Coupe Davis 1981

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Coupe Davis 1981 est remportée par l'équipe des États-Unis qui bat l'Argentine en finale à Cincinnati. Pour la première fois, la compétition se déroule selon la formule du groupe mondial, soit une élite de seize nations qui se départagent selon un tableau final. Une organisation faite pour moderniser une épreuve qui commençait à vieillir.

L'équipe des Etats-Unis s'articulait autour d'un John McEnroe au sommet de sa forme puisque vainqueur de Wimbledon et de l'US Open. Cette saison-là en Coupe Davis, il gagna neuf matchs sur dix (dont deux doubles associé à Peter Fleming) mais perdit en quart de finale un simple face à Ivan Lendl. Les Américains eurent aussi la chance de jouer tous leurs matchs à domicile ce qui leur permit d'éviter la terre battue, point faible de leur leader. Aux côtés de Big Mac, cinq joueurs participèrent à la campagne : Roscoe Tanner, Jimmy Connors, Peter Fleming, Bob Lutz et Stan Smith. Mais cette équipe était assez hétérogène. En fait, elle était composée d'un noyau dur : McEnroe, Fleming (son partenaire favori en double) et Roscoe Tanner, le joueur au service le plus terrifiant du circuit à l'époque. Mais pour le quart face à la Tchécoslovaquie à New York, l'ex-numéro 1 mondial Jimmy Connors (six titres majeurs) avait été rappelé alors qu'il snobait la Coupe Davis depuis cinq ans. En plus, le double était composé de deux vétérans Bob Lutz (34 ans) et le prestigieux Stan Smith (35 ans). Grâce à ce match Stan Smith égalisa le record de victoires de l'Australien Roy Emerson.

La finale opposait les Etats-Unis à l'Argentine qui disputait là sa première finale et qui était portée par un grand champion, Guillermo Vilas. Il devait affronter McEnroe d'entrée pour le gros choc du week end, mais l'Américain ne laissa aucune chance à son aîné en s'imposant en trois manches. Dans le double, Vilas sert pour le match à 6-7 dans le cinquième set, mais les américains remportent tout de même le match 11-9.De toute façon, la moquette indoor, était trop défavorable aux Sud-Américains, vrais spécialistes de la terre battue. Ces derniers avaient fait quasiment toute la campagne avec deux joueurs classés dans les dix meilleurs mondiaux : Guillermo Vilas et José Luis Clerc. Ils n'avaient laissé qu'un match à une tierce personne (Cano au second tour contre la Roumanie).

Groupe mondial[modifier | modifier le code]

  Huitièmes de finale
6-8 mars 1981
  Quarts de finale
9-11 juillet 1981
  Demi-finales
2-4 octobre 1981
  Finale
11-13 décembre 1981
                             
                     
 
  Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 2
 
  Drapeau de l’Argentine Argentine 3  
  Drapeau de l’Argentine Argentine 3
   
    Roumanie Roumanie 2  
  Roumanie Roumanie 3
   
  Drapeau du Brésil Brésil 2  
  Drapeau de l’Argentine Argentine 5
   
    Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 0  
  Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 3
   
  Drapeau de l'Italie Italie 2  
  Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 4
   
    Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 1  
  Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 0
   
  Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 5  
  Drapeau de l’Argentine Argentine 1
   
    Drapeau des États-Unis États-Unis 3
  Drapeau du Japon Japon 0
   
  Drapeau de la Suède Suède 5  
  Drapeau de la Suède Suède 1
   
    Drapeau de l'Australie Australie 3  
  Drapeau de la France France 2
   
  Drapeau de l'Australie Australie 3  
  Drapeau de l'Australie Australie 0
   
    Drapeau des États-Unis États-Unis 5  
  Drapeau de la Suisse Suisse 2
   
  Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 3  
  Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 1
   
    Drapeau des États-Unis États-Unis 4  
  Drapeau des États-Unis États-Unis 3
   
  Drapeau du Mexique Mexique 2  
 

Lien externe[modifier | modifier le code]