Communauté de communes Rives de Moselle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes Rives de Moselle
Blason de Communauté de communes Rives de Moselle
Communauté de communes Rives de Moselle
Siège de la communauté de commune Rives de Moselle
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Forme Communauté de communes
Siège Maizières-lès-Metz
Communes 20
Président Julien Freyburger (DVD)
Budget 65 815 447  (2014)
Date de création
( pour la forme actuelle)
Code SIREN 200 039 949
Démographie
Population 50 951 hab. (2014)
Densité 404 hab./km2
Géographie
Superficie 126 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes Rives de Moselle
Liens
Site web rivesdemoselle.fr
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes Rives de Moselle est une communauté de communes située dans le département de la Moselle en région Grand Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le District nord de l’agglomération messine, regroupant initialement douze communes, est créée le afin de lutter contre le déclin de l'industrie et de la sidérurgie, activités phares de la région de Maizières-lès-Metz dans les années 1970. La communauté se situe entre Thionville et Metz, aux portes de l'agglomération messine.

À la fin des années 1980 et au début des années 1990, la collectivité met en place deux nouveaux projets relatifs tous deux à la création de zones d'activités. Il s'agit précisément de la zone d'activités commerciales de La Fontaine des Saints située sur la partie est de la communauté de communes.

En 1997, la structure devient le district de Maizières-lès-Metz. Cette étape est importante dans l'histoire de la communautés de communes car elle marque l'indépendance de la ville de Maizières-les-Metz et de son territoire vis-à-vis de l'agglomération de la commune de Metz.

Le , le district devient la communauté de communes de Maizières-lès-Metz. Elle est la première intercommunalité à fiscalité propre de Moselle. Lors de cette année 2002, trois nouvelles communes sont venues rejoindre la communauté de communes : Antilly, Charly-Oradour et Malroy.

Le , la communauté de communes de Maizières-lès-Metz fusionne avec la communauté de communes du Sillon mosellan pour devenir la communauté de communes Rives de Moselle[1]. Elle regroupe ainsi la totalité des communes des deux anciennes communautés. Cette fusion a été décidée par la Commission Départementale de Coopération Intercommunale le sur la proposition du Préfet de la Moselle afin de se mettre en conformité avec la loi du qui exclut toute discontinuité à l’intérieur d’une intercommunalité. En effet, la communauté de communes de Maizières-lès-Metz était coupée par celle du Sillon mosellan.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Le logotype actuel se veut moderne, tout en courbes afin d'exprimer le dynamisme et la volonté de rassemblement du territoire. L'identité graphique s’appuie sur deux couleurs, le bleu et le vert, qui symbolisent l’eau (la Moselle et ses affluents) et l’environnement. La croix, clin d'œil à la croix de Lorraine, représente le territoire carrefour qu’est la communauté de communes Rives de Moselle.

Les compétences[modifier | modifier le code]

Les compétences de la communauté de communes Rives de Moselle sont les suivantes :

  • le développement économique (création et gestion des zones ou parcs d’activité, création et gestion de bâtiments relais, etc.),
  • l’aménagement communautaire (création de zones d’aménagement concerté, élaboration du Schéma de Cohérence Territorial, etc.),
  • la politique du logement et du cadre de vie,
  • la collecte et le traitement des déchets ménagers et les déchèteries,
  • l’assainissement des eaux usées, l’assainissement non collectif,
  • la politique de développement touristique et de loisirs (création de pistes cyclables),
  • la création et l’entretien des maisons de retraite et des logements séniors,
  • le salage et balayage des voies communales,
  • le déploiement d’un réseau de fibres optiques dans les parcs d’activité et pour les foyers (FTTH),
  • la création et la gestion de Maisons de Santé Pluridisciplinaires,
  • la création et gestion des équipements aquatiques.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle regroupe 20 communes[2] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Maizières-lès-Metz
(siège)
57433 Maiziérois 8,82 11 066 (2014) 1 255


Antilly 57024 4,74 158 (2014) 33
Argancy 57028 Argançois 11,45 1 346 (2014) 118
Ay-sur-Moselle 57043 Ayens 4,69 1 487 (2014) 317
Chailly-lès-Ennery 57125 7,29 330 (2014) 45
Charly-Oradour 57129 Carlésiens 6,77 688 (2014) 102
Ennery 57193 7,24 1 955 (2014) 270
Fèves 57211 Févots 4,80 988 (2014) 206
Flévy 57219 Fléviens 11,58 586 (2014) 51
Gandrange 57242 Gandrangeois 4,08 2 793 (2014) 685
Hagondange 57283 Hagondangeois 5,50 9 343 (2014) 1 699
Hauconcourt 57303 Hauconcourtais 7,90 556 (2014) 70
Malroy 57438 3,54 374 (2014) 106
Mondelange 57474 Mondelangeois 4,10 5 880 (2014) 1 434
Norroy-le-Veneur 57511 Noverois 8,45 1 032 (2014) 122
Plesnois 57546 Plesnoissiens 3,11 796 (2014) 256
Richemont 57582 Richemontais 8,48 1 887 (2014) 223
Semécourt 57645 Semécourtois 2,30 932 (2014) 405
Talange 57663 Talangeois 3,70 7 679 (2014) 2 075
Trémery 57677 Trémerois 7,53 1 075 (2014) 143

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1er janvier 2014 14 avril 2014 Jean-Louis Michel    
14 avril 2014 en cours Jean-Claude Mahler DVD Maire d'Hagondange (depuis 1995)
Conseiller général du canton de Maizières-lès-Metz (1992-1998)

Les parcs d’activités[modifier | modifier le code]

