Citrus depressa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le shikuwasa, du japonais シークヮーサー est un agrume cultivé au Japon dans les îles Ryūkyū (Préfecture d'Okinawa) et à Taïwan.

Le fruit est récolté vert pour son jus acide.

Le mot shikuwasa désigne en français la plante et le fruit.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Citrus × depressa, ou C. pectinifera Tanaka, est apparenté aux mandarines et aux C. tachibana – du genre citrus.

Son nom vernaculaire dans la langue d'Okinawa s'écrit shīkuwāsā (シークワーサー?) : Shi signifie « acide » et kwaasa signifie « ajouter », autrement dit « ce qui donne de l'acidité » ; son nom japonais est citron hirami, où hira signifie « plat », et mi, « substantiel ».

Nombreuses graphies possibles en katakana

Le nom de kugani est adopté pour le variétés cultivées.

En Anglais les noms : taiwan tangerine, flat lemon, hirami lemon se rencontrent.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Shikuwasa est originaire des îles Ryūkyū, d'où il a gagné Taïwan. Il existe encore une bio diversité des variétés sauvages[1]. L'analyse de l'ADN de diverses variétés montre qu'il existerait deux groupes résultant d'hybridation avec différentes mandarines japonaises (Citrus tachibana) [2],[3].

Description[modifier | modifier le code]

Petit arbre buissonnant d'environ 5 m., vigoureux et dense, fructifère. La floraison blanche a lieu en avril (diamètre de la fleur 3 cm). Le fruit se récolte à compter de juillet à septembre à Okinawa[4], fin septembre en climat tempéré chaud. [1]

Le fruit est petit (diamètre 2,5 à 4 cm, hauteur 2 à 3 cm, poids de 25 à 60 g), déprimé aux pôles, à péricarpe (écorce) fin. Il contient 8 ou 10 quartiers spécialement juteux et des graines. La pulpe est molle et gélatineuse. Le jus acide, laisse en bouche une saveur riche[5]. L'essence contenue dans le péricarpe a un parfum de mandarine satsuma.

Culture[modifier | modifier le code]

Une bouteille de jus de shikuwasa (10 % de fruit)

La rusticité est comparable au calamondin, Zone USDA 9a en situation protégée, autrement dit il supporte des petits gels matinaux brefs et doit être protégé des vents froids.

Il accepte bien la culture en pot.

Cultivars[modifier | modifier le code]

De nombreuses variétés ont été inventoriées d'ile en ile, sont principalement rapportées : Kaachi (le plus acide mais amer), Izumi kugani (le moins acide), Katsuyama kugani, Ogimi kugani, - ces quatre représentent 90% de la production d'Okinawa - et Ishikunibu, Hijyakunibu, Kabishi et Fusubuta. La production était de 3000 t. en 2009[6],[7].

Il existe des cultivar sans graine (seedless)

Nutrition[modifier | modifier le code]

Quelques publications donnent des effets favorables en expérimentation animale : effet anti obésité [8], effet l'effet hépatoprotecteur du jus[9] ou in vitro : anti-métastatique du cancer gastrique[10] ou de la langue[11].

Utilisation du fruit[modifier | modifier le code]

Le jus est principalement utilisé dans les boissons (alcool de riz awamori + jus de shekwasha + eau) ou en sauce ponzu, en association avec la sauce de soja.

Le jus du fruit est un condiment acide apprécié au Japon où il est commercialisé en bouteille. Le gout du jus des fruits verts est acide, très peu sucré, savoureux, riche et assez équilibré. Le jus est peu coloré. La récolte se poursuit jusqu'à mars ; les fruits jaunissent en hiver sous l'action du froid. Le fruit mûr n'est pas utilisé.

Il est riche en pectine[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ryuji Ishikawa, Nathan Badenoch, Kunimasa Miyagi et Kaname Medoruma, « Multi-lineages of Shiikuwasha (Citrus depressa Hayata) evaluated by using whole chloroplast genome sequences and its bio-diversity in Okinawa, Japan », Breeding Science, vol. advpub,‎ (DOI 10.1270/jsbbs.15151, lire en ligne)
  2. (en) Masashi Yamamoto, Akiko Takakura, Aika Tanabe et Sayuri Teramoto, « Diversity of Citrusdepressa Hayata (Shiikuwasha) revealed by DNA analysis », Genetic Resources and Crop Evolution,‎ , p. 1–10 (ISSN 0925-9864 et 1573-5109, DOI 10.1007/s10722-016-0403-2, lire en ligne)
  3. (en) Iqrar A. Khan, Citrus Genetics, Breeding and Biotechnology, CABI, (ISBN 9781845931933, lire en ligne)
  4. (en) « Citrus depressa »
  5. (en) « Horticultural Varieties of Citrus (chap. 4) », sur http://websites.lib.ucr.edu
  6. (en) Yonathan Asikin, Flavor Characteristics and Biological Functions of Okinawan Sugaryand Citrus Materials( 博士論文全文 ), Kagoshima, Kagoshima University,‎ , 159 p. (lire en ligne)
  7. (en) Yonathan Asikin et al., « The Composition of Volatile Aroma Components, Flavanones, and Polymethoxylated Flavones in Shiikuwasha », Journal og Agrocultural and Food Chemistry,‎ (lire en ligne)
  8. Young-Sil Lee, Byung-Yoon Cha, Kiyoto Saito et Sun-Sil Choi, « Effects of a Citrus depressa Hayata (shiikuwasa) extract on obesity in high-fat diet-induced obese mice », Phytomedicine, vol. 18,‎ , p. 648–654 (DOI 10.1016/j.phymed.2010.11.005, lire en ligne)
  9. Toshiyuki Akachi, Yasuyuki Shiina, Yayoi Ohishi et Takumi Kawaguchi, « Hepatoprotective Effects of Flavonoids from Shekwasha (Citrus depressa) against D-Galactosamine-Induced Liver Injury in Rats », Journal of Nutritional Science and Vitaminology, vol. 56,‎ , p. 60–67 (DOI 10.3177/jnsv.56.60, lire en ligne)
  10. (en) Akiko Minagawa, Yoshihide Otani, Tetsuro Kubota et Norihito Wada, « The Citrus Flavonoid, Nobiletin, Inhibits Peritoneal Dissemination of Human Gastric Carcinoma in SCID Mice », Japanese Journal of Cancer Research, vol. 92,‎ , p. 1322–1328 (ISSN 1349-7006, DOI 10.1111/j.1349-7006.2001.tb02156.x, lire en ligne)
  11. Shinichi Uesato, Hirofumi Yamashita, Ryu Maeda et Yoshiyuki Hirata, « Synergistic Antitumor Effect of a Combination of Paclitaxel and Carboplatin with Nobiletin from Citrus depressa on Non-Small-Cell Lung Cancer Cell Lines », Planta Medica, vol. 80, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant, p. 452–457 (DOI 10.1055/s-0034-1368321, lire en ligne)
  12. (en) Isolation and structural characterisation of pectin from endocarp of Citrus depressa

The Citrus Industry, Herbert John Webber, Leon Dexter Batchelor, University of California Press, 1948

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :