Pleurs (Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pleurs
Pleurs (Marne)
Panneau d'agglomération
Blason de Pleurs
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Arrondissement d'Épernay
Canton Vertus-Plaine Champenoise
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Marnais
Maire
Mandat
Janick Simonnet
2014-2020
Code postal 51230
Code commune 51432
Démographie
Gentilé Pleuriots
Population
municipale
885 hab. (2015 en augmentation de 3,63 % par rapport à 2010)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 41′ 29″ nord, 3° 52′ 18″ est
Superficie 16,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Pleurs

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Pleurs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pleurs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pleurs

Pleurs est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est arrosé par, La Pleurre, la Suippe, Les Auges, Les Ruelles et la rivière du Parc.

Communes limitrophes de Pleurs
Linthelles Linthes Connantre
Gaye Pleurs Ognes
Marigny Angluzelles-et-Courcelles

Histoire[modifier | modifier le code]

Léon Morel situe un habitat lacustre dans les méandres de la Pleurre[1], ayant trouvé une tête de hache en bronze, des cornes de cerf travaillées, des haches polies en silex, en jadéite et des fragments de poterie. C'est en 1851 que M. Auguste Boullé avait découvert une sépulture gauloise, les fouilles furent poursuivies par Léon Morel en 1869 et mirent au jour un cimetière gaulois. Un autre cimetière sur le chemin menant à Courcelles recelait quatorze tombes.

Tombes gauloises trouvées par Léon Morel, publié dans La Champagne souterraine sur des dessins d'émile Gastebois.

Pleurs fut également le lieu de l'abbaye cistercienne de femmes Notre-Dame du Jardin Lez Pleurs, dans l'actuel lieu-dit Le Bois du Jardin.

C'est de Pleurs que Foch déclencha, le 9 septembre 1914, l'attaque sur Fère-Champenoise.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1877 après 1879 Pimpernet[2]    
1995 2008 Issam Moussly UMP[3] Pharmacien[4]
2008[5] en cours
(au 4 juillet 2014)
Janick Simonnet LR Chef d'entreprise (Electricité)
Réélu pour le mandat 2014-2020[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2015, la commune comptait 885 habitants[Note 1], en augmentation de 3,63 % par rapport à 2010 (Marne : +1,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
525532534511591630634643649
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
656677686673652666632640625
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
612619572533596538557560586
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
609590582699713714763770903
2015 - - - - - - - -
885--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Pleurs

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d'azur au chevron d'or accompagné de trois griffons d'argent, les deux du chef affrontés.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Pleurs dans la littérature[modifier | modifier le code]

Pleurs est citée dans le poème d’Aragon, Le Conscrit des cent villages, écrit comme acte de Résistance intellectuelle de manière clandestine au printemps 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale[12].

Aragon cite en fait un village Linthes-Pleurs créé à partir des deux communes limitrophes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Léon Morel, La Champagne souterraine..., Reims, édition de 1898, p120.
  2. Almanach historique administratif et commercial de la Marne de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, 1879, p236.
  3. Annuaire des mairies de la Marne, EIP/ Les Editions Céline, coll. « Annuaire des mairies de France », 2006-2007 (ISBN 9782352581512), p. 149
  4. Guillaume Tallon, « France 3 diffuse un documentaire concernant le pharmacien de Pleurs : De la Syrie au Sud marnais », L'Union,‎ (lire en ligne)
  5. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  6. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. « Église à Pleurs », notice no PA00078764, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 9 janvier 2013.
  12. Louis Aragon, « Le Conscrit des cent villages », publié initialement dans La Diane française, consulté dans Pierre Seghers, La Résistance et ses poètes : France, 1940-1945, Paris, Seghers, 2004 (2e édition) (ISBN 2-232-12242-5), p. 373-375