Mary Simon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mary Simon
Illustration.
Mary Simon en 2022.
Fonctions
30e gouverneure générale du Canada
En fonction depuis le
(1 an, 2 mois et 5 jours)
Monarque Élisabeth II
Charles III
Premier ministre Justin Trudeau
Prédécesseur Richard Wagner (intérim)
Julie Payette
Ambassadrice du Canada au Danemark

(2 ans, 5 mois et 4 jours)
Premier ministre Jean Chrétien
Prédécesseur Brian Baker
Successeur Alfonso Gagliano
Biographie
Nom de naissance Mary Jeannie May
Date de naissance (75 ans)
Lieu de naissance Kangiqsualujjuaq (Canada)
Nationalité Canadienne
Profession Animatrice de radio
Chancelière
Administratrice de société
Distinctions Officier de l'Ordre du Canada
Officier de l'Ordre national du Québec
Résidence Rideau Hall

Mary Simon
Gouverneurs généraux du Canada

Mary Simon (en inuktitut : Ningiukudluk ; en syllabaire inuktitut : ᒥᐊᓕ ᓴᐃᒪᓐ), née Mary Jeannie May le à Kangiqsualujjuaq (Québec), est une animatrice de radio, chancelière d'université, diplomate et femme d'État canadienne. Gouverneure générale du Canada depuis le , elle est la première personne possédant des origines autochtone (inuite) à occuper cette fonction[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Mary Jeannie May est née le à Kangiqsualujjuaq, dans le Nord-du-Québec, d'une mère inuk et d'un père anglais, commerçant de fourrures pour la Compagnie de la Baie d'Hudson[3],[4]. Durant son enfance, la famille déménage à Kuujjuaq[5].

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Simon a fréquenté l'externat fédéral de Kuujjuaq à Kuujjuaq (anciennement Fort Chimo)[6].

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Au début de sa carrière, dans les années 1970, elle est animatrice de radio à la CBC. Elle occupe les postes de vice-présidente puis de présidente de la Société Makivik entre 1978 et 1985 et dirige le Conseil circumpolaire inuit de 1986 à 1992[7].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

En 1995, elle devient chancelière de l'Université Trent[8],[4].

Diplomatie[modifier | modifier le code]

De 1999 à 2002, elle est ambassadrice du Canada au Danemark, étant également chargée des affaires circumpolaires de 1994 à 2004. Elle est présidente de la Inuit Tapiriit Kanatami de 2006 à 2012[7].

Gouverneure générale du Canada[modifier | modifier le code]

Mary Simon et le premier ministre Justin Trudeau, le .

Le , sa nomination en tant que 30e gouverneure générale du Canada et commandante en chef des Forces armées canadiennes est annoncée par le premier ministre Justin Trudeau[9]. Inuite du Nord-du-Québec (Inuit Nunangat), elle est la première autochtone à occuper la fonction, succédant à l'administrateur Richard Wagner et, indirectement, à la gouverneure générale Julie Payette, qui avait démissionné le [8].

Mary Simon parle anglais et inuktitut mais pas le français, langue officielle du Canada, ce qui est une exception à ce poste[10]. Elle s'est toutefois engagée à apprendre le français et a prononcé plusieurs phrases en français lors de son discours d'investiture[11]. Le dernier gouverneur général du Canada qui ne maîtrisait pas le français était Ramon John Hnatyshyn, nommé en 1990[12].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Zone Politique- ICI.Radio-Canada.ca, « Mary Simon sera la 30e gouverneure générale du Canada », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  2. Gouvernement du Canada, L'installation — La gouverneure générale désignée, consulté en ligne le 25 juillet 2021.
  3. a et b « Mary Simon – Ordre national du Québec », sur www.ordre-national.gouv.qc.ca (consulté le ).
  4. a et b Radio-Canada, « Qui est Mary Simon, la nouvelle gouverneure générale? », sur Radio-Canada.ca, (consulté le ).
  5. Matisse Harvey et Regard sur l'Arctique, « Les Inuits du Nord québécois adoptent une résolution sur l’autodétermination », sur Regard sur l'Arctique, (consulté le ).
  6. « 'She knows where she comes from': Mary Simon seen as humble, professional leader | Kamloops This Week », sur web.archive.org, (consulté le )
  7. a et b « Mary Simon | l'Encyclopédie Canadienne », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le )
  8. a et b Mélanie Marquis, « « Une étape historique » | La leader inuite Mary Simon nommée gouverneure générale », sur La Presse, (consulté le ).
  9. (en) Catharine Tunney, John Paul Tasker, « Inuk leader Mary Simon named Canada's 1st Indigenous governor general », sur cbc.ca, (consulté le ).
  10. Catharine Tunney et John Paul Tasker, « Inuk leader Mary Simon named Canada's 1st Indigenous governor general », CBC News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. Benjamin Vachet, « Langues officielles : des plaintes après la nomination de la gouverneure générale », sur Radio-Canada.ca, (consulté le ).
  12. « Un premier test réussi pour la nouvelle gouverneure générale du Canada, Mary Simon », sur Le Journal de Québec, (consulté le ).
  13. a et b Office of the Secretary to the Governor General, « Mlle. Mary J. May Simon », sur La gouverneure générale du Canada (consulté le ).
  14. (da) Inatsisartut (Parlement du Groenland), « Nersornaat 1992 » [PDF] (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :