Pierre Creamer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Creamer
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Chomedey (Canada)
Entraîneur retraité
A entraîné LHJMQ
Juniors de Montréal
Juniors de Verdun
Titan de Laval
LAH
Canadiens de Sherbrooke
LNH
Penguins de Pittsburgh
Activité 1980-1990

Pierre Creamer (né le à Chomedey) est un ancien entraîneur de hockey sur glace.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Pierre Creamer a commencé par entraîner dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec lors la saison 1980-1981[1]. Sa première équipe entraînée fut l'équipe des Juniors de Montréal. Après quatre saisons passées dans la LHJMQ, marqué par le déménagement de son équipe à Verdun et un titre de champion en 1983, il prend la direction de la ligue américaine de hockey et des Canadiens de Sherbrooke au début de la saison 1984-1985. Il y reste restera trois saisons, gagnant la coupe Calder la première année et perdant en finale la dernière année[2].

Remarqué par les Penguins de Pittsburgh de la Ligue nationale de hockey, il est recruté le et reste à la tête de l'équipe pour toute la saison 1987-1988.

En 1990, il revient dans sa ville natale pour y entraîner le Titan de Laval, équipe de la LHJMQ[3], en remplacement de Paulin Bordeleau[1], et remporte pour la deuxième fois de sa carrière la Coupe du Président.

Divers[modifier | modifier le code]

Il est le beau frère de Mike Bossy et reçoit en même temps que lui une Jonquille d'or[Note 1] en 2002.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Jonquille d'or est la plus haute récompense décernée par la Société canadienne du cancer. Elle est remise à des personnes qui se sont particulièrement illustrées dans la lutte contre le cancer.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Pierre Creamer », sur Eliteprospects.com (consulté le 10 février 2016).
  2. (en) « Pierre Creamer hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le 10 février 2016).
  3. Sylvain Lamarre, « Pierre Creamer et Fernand Desrosiers font leur entrée au Temple de la renommée », sur courrierlaval.com, (consulté le 10 février 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]