Chervettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chervettes
Chervettes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Rochefort
Canton Saint-Jean-d'Angély
Intercommunalité Aunis Sud
Statut Commune déléguée
Maire délégué Daniel Rousseau
2018-2020
Code postal 17380
Code commune 17103
Démographie
Gentilé Chevrettais
Population 641 hab. (2016 en augmentation de 396,9 % par rapport à 2011)
Densité 161 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 03′ 08″ nord, 0° 42′ 24″ ouest
Altitude Min. 13 m
Max. 32 m
Superficie 3,98 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration La Devise
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 15.svg
Chervettes

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 15.svg
Chervettes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Chervettes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Chervettes

Chervettes est une ancienne commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine). Le 1er janvier 2018, elle fusionne avec les communes de Saint-Laurent-de-la-Barrière et Vandré pour former la commune nouvelle de La Devise[1].

Ses habitants sont appelés les Chevrettais et les Chevrettaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune rurale qui est située dans le canton de Saint-Jean-d'Angély est la deuxième plus petite de son canton par sa superficie.

La commune est localisée à proximité du pôle urbain de Surgères et non loin des pôles de Rochefort et de Saint-Jean-d'Angély.

Le territoire de la commune de Chervettes présente de grandes étendues légèrement ondulées oscillant entre 20 et 28 m de hauteur et fonctionnant d'un seul tenant.

La rivière Devise prend sa source dans la commune. À l’exception des fossés, aucun autre cours d’eau constitué sur la commune n'est établi.

La commune est fortement marquée par un espace agricole composé de grandes parcelles céréalières entrecoupées ponctuellement de haies accompagnant les voies de circulation. Une politique de replantation de haies bocagères a été menée récemment.

Des canaux de drainage sont visibles ponctuellement. C’est dans ce paysage agricole que s’insèrent les hameaux du Chiron et du Fief Rolland dissimulés derrière un ensemble de haies vives arborées.

La structure bâtie de la commune est concentrée dans le bourg, au nord du territoire. Il comprend 82,5 % de la population en 1999, proportion inchangée au recensement suivant. Sur le reste du territoire, se trouvent deux hameaux : le Fief Rolland - Varzay (partagé avec la commune de Puyrolland) et le Chiron.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Chervettes[2]
Breuil-la-Réorte
Vandré Chervettes[2] Puyrolland
Saint-Laurent-de-la-Barrière

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancienne commune viticole, Chervettes est marquée par ses anciennes propriétés viticoles à cour fermée. Depuis la crise du phylloxéra à la fin du XIXe siècle, il ne subsiste plus sur la commune qu’une très petite superficie consacrée à la vigne. L'église de la commune, Notre-Dame-de-l'Assomption date du XVe siècle. Le bâtiment a gardé son niveau de sol originel et on accède à l'intérieur de l’église par trois marches. Le plan de construction est simple : une nef unique voûtée en berceau éclairée par quatre fenêtres de petites dimensions et l'oculus percé dans la façade. Le chevet s'adosse à un ancien prieuré, devenu au début du XXe siècle, la mairie de la commune. Sur le territoire communal, le lieu-dit le Chiron, on pouvait apercevoir les vestiges d'un moulin à vent datant du XVIIIe siècle. À son côté, se dressaient les vestiges de la maison du meunier. Ils ont depuis été détruits afin d'augmenter la surface du champ sur lequel ils étaient construits.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Les activités touristiques demeurent restreintes, toutefois, on notera un important projet de développement axé autour de la motocyclette ancienne et de collection dénommé « Surbier 2 » le public aura la possibilité de côtoyer un ensemble de pièces rares souvent d'origine italienne.

La moto chinoise aura aussi toute la place qu'elle mérite, dans une salle spéciale dépourvue de toute trace d'humidité.

Particularité du projet, des essais seront possibles sur un terrain spécialement aménagé, avec un encadrement technique adapté. Les travaux ont débuté en 2007 et devraient s'achever courant 2008 grâce au soutien actif des autorités locales.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Georges Philippot    
2008 En cours Daniel Rousseau DVG Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 641 habitants[Note 1], en augmentation de 396,9 % par rapport à 2011 (Charente-Maritime : +2,64 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
196204207200250268238229263
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
269275284262267269239215218
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
214201188166169168186161170
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
15812110510395124129128153
2016 - - - - - - - -
641--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (28,9 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (28,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,3 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,3 % d'hommes (0 à 14 ans = 22,4 %, 15 à 29 ans = 11,9 %, 30 à 44 ans = 22,4 %, 45 à 59 ans = 16,4 %, plus de 60 ans = 26,9 %) ;
  • 47,7 % de femmes (0 à 14 ans = 11,5 %, 15 à 29 ans = 19,7 %, 30 à 44 ans = 19,7 %, 45 à 59 ans = 18 %, plus de 60 ans = 31,2 %).
Pyramide des âges à Chervettes en 2007 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,5 
90  ans ou +
0,0 
7,5 
75 à 89 ans
14,8 
17,9 
60 à 74 ans
16,4 
16,4 
45 à 59 ans
18,0 
22,4 
30 à 44 ans
19,7 
11,9 
15 à 29 ans
19,7 
22,4 
0 à 14 ans
11,5 
Pyramide des âges du département de la Charente-Maritime en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,5 
8,6 
75 à 89 ans
11,9 
16,4 
60 à 74 ans
17,1 
21,3 
45 à 59 ans
21,1 
19,1 
30 à 44 ans
18,5 
16,8 
15 à 29 ans
14,7 
17,3 
0 à 14 ans
15,1 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :