Claude Laydu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claude Laydu
Naissance
Etterbeek (Belgique)
Nationalité

Drapeau de la Suisse Suisse

Drapeau de la Belgique Belge
Décès (à 84 ans)
Massy (France)
Profession Acteur et producteur de télévision
Films notables Journal d'un curé de campagne
Séries notables Bonne nuit les petits

Claude Laydu, né le à Etterbeek et mort le 29 juillet 2011 à Massy, est un comédien et producteur de télévision helvético-belge. Il est le créateur et producteur de la série télévisée Bonne nuit les petits.

Biographie[modifier | modifier le code]

Scène de Unser Sandmännchen

Comédien[modifier | modifier le code]

Claude Laydu, d'origine suisse[1], est né le à Etterbeek[2]. Il a deux frères dont l'un, Louis, est le patron du club de jazz bruxellois La Rose Noire et l'autre, Jean-Jacques, un trompettiste, coqueluche de la jeunesse bruxelloise au début des années 1950[3].

En 1947, il se rend à Paris[1] où il prend des cours au Conservatoire national supérieur d'art dramatique[4]. Il rejoint la compagnie Renaud-Barrault et débute sur scène au Théâtre Marigny avant d'obtenir, en 1951, le rôle principal dans le film de Robert Bresson : Le Journal d'un curé de campagne, tiré de l'œuvre de Georges Bernanos[4]. Pendant près de dix ans, il mène ensuite une carrière d'acteur de cinéma en France et en Italie et rencontre son épouse, la comédienne Christine Balli, avec laquelle il partage l'affiche du film Italienisches capriccio en 1962[4].

Bonne nuit les petits[modifier | modifier le code]

S'inspirant d'un programme pour enfants de la télévision est-allemande — Unser Sandmännchen (Le Petit marchand de sable) — qu'il a vue au cours d'un tournage en 1960[5], Claude Laydu imagine un programme pour enfant constitué de courtes saynètes mettant en scène des marionnettes, qu'il intitule Bonne nuit les petits.

Le programme est créé et conçu avec son épouse[6] Christine[7], qui fabrique notamment la marionnette de Nounours, tandis que son mari prête sa voix au personnage du Marchand de sable[8].

Les deux enfants du couple, Jean-Baptiste et Dominique, seront les premiers testeurs et critiques du programme ; cette dernière, qui pratique la flûte à bec, inspire d'ailleurs le générique interprété au pipeau par le Marchand de sable[6],[9]. Fin 1961, Claude Laydu produit deux émissions pilotes qu'il propose à la RTF[8] qui commande 12 émissions pour Noël 1962[5]. La série — dont Claude Laydu est à la fois l'auteur et le producteur — rencontre un grand succès en France, en Belgique et aux Pays-Bas et connait plusieurs séries (1962-1973, 1976, 1995-1997) ainsi qu'elle engendre de nombreux produits dérivés (disques, journal, cassettes VHS, DVD…) au fil des ans[5].

Claude Laydu meurt de problèmes cardiaques le [10] à Massy[2]. Il est enterré au cimetière du Montparnasse (division 9).

Théâtre[modifier | modifier le code]

Tombe de Claude Laydu au cimetière du Montparnasse (division 9).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b C.P., « «Bonne nuit les petits» perd son créateur », sur www.20minutes.fr, (consulté le 29 juillet 2017)
  2. a et b Laydu, Claude (1927-2011), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 61124-chfre (consulté le 30 juillet 2017)
  3. Marc Danval, Toots Thielemans, Bruxelles, Racine, , 170 p. (ISBN 978-2-87386-457-6, lire en ligne), p. 135
  4. a b et c (en) Harris M. Lentz, Obituaries in the Performing Arts, 2011, McFarland, , 399 p. (ISBN 978-0-7864-9134-6, lire en ligne), p. 198
  5. a b et c Jean-Marc Lagarde, « Bonne nuit les petits : L’histoire du « marchand de sable » et du « Sandmann » », Documents, revue du dialogue franco-allemand, nos 1/07,‎ , p. 51-56
  6. a et b Isabelle Castéra, « La petite sœur cachée de Nicolas et Pimprenelle », sur sudouest.fr, (consulté le 29 juillet 2017)
  7. Sonia Blondet Rodríguez, « A Chalon-sur-Saône, la star du salon, c'est lui ! », Info Chalon,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  8. a et b « Claude Laydu, créateur de Bonne nuit les petits, est mort », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  9. Aymeric Parthonnaud, « Antoine Berge, le joueur de pipeau de Bonne nuit les petits est mort », sur rtl.fr, (consulté le 26 octobre 2014).
  10. « Bonne nuit les petits orphelin », sur Le Figaro, et Marie-Hélène Soenen, « Bonne nuit Claude Laydu », sur Télérama, .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Laydu et Christine Laydu (ill. Romain Simon), Nounours et le marchand de sable, Hemma, , 97 p. (ISBN 978-2-8006-5485-0)
  • Claude Laydu, Christine Laydu et Dominique Laydu, Bonne nuit les petits : Le petit chat et le ballon lune, Chalon-sur-Saône, Éveil et découvertes, , 32 p. (ISBN 978-2-35366-235-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]