Holzmaden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Holzmaden
Blason de Holzmaden
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Stuttgart
Arrondissement
(Landkreis)
Esslingen
Bourgmestre
(Bürgermeisterin (« mairesse »))
Susanne Jakob
Code postal 73271
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 1 16 029
Indicatif téléphonique 07023
Immatriculation ES
Démographie
Population 2 222 hab. (31 déc. 2015)
Densité 717 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 38′ 02″ nord, 9° 31′ 07″ est
Altitude 356 m
Superficie 310 ha = 3,10 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Holzmaden

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Holzmaden
Liens
Site web www.holzmaden.de

Holzmaden est une commune de Bade-Wurtemberg (Allemagne), située dans l'arrondissement d'Esslingen, dans la région de Stuttgart, dans le district de Stuttgart.

Géographie[modifier | modifier le code]

Holzmaden se trouve à environ 5 km à l'est/sud-est du centre-ville de Kirchheim unter Teck et à 19 km au sud-est du chef-lieu d'arrondissement, Esslingen am Neckar. Ce village des contreforts du Jura souabe est plus proche de la cuesta d'Albtrauf que de la vallée du Haut-Neckar (qui passe au nord-ouest). Il est arrosé par une rivière, le Seebach, qui se déverse dans le Trinkbach et indirectement dans la Lindach, affluent de la Lauter. Le village s'échelonne entre 337 m et 388 m, au flanc des collines séparant la vallée du Seebach et celle du Trinkbach. L'autoroute A 8 reliant la vallée du Neckar à la crête d'Albaufstieg (Aichelberg) passe au sud du village.

Géologie[modifier | modifier le code]

Ammonites Dactylioceras et Harpoceras, et bélemnite préservées dans les schistes à posidonies de Holzmaden.
Ammonites Harpoceras et ichtyosaure des schistes à posidonies de Holzmaden.

À Holzmaden affleurent des schistes bitumineux très fossilifères du Jurassique Inférieur (Lias), plus précisément du Toarcien (il y a 180 millions d'années). On y trouve des ammonites pyritisées, comme à Thouars (France), mais surtout des ichtyosaures, plésiosaures... d'une parfaite conservation d'une grande finesse grâce à la nature des sédiments, fins et pauvres en oxygène. Ces fossiles sont visibles au musée Hauff, un des plus beaux musées paléontologiques d'Allemagne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude GALL, Paléoécologie, éditions Masson, 1998.