
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam 33 26
Apatrides 33 26
Drapeau de la Lettonie Lettonie 21 22
Total 801 703

Langues[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Islandais.

Langue germanique parlée en Islande, l'islandais a pour racine historique le norrois, qui était pratiqué depuis le Moyen Âge dans les pays scandinaves. L'isolement de l'Islande et son importante culture de l'écrit ont permis une conservation exceptionnelle de la langue originelle notamment dans sa version écrite mais également sous sa version orale.

L'anglais et le danois sont aussi largement parlés et compris. Le français et l'allemand sont aussi enseignés dans des écoles de grammaire et à la fin de l'enseignement secondaire[9]. Probablement pour cette même raison d'isolement, les Islandais peuvent communiquer avec les habitants des îles Féroé et du nord de la Norvège puisque leur langue s'apparente toujours d'assez près au vieux norrois.

Religion[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Religion en Islande.

En Islande, il n'existe pas de séparation entre l'Église et l'État. L'Église d'Islande ou Église évangélique-luthérienne d'Islande est l'Église nationale. L'État recense l'affiliation religieuse de tous les citoyens islandais. En 2005, les Islandais étaient divisés entre ces différents groupes religieux :

  • 82,1 % sont membres de l'Église d'Islande ;
  • 5,5 % sont membres d'organisations religieuses non reconnues ;
  • 4,7 % sont membres des Églises libres de Reykjavik et d'Hafnarfjörður ;
  • 2,6 % ne sont membres d'aucun groupe religieux ;
  • 2,4 % sont membres de l'Église catholique romaine :
  • le reste (2,7 %) se divise entre d'autres dénominations ou sectes chrétiennes, et moins de 1 % de la population est de confession non chrétienne (0,7 % de musulmans : Turcs, Somaliens, Afghans, etc.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]