Farcis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Farcis
Image illustrative de l’article Farcis
Petits farcis à la provençale, aubergine, poivron, tomate, courgette, artichaut, tapenade, olive, huile d'olive, thym, romarin, et terre cuite provençale des cuisine niçoise, et cuisine provençale.

Autres) nom(s) Petits farcis
Lieu d’origine Bassin méditerranéen
Date Ancestrale
Place dans le service Plat principal
Température de service Chaud ou froid
Ingrédients Légumes, farce
Mets similaires Chou farci, aubergines à la bonifacienne, aubergines à la sarde
Classification Cuisine méditerranéenne, cuisine niçoise, cuisine provençale, cuisine de la Provence méditerranéenne, cuisine occitane, régime méditerranéen

Les farcis (ou petits farcis des cuisine niçoise, cuisine provençale, cuisine de la Provence méditerranéenne, et cuisine occitane) sont une spécialité culinaire traditionnelle des cuisine méditerranéenne et régime méditerranéen[1], à base de légumes méditerranéens et de farce.

Préparation[modifier | modifier le code]

Légumes[modifier | modifier le code]

Les légumes farcis de la cuisine méditerranéenne sont généralement réalisés à base d'une multiple variante de légumes du bassin méditerranéen : tomates, poivrons, courgettes, aubergines, choux, potirons, fenouil, artichauts, pomme de terre, oignons, évidés et fourrés d'une farce composée des légumes évidés hachés, viande, ou chair à saucisse (ou poisson), mie de pain durcie, bouillie dans du lait, huile d'olive, herbes et aromates, éventuellement olives, chapelure ou parmesan, et cuits au four.

Les farcis sont consommés aussi bien chauds que froids[2]. La mie de pain peut être remplacée par du riz cuit[3].

Petits farcis niçois[modifier | modifier le code]

Les petits farcis niçois de la cuisine niçoise sont réalisés avec des variétés de tomates, poivrons, courgettes, aubergines, de petite taille.

Fleurs et feuilles[modifier | modifier le code]

Les légumes farcis peuvent être déclinés en recette de petits farcis à base de feuille de vigne (sarma ou dolma), ou fleurs de courgette, ou de potiron (cuisine des fleurs).

Andrée Maureau décrit ce mets comme « aussi somptueux pour les yeux que pour la bouche ». Les fleurs peuvent être farcies de quatre façons : la première avec une farce faite à base de chair à saucisse (ou de viande hachée), mêlée à du pain rassis trempé dans du lait ; la deuxième peut être réalisée à base de ratatouille ou de bohémienne ; la troisième avec de la brousse et de la menthe, tandis que la quatrième est composée de courgettes râpées et d'ail[4].

Accord mets et vin[modifier | modifier le code]

Les farcis sont traditionnellement accompagnés de vins du vignoble de Provence. Soit d'un vin rosé, tel que coteaux-d'aix-en-provence, pierrevert (AOC), coteaux-varois-en-provence ou vin de pays de la Principauté d'Orange, soit d'un vin rouge, comme le côtes-de-provence, côtes-du-rhône (AOC), ventoux (AOC), vinsobres (AOC), gigondas (AOC) ou vacqueyras (AOC), ou d'un vin blanc comme le bandol (AOC), bellet (AOC), cassis (AOC) ou palette (AOC)[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « farci », sur fr.wiktionary.org (consulté en janvier 2021).
  2. Andrée Maureau, op. cit., p. 138-139
  3. « Recettes de viande hachée et de riz », sur recettes.de (consulté le 14 avril 2021).
  4. Andrée Maureau, op. cit., p. 157.
  5. « Accord mets et vin », sur platsnetvins.com (consulté le 14 avril 2021), taper « Petits farcis ».

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andrée Maureau, Tians et petits farcis, Aix-en-Provence, Édisud, coll. « Voyages gourmands », , 212 p. (ISBN 2857449895).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]