Scalaire (physique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scalaire.

En physique, un scalaire qualifie une grandeur dont la valeur ne dépend que du point auquel on l'évalue, et est indépendante du système de coordonnées[1].

Exemples de grandeur scalaire :

La pression, la température, la masse, la densité, la puissance et le potentiel électrique.

Une grandeur scalaire s'oppose à une grandeur vectorielle : la grandeur scalaire a uniquement une valeur mais pas de direction ou de sens. Les mathématiques utilisent la notion de scalaire dans le même sens en algèbre linéaire, indépendamment de toute grandeur physique.

Les quantités scalaires sont invariables par rapport aux rotations de coordonnées (et aux transformations de Lorentz en théorie de la relativité).

Physique des particules[modifier | modifier le code]

En physique des particules scalaire qualifie une particule de spin nul[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Richard Taillet, Loïc Villain et Pascal Febvre, Dictionnaire de physique, Bruxelles, De Boeck, , p. 616.