Victoire Tomegah Dogbé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Victoire Tomegah Dogbé
Illustration.
Victoire Tomegah Dogbé en 2020.
Fonctions
Première ministre du Togo
En fonction depuis le
(1 an et 25 jours)
Président Faure Gnassingbé
Gouvernement Dogbé
Prédécesseur Komi Sélom Klassou
Ministre togolaise
Directrice de cabinet de la Présidence

(11 ans, 4 mois et 13 jours)
Président Faure Gnassingbé
Ministre du Développement à la Base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des jeunes

(10 ans, 4 mois et 21 jours)
Premier ministre Gilbert Houngbo
Arthème Ahoomey-Zunu
Komi Sélom Klassou
Gouvernement Houngbo II
Ahoomey-Zunu I et II
Klassou I et II
Successeur Myriam de Souza-D’Almeida (Développement à la base, Jeunesse & Emploi des jeunes)
Komla Dodzi Kokoroko (Artisanat)
Biographie
Nom de naissance Victoire Tomegah Sidémého
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Lomé, préfecture de Golfe (Togo)
Nationalité Togolaise
Parti politique UNIR
Profession Gestionnaire

Victoire Tomegah Dogbé
Premiers ministres du Togo

Victoire Tomegah Dogbé, née le (61 ans) à Lomé, dans la région maritime, est une femme politique togolaise.

Elle est Première ministre depuis le [1], après avoir été ministre du Développement à la base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des jeunes dans le gouvernement Komi Sélom Klassou et directrice de cabinet du président Faure Gnassingbé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance, formation et débuts[modifier | modifier le code]

En 1978, elle intègre la faculté des sciences économiques et de gestion (FASEG) de l'université du Bénin (devenue université de Lomé, Togo), dont elle sort diplômée avec une maitrise en sciences économiques et de gestion (option gestion d’entreprises) en 1982.

À l’étranger, elle obtient un diplôme en marketing spécialisé en général management finance au Jutland Technology Institute AARHUS en 1988 au Danemark puis un Orchestrating Winning Performance à l'International Institute for Management Development à Lausanne (Suisse) en 1996.

Elle poursuit son parcours académique grâce à l’université virtuelle de Développement du PNUD (New York), en association avec la Jones International University (États-Unis) obtenant un « diplôme de spécialisation » (équivalent du diplôme d'études supérieures spécialisées) dans les domaines d’intervention couverts par le PNUD.

Victoire Tomegah Sidémého Dogbé commence sa carrière au sein de l'Industrie togolaise des plastiques (ITP), où elle est promue de 1986 à 1988, d'abord chef du personnel puis chef du service approvisionnement. Ensuite, elle est appelée à prendre la direction administrative et financière à l’ITP de 1988 à 1992.

En 1992, elle quitte l’ITP et devient la responsable du réseau à Shell Togo. Après un an passé à Shell, elle retourne à l’ITP et en devient la directrice générale de 1994 à 1998.

Carrière[modifier | modifier le code]

Vie civile[modifier | modifier le code]

Victoire Tomegah Dogbé fait ses armes au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Assistante représentante résidente chargée des opérations du PNUD au Togo de 1999 à 2002, elle sera par la suite assistante représentante résidente chargée des opérations du PNUD au Congo-Brazzaville de 2002 à 2004, représentante résidente adjointe chargée des opérations du PNUD au Burkina Faso de 2004 à 2007, et représente résidente adjointe du PNUD au Bénin, de 2007 à 2008.

Carrière ministérielle[modifier | modifier le code]

En 2008, alors qu’elle est au PNUD au Bénin, le président de la République Faure Essozimna Gnassingbé et le Premier ministre Gilbert Houngbo font appel à elle pour occuper le portefeuille de ministre déléguée auprès du Premier ministre[2] chargée du développement à la base, créé pour l'occasion.

En 2010, à la suite de la réélection du président Faure Gnassingbé, elle est nommée ministre du Développement à la base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des jeunes, dans le second gouvernement de Gilbert Houngbo[3]. Elle conserve ses fonctions ministérielles au sein du gouvernement Ahoumey Zunu I de 2012 à 2013 et du gouvernement Ahoumey Zunu II de 2013 à 2015.

Après l'élection présidentielle d', Komi Sélom Klassou remplace Arthème Ahoomey-Zunu à la primature à partir du . Il forme le premier gouvernement Komi Sélom Klassou le dans laquelle Victoire Tomegah Dogbé conserve toujours le ministère du Développement à la Base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des jeunes.

Directrice du cabinet du président de la République[modifier | modifier le code]

Par décret du président Faure Gnassingbé en date du , Victoire Sidémého Dzidudu Tomegah Dogbé, est nommée directrice de cabinet de la présidence de la République avec rang de ministre. La nomination d’une femme à ce poste est une première.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Victoire Tomegah Dogbé est membre du parti présidentiel UNIR. Le , alors qu’elle est à la fois directrice de cabinet du président de la République et ministre, elle se fait élire députée dans la circonscription électorale de Vo, longtemps acquise à l’opposition togolaise, à l'issue des élections qualifiées de « transparentes » par la mission d'observation électorale de l'Union africaine[4]. Maintenue à son poste de ministre du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes après les législatives de 2013, elle quitte son poste de députée à l’Assemblée nationale.

En , Victoire Tomegah Dogbe coordonne la campagne électorale pour le parti présidentiel UNIR dans plusieurs quartiers de Lomé.

En , elle est nommée Première ministre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]