Coupe Davis 1985

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Coupe Davis 1985 est remportée par l'équipe de Suède face à l'Allemagne.

Déroulement du tournoi[modifier | modifier le code]

Cette édition fut marquée par un match hors norme, un Paraguay-France disputé à Asuncion dans une ambiance surchauffée. Organisé dans le Alfredo Stroessner Stadium, un gymnase sous-dimensionné, les 3000 spectateurs déchaînés placés au ras du terrain, n'ont cessé d'insulter les joueurs et d'intimider le corps arbitral. La rencontre s'est disputée dans une salle de basket sur parquet vitrifié[1]. Afin de ne pas trop subir les fortes températures extérieures en raison de l'absence de climatisation, les matchs ont commencé à partir de 18h30 pour se terminer le vendredi à 3 h 40 du matin et le dimanche à 2 h 20[2]. Le premier jour, la star locale Víctor Pecci bat Yannick Noah au terme d'un combat interminable en cinq sets (6-8, 15-13, 2-6, 8-6, 10-8) où le français obtient une balle de matchs à 7-6 avant de s'incliner après 5 h 07 de jeu, déstabilisé par les injures racistes et les bruits assourdissants des chocalhos et des tam-tams. Après deux nouveaux matchs disputés en cinq manches, la France recolle à 2-1 à l'issue du double. Pecci donne finalement la victoire à son pays contre Leconte dans un climat d'émeute générale dans laquelle le commentateur de TF1 Hervé Duthu reçoit un coup de poing qui le laisse K.O. Noah le portera sur son dos jusqu'aux vestiaires où les français resteront calfeutrés un certain temps par mesure de sécurité[3].

En demi-finale, l'Allemagne affronte la Tchécoslovaquie à Francfort. L'Allemand Michael Westphal triomphe du Tchèque Tomas Smid après un match et un cinquième set interminable (6-8, 1-6, 7-5, 11-9, 17-15), le match est rendu légendaire par incident rare. En chutant, l'Allemand se prend les pieds dans le tapis et troue la moquette. Le match est interrompu quelques minutes le temps de rétablir la situation.

Finale[modifier | modifier le code]

C'est la deuxième victoire consécutive des Scandinaves toujours amenés par Mats Wilander. Ils s'imposent en finale à sur la surface synthétique de Munich face à l'Allemagne de l'Ouest portée par le jeune Boris Becker, 18 ans tout juste qui venait de se révéler en s'imposant à Wimbledon. La finale fut très serrée, elle s'est joué lors du dernier match gagné par Stefan Edberg en quatre manches face à Michael Westphal. Boris Becker avait gagné ses deux simples contre Wilander et Edberg mais le double Nyström-Wilander avait fait pencher la balance du côté suédois contre Becker-Maurer. Ce fut le seul match de Joakym Nystrom durant cette campagne, que le capitaine suédois avait préféré à Anders Järryd.

Avant cela, la Suède avait connu un parcours plutôt tranquille en infligeant un terrible 5-0 à l'Australie sur la terre battue de Malmö en demi-finale, ceci sans perdre un seul set. Auparavant, les Suédois s'étaient imposés deux fois à l'extérieur au Chili et en Inde. Six joueurs ont participé à cette campagne : Mats Wilander, Stefan Edberg, Anders Järryd, Joakim Nyström, Henrik Sundström et Jan Gunnarsson. Ils étaient dirigés par Hans Olsson.

Groupe mondial[modifier | modifier le code]

  Huitièmes de finale
8-10 mars 1985
  Quarts de finale
2-4 août 1985
  Demi-finales
4-6 octobre 1985
  Finale
20-22 décembre 1985
                             
                     
 
  Drapeau des États-Unis États-Unis 5
 
  Drapeau du Japon Japon 0  
  Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 3
   
    Drapeau des États-Unis États-Unis 2  
  Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 3
   
  Drapeau de l'Espagne Espagne 2  
  Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 5
   
    Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 0  
  Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 3
   
  Drapeau de l'URSS Union soviétique 2  
  Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 5
   
    Drapeau de l'Équateur Équateur 0  
  Drapeau de l'Argentine Argentine 1
   
  Drapeau de l'Équateur Équateur 4  
  Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 2
   
    Drapeau de la Suède Suède 3
  Drapeau de la France France 2
   
  Drapeau du Paraguay Paraguay 3  
  Drapeau du Paraguay Paraguay 2
   
    Drapeau de l'Australie Australie 3  
  Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie 2
   
  Drapeau de l'Australie Australie 3  
  Drapeau de l'Australie Australie 0
   
    Drapeau de la Suède Suède 5  
  Drapeau de l'Inde Inde 3
   
  Drapeau de l'Italie Italie 2  
  Drapeau de l'Inde Inde 1
   
    Drapeau de la Suède Suède 4  
  Drapeau du Chili Chili 1
   
  Drapeau de la Suède Suède 4  
 

Références[modifier | modifier le code]

  1. David Loriot, « Paraguay-France (1985), flagrant délire à Asuncion », sur L'Équipe,
  2. Cyrille Pomero, « L'équipe de France ne veut pas revivre Asunción », sur La Dépêche,
  3. Rémi Bourrières, « L'enfer au Paraguay », Tennis Magazine, no 503,‎ , p.66

Lien externe[modifier | modifier le code]