Château de Saché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saché (homonymie).
Château de Saché
Image illustrative de l'article Château de Saché
Le château de Saché
Période ou style Renaissance
Type Manoir
Destination actuelle Musée
Protection  Inscrit MH (1932, château)
Logo monument historique Classé MH (1983, certaines pièces intérieures)
Coordonnées 47° 14′ 45″ nord, 0° 32′ 41″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Touraine
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Saché

Le château de Saché est un logis de la Renaissance française mis au goût du XIXe siècle par son propriétaire de l'époque, Jean Margonne, qui y reçut souvent Honoré de Balzac. Il est situé sur la commune de Saché située à l'ouest de Tours. De 1825 à 1848, Balzac y fait une dizaine de séjours et y trouve le silence et l'austérité qui, loin des turbulences de la vie parisienne et des soucis financiers, lui permettent de travailler de douze à seize heures par jour. Le château abrite un musée consacré à l'écrivain depuis 1951.

Le château est inscrit au titre des monuments historiques depuis le . À l'intérieur, la chambre de Balzac et le grand salon sont classés au titre des monuments historiques depuis 1968, et la salle à manger et son décor de papier peint depuis 1983.

Histoire du château[modifier | modifier le code]

Le château de Saché est un logis de la Renaissance française dont le corps de bâtiment principal date du XVe siècle. Il a été agrandi d'une aile au XVIIe siècle puis d'une seconde au XVIIIe siècle. L'ensemble du bâtiment fut aménagé au XIXe siècle selon le style de l'époque par son propriétaire, Jean de Margonne. C'est à cette période qu'Honoré de Balzac vint régulièrement faire de nombreux séjours au château. Après avoir appartenu aux familles Estave, Bodin puis Lecoy (à laquelle l'écrivain René Benjamin était allié par son mariage en 1916 avec Élisabeth Lecoy), il est acheté par Maurice Suzor en 1921 qui le revend à Paul Métadier en 1926. Ce dernier et son fils, Bernard-Henri, y créent un musée consacré à Honoré de Balzac en 1951. La famille Métadier donne le château et ses collections au conseil général d'Indre-et-Loire en 1958. Bernard-Henri Métadier, dit Paul Métadier, demeure néanmoins le conservateur du musée jusqu'au début des années 2000.

Balzac à Saché[modifier | modifier le code]

Grand salon.

Honoré de Balzac connut Saché grâce à ses parents qui fréquentaient les Margonne châtelains. Le frère d'Honoré, Henry, passe d'ailleurs pour être le fils adultérin de Jean de Margonne et d'Anne-Charlotte-Laure Sallambier, mère de l'écrivain[2]. Honoré séjourna à Saché une dizaine de fois entre 1825 et 1848 ce qui correspondrait environ à un an de présence dans ce lieu si on met bout à bout tous les séjours[3]. Lorsque, pourchassé par ses créanciers ou terrassé par la fatigue, Balzac voulait fuir Paris, il se rendait à Saché qui fut notamment le lieu d'inspiration principal du roman Le Lys dans la vallée dont Balzac a situé l'intrigue au cœur de la vallée de l'Indre. Le château de Saché est également le lieu d'écriture d'une dizaine d'œuvres de La Comédie humaine, dont Le Père Goriot, Illusions perdues et César Birotteau pour ne citer que les plus célèbres.

Lit de Balzac.

Le musée est consacré à l'écrivain avec des pièces reconstituant le décor de ses romans et sa chambre avec dans l'alcôve, un petit lit couvert de cretonne à ramages cramoisis, un petit fauteuil bas et large et, près de la fenêtre, son vaste bureau encombré du massicot pour couper le papier, d'un quinquet à l'huile de baleine[4].

En 2011, le château obtient le label Maisons des Illustres. En 2015, le Conseil départemental d’Indre-et-Loire, en partenariat avec le Mobilier national, renouvelle les collections mobilières liées à l'univers balzacien dans le salon et la salle à manger. Il évoque l’atmosphère du château de Clochegourde imaginé par Balzac dans Le Lys dans la vallée : table tric-trac, métier à tisser de Mme de Morsauf, rideaux de percale blanche bordés d’un simple galon, housses de siège, cabinet Boulle, chaises Louis XIV en bois sculpté, vases en porcelaine blanche à filets d’or et argenterie de famille[5].

Accès[modifier | modifier le code]

Par la D17, juste à la sortie du village de Saché en Indre-et-Loire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps.
  2. André Maurois, Prométhée ou la vie de Balzac, Hachette, , p. 15.
  3. Georges Poisson, Les Maisons d'écrivain, Presses Universitaires de France, , p. 31.
  4. Georges Poisson, Les Maisons d'écrivain, op. cit., p. 31.
  5. « Nouveau mobilier, le château de Saché, miroir du roman balzacien », sur tourainfopro.com, .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul B. Métadier, Saché dans la vie et l'œuvre de Balzac, Calmann-Levy, , 222 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site du musée Balzac à Saché