Christine Kangaloo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Christine Kangaloo
Illustration.
Christine Kangaloo en 2008.
Fonctions
Présidente de la république de Trinité-et-Tobago
(élue)
En attente d'investiture –
Élection 21 janvier 2023
Premier ministre Keith Rowley
Prédécesseur Paula-Mae Weekes
Présidente du Sénat de Trinité-et-Tobago

(7 ans, 3 mois et 27 jours)
Président Anthony Carmona
Paula-Mae Weekes
Premier ministre Keith Rowley
Prédécesseur Raziah Ahmed
Successeur Nigel de Freitas
Sénatrice de Trinité-et-Tobago

(7 ans, 3 mois et 27 jours)
Président Anthony Carmona
Paula-Mae Weekes
Premier ministre Keith Rowley
Successeur Richie Sookhai
Biographie
Nom de naissance Christine Carla Kangaloo
Lieu de naissance (Trinité-et-Tobago)
Nationalité Trinidadienne
Parti politique MNP (2001-2015)
Indépendante (depuis 2015)
Diplômée de Université des Indes occidentales
Hugh Wooding Law School
Profession Juge

Christine Kangaloo
Présidents de la république de Trinité-et-Tobago

Christine Kangaloo, née en décembre 1961, est une femme d'État trinidadienne.

Elle est élue présidente de la République lors de l'élection présidentielle du 20 janvier 2023 et prendra ses fonctions le 21 mars 2023[1],[2].

Du 23 septembre 2015 au 17 janvier 2023, elle occupe également la fonction de présidente du Sénat, en plus de nombreux postes ministériels.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christine Kangaloo est diplômée de l'université des Indes occidentales et de la Hugh Wooding Law School et est titulaire d'un diplôme en droit. Le 12 janvier 2001, elle devient membre du Parlement en tant que sénatrice de l'opposition sous le mandat du leader de l'opposition Patrick Manning[3]. Elle est ensuite vice-présidente du Sénat, puis ministre au cabinet du Premier ministre en 2002. Elle est ensuite nommée ministre des Affaires juridiques en 2005[4],[5]. Lors des élections générales de 2007 à Trinité-et-Tobago, elle est élue à la Chambre des représentants en tant que candidate du Mouvement national du peuple (PNM) pour Pointe-à-Pierre et occupe subséquemment le poste de ministre des Sciences, de la Technologie et de l'Éducation tertiaire[6],[7]. Le 23 septembre 2015, elle est élue présidente du Sénat[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gov't congratulates President-elect | Loop Trinidad & Tobago », Loop News (consulté le ).
  2. (en) « Government congratulates President-elect Christine Kangaloo », www.guardian.co.tt (consulté le ).
  3. (en) « Kangaloo to act as President of Trinidad & Tobago », sur Trinidad and Tobago Government News (consulté le )
  4. « The Trinidad Guardian -Online Edition Ver 2.0 » (version du 17 juillet 2020 sur l'Internet Archive)
  5. (en) « The Trinidad Guardian -Online Edition Ver 2.0 » (version du 15 juillet 2020 sur l'Internet Archive)
  6. (en) Richard Lord, « ?PM: Two elections coming this year », Trinidad and Tobago Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. (en) « Battle over Marabella sports ground » (consulté le )
  8. (en) « T&T Gov’t nominates President of the Senate for head of state position », sur caribbean.loopnews.com/ (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]