  • Pôle Euro Transit : près de 110 entreprises y sont implantées, dans les secteurs d’activités du transport et de la logistique (DHL, Gefco, Calberson, Pomona, Michelin…), mais également de la production industrielle (PSA, France Transfo, air Liquide…) et du négoce (Bergerat Monnoyeur, CMPM…) Ce parc totalise environ 7 200 emplois. De par sa situation géographique, à moins de 15 km au nord de Metz, ce site est particulièrement attractif. Accessible par la D1, voie rapide directement connectée à l’A4 et à son croisement avec l’A31, Eurotransit bénéficie également d’une desserte ferroviaire raccordée à la gare de triage de Metz-Woippy.
  • La Fontaine des Saints : extension du pôle industriel, ce secteur accueille essentiellement des activités de logistique et de transport. Foncier disponible : 16,46 hectares. Prix de vente : compris entre 26,72 et 28,72 € HT/m² (selon la surface et la localisation)
  • Les Jonquières : ce secteur, situé sur les communes d’Ennery et d’Argancy, regroupe une quarantaine d’entreprises (industrie, logistique et négoce). Une extension a été réalisée en 2009 sur une superficie cessible totale de 5,1 hectares. Aujourd’hui, il reste à commercialiser 2,2 hectares de terrains, au prix de 36 € HT/m², déduction faite de l’abaissement de prix consenti par la Communauté de Communes.
  • Les Begnennes : à vocation essentiellement tertiaire, le parc des Begnennes peut également accueillir des activités artisanales, hôtelières et de restauration. Ce parc fait partie d’un projet global : positionné en façade de la route départementale 1, il est complété à l’est par un lotissement d’habitat mis en œuvre par la commune. Le parc d’activités Les Begnennes se trouve au sud de la commune d’Ennery, en face de la zone des Jonquières.
  • Velers Jacques : parc d'activités d'une superficie de 5 hectares. Il est situé à Ay-sur-Moselle, en bordure de la RD1. Entièrement commercialisé à ce jour, il compte une dizaine d’entreprises, principalement dans les secteurs d’activités de l’artisanat et du négoce. Au début de l’année 2010, les élus communautaires ont pris la décision d’engager des travaux de requalification de ce parc.
  • Val Euro Moselle Nord : ce parc a été créé au début des années 1990, au croisement des autoroutes A4 et A31. Initialement conçu pour accueillir de grandes implantations industrielles, ce parc était composé de parcelles de grande taille, dont une partie sont raccordées à la gare de triage de Metz-Woippy. Aujourd’hui, les élus communautaires ont pris la décision de réaménager ce parc, afin de pouvoir offrir de grandes parcelles industrielles, mais également des terrains de taille plus modeste. Le coût prévisionnel de cette opération est estimé à 4 315 089 € HT. Les démarches nécessaires à la création d’une zone d’aménagement concerté et à la redéfinition du parcellaire ont été engagées début 2011.
  • Val Euro Moselle Sud : ce parc accueille des activités artisanales, tertiaires et commerciales sur environ 50 hectares. En tout ce sont plus de 75 entreprises qui se sont installées ici. Cela représente près de 800 emplois.
  • Eco Parc Val Euro Moselle : ce parc est destinée aux activités du secteur tertiaire supérieur, aux activités technologiques, médicales et de formation et aux entreprises ayant engagé une démarche Environnementale (Type ISO 14001). L'Eco Parc a un double objectif :
    • offrir aux entreprises un espace paysager fonctionnel disposant d’équipements à la pointe de la technologie,
    • offrir un lieu de vie aux salariés mais également à la population locale (espaces boisés, chemins piétons, pistes cyclables…).

Val Euro Moselle c'est 78 hectares qui seront viabilisés progressivement, dans le but de proposer aux entreprises 33 hectares de terrains cessibles.

  • Parc artisanal Val Euromoselle : ce parc est mis en œuvre en deux phases. La première tranche, opérationnelle depuis fin 2010, s’étend sur une superficie de 4,8 hectares. Vingt parcelles, dont les surfaces sont comprises entre 1 200 et 2 000 m2 environ. Grâce à l’investissement de l’aménageur EMD, du maître d’œuvre ITB et des entreprises Muller Assainissement et Jean Lefebvre, le planning de mise en service est respecté. L’aménagement des 4,8 ha a demandé un investissement de 1 600 000 euros HT et suscite déjà un grand intérêt de la part des artisans. Les premiers compromis de vente sont en cours de signature et 50 % des parcelles sont déjà réservées par des entreprises très diverses.

La seconde tranche sera réalisée prochainement, sur un périmètre prévisionnel de 18 hectares, ce qui représentera une cinquantaine de parcelles.

Voies vertes[modifier | modifier le code]

Les élus de cette structure ont souhaité créer un schéma de voies vertes pour permettre à tous des déplacements sécurisés. À terme, ce sont plus de 80 kilomètres de voies vertes qui seront dédiés aux cyclistes, aux rollers et piétons. Pour une découverte agréable de nos villages et nos paysages.

Au total, ce sont cinq voies vertes :

  • boucle 1 : Eco Parc, Plesnois, Norroy-le-Veneur, Aumont, Fèves, Semécourt (8,2 km)
  • boucle 2 : Flévy, Ennery, Ay-sur-Moselle, Trémery (7,5 km)
  • boucle 3 : Ennery, Chailly-lès-Ennery, Rugy (7,5 km)
  • boucle 4 : Antilly, Argancy, Olgy, Rugy, Chailly-lès-Ennery (11 km)
  • boucle 5 : Charly Oradour, Malroy, Olgy, Argancy (11 km)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. La communauté de communes sur le site de la CC
  2. Les communessur le site de la CC