Communauté de communes du canton de La Chambre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes du canton de La Chambre
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Forme Communauté de communes
Siège Saint-Étienne-de-Cuines
Communes 12
Président Christian Rochette
Date de création
Code SIREN 247300361
Démographie
Population 7 231 hab. (2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Superficie 295,29 km2
Liens
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes du canton de La Chambre, anciennement Communauté de communes de la Vallée du Glandon, est une intercommunalité française située dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La communauté de communes du canton de La Chambre se situe au cœur de la vallée de la Maurienne, à l'ouest du Parc national de la Vanoise, entre les cols de Madeleine et du Glandon. Son altitude varie entre 360 mètres à La Chapelle et 2 908 mètres sur la commune de Saint-Colomban-des-Villards.

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté de communes de la vallée du Glandon est créée par arrêté préfectoral du 2 janvier 2002. Elle succède au district des Villards — vallée des Villards — qui ne regroupait que les deux communes de Saint-Alban-des-Villards et Saint-Colomban-des-Villards.

Le 22 mars 2007, la commune de Sainte-Marie-de-Cuines adhère à la communauté qui est alors la plus petite intercommunalité du département de Savoie.

Le 1er janvier 2014, les onze autres communes du canton de La Chambre rejoignent la communauté de communes, en vertu d'un arrêté préfectoral du 30 mai 2013. Lors de son premier conseil communautaire à 14 communes le 7 janvier 2014, les statuts sont modifiés et l'intercommunalité prend le nom de communauté de communes du canton de La Chambre[1].

Le , création de la commune nouvelle de Saint François Longchamp en remplacement des communes de Saint-François-Longchamp, Montaimont et Montgellafrey.

Composition[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité regroupe les 12 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Étienne-de-Cuines
(siège)
73231 Cuinains 20,50 1 190 (2015) 58
La Chambre 73067 Chambrains 3,20 1 148 (2015) 359
La Chapelle 73074 Chapelains 12,28 339 (2015) 28
Les Chavannes-en-Maurienne 73083 Chavannais 4,69 255 (2015) 54


Notre-Dame-du-Cruet 73189 Cruélins 1,90 223 (2015) 117
Saint-Alban-des-Villards 73221 Villarinches ou Villarins 24,02 103 (2015) 4
Saint-Avre 73224 Saint-Avrains 3,64 868 (2015) 238
Saint-Colomban-des-Villards 73230 Villarins 81,12 173 (2015) 2
Saint François Longchamp 73235 Inversaires 60,68 460 (2015) 8
Saint-Martin-sur-la-Chambre 73259 Saint-Martenains 4,69 541 (2015) 115
Saint-Rémy-de-Maurienne 73278 Rémiliens 44,26 1 282 (2015) 29
Sainte-Marie-de-Cuines 73255 Cuinains 14,95 812 (2015) 54

Administration[modifier | modifier le code]

Statut[modifier | modifier le code]

Le regroupement de communes a dès sa création pris la forme d’une communauté de communes. L’intercommunalité est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 247 300 361. Son activité est enregistrée sous le code APE 8411Z

Présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs.
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
? 2014 Claude André    
2014 2015 Norbert Combet    
2015 en cours Christian Rochette    

Conseil communautaire[modifier | modifier le code]

À la suite de la réforme des collectivités territoriales de 2013, les conseillers communautaires dans les communes de plus de 1000 habitants sont élus au suffrage universel direct en même temps que les conseillers municipaux. Dans les communes de moins de 1000 habitants, les conseillers communautaires seront désignés par le conseil municipal élu l'ordre du tableau des conseillers municipaux en commençant par le maire puis les adjoints et enfin les conseillers municipaux. Les règles de composition des conseils communautaires ayant changé, celui-ci comptera à partir de mars 2014 trente conseillers communautaires qui sont répartis selon la démographie :

Bureau[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire élit un président et des vice-présidents. Ces derniers, avec d'autres membres du conseil communautaire, constituent le bureau. Le conseil communautaire délègue une partie de ses compétences au bureau et au président.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
1968 1975 1982 1990 1999 2010
5 5305 4915 7065 9426 1957 186
(Sources : Insee[2])
Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges de la Communauté de communes du canton de La Chambre en 2010 en pourcentage[3].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
1,4 
8,2 
75 à 89 ans
11,6 
15,2 
60 à 74 ans
15,3 
22,1 
45 à 59 ans
21,3 
20,8 
30 à 44 ans
19,3 
13,9 
15 à 29 ans
14,1 
19,6 
0 à 14 ans
17,0 
Pyramide des âges en Savoie en 2010 en pourcentages[4].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,5 
6,1 
75 à 89 ans
9,0 
13,8 
60 à 74 ans
14,4 
24,2 
45 à 59 ans
22,3 
22,5 
30 à 44 ans
21,1 
15,0 
15 à 29 ans
14,6 
18,0 
0 à 14 ans
18,1 

Compétences[modifier | modifier le code]

Les actions qu'entreprend la Communauté de communes du canton de La Chambre sont celles que les communes ont souhaité lui transférer. Ces dernières sont définies dans ses statuts.

  • Collecte des déchets des ménages et déchets assimilés
  • Traitement des déchets des ménages et déchets assimilés
  • Politique du cadre de vie
  • Protection et mise en valeur de l'environnement
  • Service extérieur de Pompes funèbres
  • Action sociale
  • Action de développement économique (Soutien des activités industrielles, commerciales ou de l'emploi, Soutien des activités agricoles et forestières...)
  • Tourisme
  • Construction ou aménagement, entretien, gestion d'équipements ou d'établissements culturels, socioculturels, socio-éducatifs, sportifs
  • Etablissements scolaires
  • Activités culturelles ou socioculturelles
  • Création et réalisation de zone d'aménagement concertée (ZAC)
  • Aménagement rural
  • Création, aménagement, entretien de la voirie
  • Programme local de l'habitat
  • Politique du logement social
  • Acquisition en commun de matériel

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]