Cizer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cizer
RO SJ Pria 14.JPG
Nom local
(ro) CizerVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Cizer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
71,23 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Cizer jud Salaj.png
Démographie
Population
2 196 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
30,8 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Liviu Nicolae Farcas (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Cizer (d), Plesca (d), PriaVoir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
457075Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Cizer, nommée populairement Țiser (en hongrois Csizér) est une commune roumaine du județ de Sălaj, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Cizer est située dans le sud du județ, à la limite avec le județ de Cluj, dans les Monts Meseș, sur le cours supérieur de la rivière Crasna, à 16 km au sud de Crasna et à 35 km au sud-ouest de Zalău, le chef-lieu du județ. Le point culminant du județ, le Mont Magura Priei (996 m d'altitude) se trouve sur le territoire du village de Pria.

La municipalité est composée des trois villages suivants (population en 2002)[1] :

  • Cizer (1 741), siège de la commune ;
  • Plesca (211) ;
  • Pria (515).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite de la commune date de 1219 sous le nom de Cesar. En 1329, elle apparaît sous le nom de Chyzer et en 1575 sous celui de Thizér.

La commune, qui appartenait au royaume de Hongrie, faisait partie de la Principauté de Transylvanie et elle en a donc suivi l'histoire.

Après le compromis de 1867 entre Autrichiens et Hongrois de l'Empire d'Autriche, la principauté de Transylvanie disparaît et, en 1876, le royaume de Hongrie est partagé en comitats. Cizer intègre le comitat de Szilágy (Szilágymegye).

À la fin de la Première Guerre mondiale, l'Empire austro-hongrois disparaît et la commune rejoint la Grande Roumanie.

En 1940, à la suite du Deuxième arbitrage de Vienne, elle est annexée par la Hongrie jusqu'en 1944. Elle réintègre la Roumanie après la Seconde Guerre mondiale.

Mont Măgura Priei

Politique[modifier | modifier le code]

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[2] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, à l'époque austro-hongroise, la commune comptait 3 418 Roumains (96,39 %) et 120 Hongrois (3,4 %)[1].

En 1930, on dénombrait 3 707 Roumains (96,49 %), 9 Hongrois (0,23 %), 59 Juifs (1,54 %) et 67 Tsiganes (1,74 %)[1].

En 1956, après la Seconde Guerre mondiale, 4 214 Roumains (99,90 %) côtoyaient 4 Hongrois (0,10 %)[1].

En 2002, la commune comptait 2 221 Roumains (90,02 %) et 242 Tsiganes (9,80 %)[2]. On comptait à cette date 1 072 ménages et 1 442 logements[3].

Évolution démographique
1850 1880 1900 1910 1920 1930 1941 1956 1966
2 3322 7293 2013 5463 4173 8424 1194 2183 860
1977 1992 2002 2007 - - - - -
3 8022 7382 4672 441[4]-----

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'agriculture, l'élevage, l'exploitation des fôrêts (26 % du territoire communal) et la transformation du bois. le tourisme de randonnée dans les Monts Meseș (flore et faune très riches) est également un atout de la commune

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Cizer est située sur la route régionale DSJ108G qui mène vers Crasna au nord et vers le județ de Cluj au sud.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Cizer dans le Musée de Cluj.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]