Cimetière de Bruxelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cimetière de Bruxelles
Cimetière de Bruxelles 01.jpg
Pavillons d'entrée
Pays
Région
Commune
Adresse
Zaventemstraat, Veldstraat, Jules Bordetlaan, Evere et avenue du Cimetière de BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
38 hectares
Mise en service
Statut patrimonial
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Evere

(Voir situation sur carte : Evere)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Point carte.svg

Le Cimetière de Bruxelles situé sur le territoire de la commune d'Evere est le cimetière principal de la Ville de Bruxelles, qui possède également le cimetière de Laeken et ceux des anciennes communes de Haren et de Neder-Over-Heembeek. Avec une superficie de 38 hectares, il est le plus étendu des cimetières de la région de Bruxelles-Capitale.

Histoire du cimetière[modifier | modifier le code]

À la suite du décret de l'Empereur Joseph II du 26 juin 1784, interdisant d'ensevelir dans les églises et ordonnant la suppression des cimetières dans l'enceinte des villes, les paroisses de la ville de Bruxelles gestionnaires des cimetières, s'associèrent pour ouvrir trois cimetières à peu de distance des portes, à Saint-Josse-ten-Noode, Saint-Gilles et Molenbeek-Saint-Jean.

Mémorial anglais de Waterloo

Moins d'un siècle plus tard, ces trois cimetières, malgré des agrandissements successifs, sont devenus trop exigus pour répondre à l'extension démographique de la ville, rattrapés par l'urbanisation des communes de la première ceinture, il n'est plus possible de les étendre davantage.

Entre-temps, les autorités municipales ont pris peu à peu l'ascendant sur les fabriques d'églises en ce qui concerne la gestion des cimetières, ce qui sera définitivement établi, après une longue opposition de l'église catholique, par un arrêté en 1864.

Dès 1846, l'idée de la création d'un grand et unique cimetière bruxellois est évoquée. Après bien des projets avortés, ce n'est qu'en 1874 que la ville décide de l'achat d'un premier terrain d'une trentaine d'hectares à Evere, à environ cinq kilomètres du centre de la ville.

Le cimetière inauguré trois ans plus tard par Jules Anspach est d'une conception totalement nouvelle. Contrairement aux nécropoles anciennes avec leur tombes serrées les unes contre les autres, c'est un vaste parc paysager. De larges avenues bordées de monuments relient d'importants ronds-points, des chemins sinueux longent des haies qui délimitent des parcelles plantées de nombreux arbres ou des parterres semés d'herbes. L'entrée flanquée de deux pavillons, ainsi que différentes constructions intérieures sont conçues par Pierre Victor Jamaer, architecte de la ville. Les autorités font déplacer quelque 900 sépultures anciennes de notables depuis les Cimetières qui seront désaffectés vers le nouveau, avec elles, celle de Jacques Louis David, dans un cercueil de plomb, ou d'autres de combattants des deux bords de la bataille de Waterloo.

Mémoriaux[modifier | modifier le code]

L'espace largement disponible a permis l'installation de nombreux monuments commémoratifs et d'espaces particuliers dédiés aux victimes ou combattants de conflits ou d'événements tragiques.

Carré d'honneur militaire belge de 14-18

Parmi ceux-ci:

Personnalités enterrées au cimetière de Bruxelles[modifier | modifier le code]

Tombe de Jean Volders
 Patrimoine classé (1997)[1], concession no 537 (parcelle no 184 G2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté de classement par le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale [(fr) lire en ligne]
  2. Les vieilles tiges, Georges Nelis, Fondateur de l’industrie aéronautique et de l’aviation civile en Belgique [(fr) lire en ligne]
  3. Marc Metdepenningen, Jeanne Van Calck, enfant martyr, aurait eu cent ans, Le Soir, jeudi 18 septembre 1997

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source partielle : Cimetières et nécropoles, éditions de la Région de Bruxelles-Capitale, 2004.

Articles connexes[modifier | modifier le code]