Club Valdaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Club Valdaï
Image dans Infobox.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Siège
Pays
Organisation
Site web

Le club de discussion Valdaï (en russe Международный дискуссионный клуб «Валдай») est un forum international annuel qui vise à rassembler des experts pour débattre de la Russie et de son rôle dans le monde.

Valdai logo eng3.JPG

La mission du club est de créer une plateforme internationale pour permettre aux élites russes de débattre du développement du pays et de son rôle dans le monde, avec des experts étrangers issus du monde académique, de la politique et des médias[1].

Le club Valdaï défend la vision d'un monde multipolaire, par opposition à un monde unipolaire dominé par les États-Unis d'Amérique[2]. Selon Le Monde en 2017, c'est un « think tank pro-Kremlin »[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Le club a été créé en 2004 par l'agence de presse RIA Novosti et d'autres publications russes[4],[5]. Il a été nommé d'après le lieu de la première rencontre à Novgorod, près du lac Valdaï[6].

Vladimir Poutine, qui en a souhaité la création, assiste aux rencontres, ainsi que plusieurs ministres[7].

Un des principaux conseillers du Club Valdaï est l’ancien député européen (FN) Yvan Blot. Cet ancien cadre du FN, puis du MNR (Mouvement national républicain) de Bruno Mégret, fut aussi le cofondateur du Club de l’horloge, un cercle de réflexion réunissant des hauts fonctionnaires de droite et d’extrême droite.[8]

Édition 2013[modifier | modifier le code]

Cette édition a été la plus commentée en France, notamment à la suite des prises de positions de François Fillon sur le dossier syrien[9],[10]. Le forum a également été marqué par une déclaration de Vladimir Poutine qui a affirmé que "la Russie a toutes les raisons de croire que l'utilisation des armes chimiques en Syrie était une provocation astucieuse"[11]. Il s'y est en outre prononcé pour un retour de la Russie à ses valeurs chrétiennes[12].

Édition 2012[modifier | modifier le code]

L'économiste français Jacques Sapir, qui était présent, y a salué le "discours de vérité sur la zone euro" de Vladimir Poutine, qui a néanmoins "réaffirmé que la Russie faisait confiance aux gouvernements européens pour régler la crise"[13].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Valdaï, le Davos russe, L'Express, 02/09/2010
  2. Club Valdaï: les experts constatent l'avènement d'un monde multipolaire, RIANovosti, 16/09/2013
  3. « Jacques Sapir, premier du « non » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) « About », sur Valdai Club (consulté le ).
  5. Le Club Valdaï tient sa conférence 2013, Lemag.ma, 23.04.2013
  6. Rien de neuf à Moscou: Club Valdaï, LeMonde.fr, 27.07.2008
  7. Frédéric Charillon, Guerres d'influence: Les États à la conquête des esprits, Odile Jacob, (ISBN 978-2-7381-5511-5, lire en ligne), p. 121
  8. [1], Mediapart.fr, 25.06.2018
  9. François Fillon critique la France en Russie devant Vladimir Poutine http://www.leparisien.fr/international/syrie-fillon-critique-la-france-devant-poutine-19-09-2013-3151209.php], Le Point, 19.09.2013
  10. En déplacement en Russie, François Fillon crée à nouveau la polémique, Le Monde, 20.09.2013
  11. Poutine: l'utilisation d'armes chimiques en Syrie est une provocation http://french.ruvr.ru/news/2013_09_19/Poutine-lutilisation-des-armes-chimiques-en-Syrie-est-une-provocation-3707/], la Voix de la Russie, 19.09.2013
  12. Vladimir Poutine, croisé des "valeurs chrétiennes", Le Figaro, 22.09.2013
  13. Poutine au Club Valdaï: un "discours de vérité" sur la zone euro, RIANovosti, 26/10/2012