Connantre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Connantre
L'église Saint-Caprais de Connantre.
L'église Saint-Caprais de Connantre.
Blason de Connantre
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Épernay
Canton Vertus-Plaine Champenoise
Maire
Mandat
Michel Jacob
2014-2020
Code postal 51230
Code commune 51165
Démographie
Population
municipale
1 076 hab. (2012)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 43′ 33″ N 3° 55′ 19″ E / 48.7258, 3.921948° 43′ 33″ Nord 3° 55′ 19″ Est / 48.7258, 3.9219  
Superficie 28,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Connantre

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Connantre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Connantre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Connantre

Connantre est une commune française, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune d'environ 1 000 habitants, se situant dans le Sud de la Marne céréalière à environ 15 kilomètres de Sézanne, 80 kilomètres de Reims et 130 kilomètres de Paris. Connantre est en partie connue pour sa sucrerie, l'une des plus grandes au monde.

Communes limitrophes de Connantre
Allemant Broussy-le-Grand Bannes
Linthes Connantre Fère-Champenoise
Pleurs Ognes Corroy

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
1965 2008 Antoine Subtil    
2008 en cours Michel Jacob[1] DVD  

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La démographie de Connantre a connu un fort développement à partir de la construction de la sucrerie en 1973 En 2012, la commune comptait 1 076 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500 465 462 484 576 599 624 624 620
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
621 643 659 642 650 608 534 531 487
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
488 485 490 507 519 583 517 590 602
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
628 567 746 1 031 1 107 1 110 1 141 1 142 1 063
2012 - - - - - - - -
1 076 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Connantre

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d'azur à la levrette passante d'argent, colletée d'or, au chef de gueules soutenu d'or, chargé d'un croissant aussi d'argent, accosté de deux étoiles du même.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Caprais.
  • La sucrerie Tereos (anciennement Béghin-Say) rachetée par plusieurs investisseurs. Cette usine a connu une énorme ascension dans les années 80, elle est même devenue la plus productrice d'Europe pendant une certaine période.[réf. nécessaire]
  • Le plan d'eau est entouré de vieux et grands arbres où autrefois était exposé le château du village détruit car il tombait à l'abandon dans les années 1970-80 par son propriétaire, comprenant deux plages, deux aires de jeux, un complexe sportif (terrain de football, tennis, basket, gymnase) et un camping.
  • La tombe d'un officier de la Garde impériale russe tué en 1814 au combat de Fère-Champenoise.
  • Un cimetière militaire allemand géré par le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge, a été aménagé pour les soldats morts lors des combats de septembre 1914.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012.