Vallée des Villards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vallée des Villards
Vue de la vallée des Villards.
Vue de la vallée des Villards.
Massif Chaîne de Belledonne / Massif des Arves (Alpes)
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Coordonnées géographiques 45° 17′ nord, 6° 13′ est

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Vallée des Villards

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Vallée des Villards
Orientation nord-est
Longueur 17 km
Type Vallée glaciaire
Écoulement Glandon
Voie d'accès principale D927

La vallée des Villards, appelée aussi vallée du Glandon, est une vallée des Alpes françaises située en Savoie. Elle est formée par la rivière Glandon, un affluent de l'Arc.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La vallée porte le nom de combe ou vallée des Villards et parfois celui du Glandon en référence au torrent du même nom[1],[2]. Le torrent est mentionné au XVIe siècle[3]. Le mot Glandon semble probablement d'origine celtique, correspondant à *Glennos, désignant une « vallée (...) vallée profonde »[4].

Le toponyme de Villard dérive du latin villa, désignant un « village, hameau »[5],[6],[7]. En Maurienne, il est utilisé au pluriel pour qualifier des hameaux ou des fermes isolées sur les versants de la vallée[5]. Le toponyme Villariis apparaît dans une charte de 1123 indiquant la présence de deux églises « ecclesias de Villariis »[8].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La vallée des Villards est la vallée où s'écoule le torrent de montagne, le Glandon. Elle se trouve entre les massifs de Belledonne et des Arves. Elle est reliée à la vallée de l'Eau d'Olle par le col du Glandon. Cette définition géographique coïncide presque avec la définition administrative du « Pays des Villards » qui, quant à lui, se situe également pour une partie dans la vallée de l'Eau d'Olle.

La vallée correspond à une partie d'un synclinal situé entre le col de la Madeleine et la combe d'Olle, dont on retrouve la suite avec la vallée du Bugeon, sur le versant opposé de la Maurienne[9].

Communes de la vallée[modifier | modifier le code]

La vallée du Glandon regroupe principalement les communes de Saint-Alban-des-Villards et de Saint-Colomban-des-Villards[5], auxquels on peut ajouter des hameaux des communes de Saint-Étienne-de-Cuines et de Sainte-Marie-de-Cuines.

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence humaine de la vallée remonte Néolithique avec la présence d'une pierre à cupules dans la combe du Merlet, sur la commune de Saint-Alban-les-Villards, ainsi qu'une autre au col du Glandon, sur la commune de Saint-Colomban-les-Villards[10],[11].

Une voie romaine secondaire est établie dans la vallée, permettant de rejoindre la vallée de l'eau d'Olle[10]. On trouve à proximité du col du Glandon un objet en bronze et un aureus de Caligula[10],[12].

Les deux paroisses de la vallée des Villards, avec celle de Saint-Étienne-de-Cuines, appartiennent à la châtellenie de Cuines[13]. Elle devient le un comté[13].

Économie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Demotz et François Loridon, 1000 ans d'histoire de la Savoie : La Maurienne, vol. 2, Cléopas, , 845 p. (ISBN 978-2-9522-4597-5), p. 314.
  • Michèle Brocard, Maurice Messiez-Poche et Pierre Dompnier, Histoire des communes savoyardes : La Maurienne - Chamoux - La Rochette (vol. 3), Roanne, Éditions Horvath, , 558 p. (ISBN 978-2-7171-0289-5).
  • Pierre Bozon, La vallée des Villards : les travaux et les jours d'autrefois dans une haute vallée de Savoie, Imprimeries réunies de Chambéry, , 126 p. (ISBN 978-2-86349-011-2)
  • Pierre Bozon, Le Pays des Villards en Maurienne, Éditions des "Cahiers de l'Alpe", , 291 p.
  • Pierre Bozon, « L'émigration dans la vallée des Villards (Maurienne) », Revue de géographie alpine, vol. 31, no 1,‎ , p. 119-135 (lire en ligne)
  • Pierre Bozon, « Un record de décadence dans les Alpes du Nord : La vallée des Villards », Revue de géographie alpine, vol. 57, no 2,‎ , p. 277-294 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Autres vallée environnantes :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thérèse Leguay et Jean-Pierre Leguay, La Savoie, Éditions De Borée, , 128 p. (ISBN 978-2-84494-030-8), p. 114.
  2. Louis Chabert, Jean-Marie Albertini, Jacques Champs et Pierre Préau, Un Siècle d'économie en Savoie : 1900-2000, La Fontaine de Siloé, (ISBN 978-2-8420-6157-9), p. 14.
  3. Adolphe Gros, Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, La Fontaine de Siloé (réimpr. 2004) (1re éd. 1935), 519 p. (ISBN 978-2-84206-268-2, lire en ligne), p. 212.
  4. François Falc'hun, Bernard Tanguy, Les noms de lieux celtiques ... : Vallées et plaines, Éditions armoricaines, , 63 p., p. 41.
  5. a, b et c Hubert Bessat et Claudette Germi, Les noms du patrimoine alpin : Atlas toponymique II, Savoie, Vallée d'Aoste, Dauphiné, Provence, vol. 2, Ellug, , 464 p. (ISBN 978-2-8431-0052-9), p. 192-215, « 6.1 Ville, Villard, « village, hameau » ».
  6. Adolphe Gros, Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, La Fontaine de Siloé (réimpr. 2004) (1re éd. 1935), 519 p. (ISBN 978-2-84206-268-2, lire en ligne), p. 500.
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, vol. 3 : Formations dialectales (suite) ; formations françaises, Genève, Librairie Droz, coll. « Publications romanes et françaises » (no 195), , 1852 p. (lire en ligne)., p. 1436.
  8. Bozon 1970, p. 117.
  9. Paul Mougin, Les torrents de la Savoie, La Fontaine de Siloé, (réimpr. 2001), 1251 p. (ISBN 978-2-8420-6174-6, notice BnF no FRBNF38937890, lire en ligne), p. 1147.
  10. a, b et c « Le patrimoine - IR6 - En Maurienne d'Aiton à la vallée des Villards », sur le site du Conseil départemental de la Savoie - www.savoie.fr (consulté le 14 novembre 2015).
  11. Jean Prieur, Aimé Bocquet, Michelle Colardelle, Jean-Pierre Leguay, Jean Loup, Jean Fontanelle, Histoire de Savoie - La Savoie des origines à l'an mil - Histoire et archéologie, Rennes, Ouest France Université, , 442 p. (ISBN 2-85882-495-9, lire en ligne), p. 131-132. .
  12. Muguette Berment, « Un col, un jour. Bienvenue au paradis des grands rapaces », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne).
  13. a et b Demotz, Loridon 2008, p. 231.